Émission Underscore #88 du 10 Février 2018

Voici quelques liens sur les sujets développés :

Lancement public de Cozy

Après plusieurs années de développement, Cozy sort de version Bêta. La version finale hébergée propose :

  • Un Cozy gratuit pour toutes et tous, indéfiniment, avec 5Go d’espace ;
  • un Cozy avec 50Go de disque pour 2,99€ par mois ;
  • un Cozy avec 1000Go de disque pour 9,99€ par mois.

Mais il reste bien sûr un logiciel libre que l’on peut installer soi-même pour s’auto-héberger.
MacGénération vous en propose une visite guidée.
Voir aussi l’interview de Tristan Nitot sur le Framablog.

Un HS Rétro-Gaming pour Linux Pratique

Il vient de sortir, donc dévalisez les kiosques, y a même de l’Atari et de l’Amiga dedans !

Une page Tipeee pour MO5.com !

L’association MO5.COM lance un Tipeee pour assurer sa pérennité, créer des emplois et développer son projet de musée.

On peut aussi soutenir financièrement les JDLL

Pour sa vingtième édition les JDLL font une campagne de financement, l’objectif est de 4000 euros.

Linus Torvalds ne mâche pas ses mots face à Intel

concernant les patches pour Meltdown.
Et d’autres soucis arrivent pour Intel.

Sortie de LibreOffice 6.0

avec plein de nouvelles fonctionnalités, dont la signature de documents par GPG, et une meilleure interopérabilité avec les formats de Microsoft.

5 nouvelles bibliothèques logicielles pour importer des formats bureautiques

La Document Liberation Project annonce 5 bibliothèques pour exporter en EPUB3 et importer les fichiers au format AbiWord, MS Publisher, PageMaker et QuarkXPress.
Ces bibliothèques ont été développées à l’origine pour la version majeure de LibreOffice 6.0, mais elles peuvent être utilisées par n’importe quel autre logiciel.

La FSF reçoit un don de 1 million de dollars

Du Pineapple Fund.

L’UFC-Que-Choisir teste l’achat anonymisé…

avec TorBrowser, et ça revient moins cher !
En effet, le fait de se débarrasser des cookies et autres trackers permet de passer outre l’envie du site de vous montrer un prix plus élevé après chaque passage.

Le calendrier des premières mesures de numérisation de l’état dévoilé

M’enfin faudrait déjà commencer par débogguer tout ce qui est déjà numérisé mais ne fonctionne pas du tout, comme la CAF, Pôle-Emploi… faudra un jour qu’on parle de tout ça d’ailleurs !

Chiptune: The Black Lotus / ocean machine

Sujet: L’anglicisme dans l’informatique

Nous sommes tous les jours confrontés à un domaine dans lequel l’anglais s’est imposé depuis longtemps comme langage de communication, les innovations nous venant souvent de l’autre coté de l’atlantique, nous avons régulièrement un apport de vocabulaire en rapport avec l’anglais. Alors, face à cette expansion linguistique, il faut savoir y faire face, et se rendre compte qu’ils sont tout à fait remplaçables. Alors aujourd’hui je vais vous proposer de faire un petit effort de langage, non pas de programmation mais tout simplement vous rappeler comment nos journées pourrait être drôles si nous francisions notre façon d’appréhender l’informatique.

Voila… non le site voilà est mort… RIP, ou plutôt repose en paix, tiens ça me fait pensé qu’il faudra aussi que nous abordions aussi ce problème qu’est le cimetière des éléphants caché derrière notre cher web, mais ne devrais pas dire web justement, il faudrait dire TOILE. Allons donc glisser sur les vagues bien nettes que notre chère langue française nous a enseigné, enfin essayé de nous inculquer.

Pour certains, si être hype ou tendance serait de marquer son territoire en parlant anglais, ici selon la loi Toubon : La loi (no 94-665) du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française. Celle-ci vise alors à assurer la primauté de l’usage de termes francophones traditionnels face aux anglicismes.

Parfois les mots ont une traduction exacte, par exemple pourquoi nous n’utilisons pas le terme “carnet” pour le mot “blog”, en effet, il a été préconisé d’utiliser blogue (non mais lol, plutôt devrait-je dire mort de rire 🙂 et oui tandis que mon envie de téléverser quelques vignettes me tente pour vous illustrer ma pensée… non je n’emploierai donc pas le terme de downloader, même si nous sommes toujours tentés par ce genre de raccourci, celui-ci n’aura que peu d’utilité sur le clavier (hey raccourci clavier). Après tout j’utilise bien un Panda roux comme butineur !

Il est vrai que l’univers informatique et professionnel reste imbibé comme un biscuit trempé dans un verre de lait dans un jardon mêlant terme technique et mot anglais. Ainsi je vais vous lister un peu plus en détail les termes techniques que nous devrions tous utiliser.

Par exemple, au lieu de dire « peer to peer » il faudrait employé « poste à poste », personnellement tout ça ne me dit rien qui vaille… il faudrait aussi délaisser « phishing » pour « hameçonnage » ou « filoutage ». Et si j’en discute avec mes amis sur un « chat » je devrais plutôt vous dire que j’effectue un ” dialogue en ligne ou bien causette, et pourtant je ne suis pas adepte de la pêche, même si mes origines bretonnes m’en revêt toute la noblesse d’avoir cela dans le sang. Cette année, « blog » n’est pas le seul à ne plus avoir sa place dans la langue française, puisque « touchpad » disparaît lui aussi au profit de « pavé tactile »

A mais quel humour pourrions-nous avoir au quotidien en remplaçant nos lolcat par des chat morts de rire et nos smileys par des émoticônes ou frimousses.

Tel un marin navigateur en haute mer j’irais écrire mon adresse réticulaire en et rechercher mon chemin sur Qwant et non plus sur Google. Après tout, nous pouvons être aussi chauvins sur nos moteurs de recherches ! avec ma souris, je n’effectuerai plus de drag and drop mais plutôt des glisser-déposer très sensuels vers mon éditeur de texte. Ainsi donc comme certains ajouteraient leurs meilleurs adresses dans leur bookmarks il faudra d’avantage s’adonner à l’ajout de signets pour retenir que les meilleurs endroits de la toile.

Ici nous n’emprunterons plus de gateway mais des passerelles qui nous ferons faire des bonds de sauterelles bien écorchées et attentives au devenir de nos racines latines. et si l’envie vous dit de vous loguer, pardon vous connecter, il vous faudra abandonner votre login par l’ouverture d’une session.

SI vous avez envie d’enrichir votre ordinateur de logiciels supplémentaires, ne me parlez plus de plug-in mais de module d’extention. Alors retenez bien une chose, si vous réservez votre place sur la toile, exit (euh laissez tomber le registrar au profit du registraire…) tout ça me donne envie de parler de vache… à lait.

Mais allons plutôt lire nos emails, pardon nos courriels ou nos mèl et découvrons aussi comment des robots oserons vous écrire en pollustage (et non plus en spamming obsessionnel vous demandant si vous voulez toujours enlargissier votre p… isss).

Finalement ça perd un peu de son charme de vous divulgâcher en français et non vous spoiler les termes nouveaux qui arrivent chaque jour dans votre boite aux lettres.

Il y a bien un sujet qui fâche, quand on penses aux gros qui nous imposent leurs DRM (digital rights management) je devrais plutôt vous annoncer les GDN (gestion des droits numériques)

Il est vrai que personne n’ira activer la dentbleu, ou bien bluetooth sur son téléphone. Mais finalement parfois les mots anglais auront raison de nous puisque le terme clickable a donné naissance au terme cliquable. Après il y a eu de très mauvaise interprétation, lorsque on regarde de près le terme digital anglais et le mot digitale en français, il est préférable d’utiliser le terme numérique pour rester dans le bon univers (digit voulant dire doigt), je ne trouve pas ça très sexy finalement.

Et quand je lag à mort sur mon jeu préféré, non je voulais dire que je rame, à mort pour vous conter mes aventures maritimes. Tiens ça sent le besoin de vacances tout ça…

C’est sûr que nous ne sommes pas les meilleurs en terme de défense de notre propre langue, les québécois sont de bien plus fervents défenseurs face à l’invasion des termes anglais. C’est ainsi un sacré défi et demande aussi connaissance et pratique pour être le plus rapprochant du français. La facilité aura malheureusement souvent bien raison de nous.

Au finale je vais vous avouez, mon secret, réécouter notre émissions Underscore en diffusion pour baladeur (si j’étais québecoise je dirais simplement baladodifusion, ahhh je vois que certains n’ont pas compris, je peux vous le traduire en langue anglais, sooo british or americain, if you want I can try to speak understable for you, but it’s just for you my dear, listen to me, you can hear my voice in my podcat at triplea.fr XD ok je vous la refais, écoutez-nous en podcast sur triplea.fr !

Chiptune: Musique Post Bourgeoise-La chaine sanitaire

Agenda

  • Animation “Terre de geek” jeux de société et jeux vidéo
    • Jeux de société, réflexion, stratégie…
    • Consoles récentes et rétro, bornes d’arcade…
    • Samedi 10 février, 14h – 23h
    • Espace polyvalent, Étoile-sur-Rhône
  • Soirée Jeux d’Arcade à Univers Boisson
    • Par Gamestalgie
    • samedi 10 février à 18:00 – 23:00
    • Univers Boisson, 499 Avenue de Provence, Valence
  • Meetup “Intelligence artificielle appliquée à l’agriculture”
    • évenement dans la cadre du meetup Valence Datascience For Human Good
    • Cultures, vignes, pommes de terre, parasites, machine learning, images hyperspectrales et réseaux de neurones, seront au cœur de ce premier Meetup. Le tout dans une ambiance conviviale et décontractée. Aucun besoin d’être un spécialiste sur ces sujets, seulement de s’y intéresser !
    • Gérald, Sophie et Anthony, de la société Carbon Bee, viendront nous présenter les problématiques agricoles auxquels ils répondent grâce à des outils d’intelligence artificielle. Ces outils permettent d’analyser les images de cultures, collectées par exemple par des drones, pour détecter ou prévenir la survenue de maladies, de parasites, etc. ou détecter les mauvaises herbes. Un moyen très efficace pour réduire le traitement en amont !
    • La Forge Collective, 8 rue Baudin, Valence
    • Mercredi 14 Février 18:30 – 20:30

Astrologeek

  • otaku : le kawaii c’est trop loliiiii !
  • sysadmin : il était en panne alors il a fait le plein sur son shell ?
  • libriste : le papa pinguoin, le papa pinguoin… euh non c’est un manchot !
  • oldschool : vite prends ton déambulateur et court avant que léguman te rattrape
  • technophile : Quel pays a été le précurseur de l’ USB ? US A
  • graphiste : Vous savez comment les graphistes combattent les vampires ? Avec de l’.Ai