Chronique Underscore #26 du 5 septembre 2016

C’est la rentrée ! Pour Underscore aussi, enfin, on l’espère, en fonction des agenda de nos chroniqueurs…

Voici quelques liens sur les sujets développés :

Mort de Seymour Papert

Disparition de l’inventeur du langage Logo. Pour les adorateurs de la petite tortue, voilà une bien triste nouvelle, l’inventeur Seymour Papert nous à quitté le 31 Juillet dernier à l’age de 88 ans. Son langage de programmation Logo à marqué toute une génération d’enfants des années 80 ! Grâce à des lignes de codes, enfants nous réalisions des dessins graphiques en faisant bouger une petite tortue, personnellement c’est avec ça que j’ai fait mes premiers pas dans la connaissance des codes couleurs, ceux qui servent pour les résistantes. Le principe de programmation pour enfant à depuis été repris dans le domaine du logiciel libre avec le scratch qui s’adresse aux enfants et qui permet l’édition d’une scénario de programmation.
En savoir plus sur :

Le ministère de l’Éducation assigné en justice pour son partenariat avec Microsoft

A la suite d’un accord signé en novembre 2015 par l’état, nous avions eu un accord entre le ministère de l’éducation et microsoft, imposant donc aux élèves mais aussi aux enseignants d’utiliser que des outils non libre.et ce sans passer par un appel d’offre public. le Conseil national du logiciel libre, les associations PLOSS Rhône-Alpes, « La Mouette » et ALDIL ont décidé de passer à l’étape suivante. Leurs souhait annuler le contrat (au motif qu’aucun prix n’a été fixé), ainsi que les dommages portés aux acteurs français du numérique éducatif. « En étant privés de pouvoir proposer leurs produits et services », les membres des associations du collectif EduNathon estiment avoir subi un « préjudice grave ». On peut imaginer qu’une mise en concurrence aurait effectivement pu permettre à certains professionnels de proposer des alternatives – pourquoi pas basées sur des logiciels libres tels que Libre Office…Une audience est prévue pour le 8 septembre au TGI de paris… comme on dit, wait and see !

Microsoft fuite sa clef maîtresse pour SecureBoot

SecureBoot est un dispositif dans l’UEFI, le programme initial qui remplace le BIOS maintenant sur PC et tablettes, et qui permet de vérifier au chargement du système d’exploitation que seuls des binaires signés sont utilisés. Une bonne intention donc, sauf qu’il faut bien sûr payer Microsoft pour faire signer son OS, ce qui crée donc une concurrence déloyale pour les OS libres. Et là, on apprend que Microsoft lui-même a laissé fuiter une “golden-key” une clef universelle, qui ouvre une porte dérobée permettant de passer outre la vérification des signatures. D’après NextInpact ça ne suffit pas pour installer des logiciels malveillants, et Microsoft a publié des correctifs plus ou moins efficaces révoquant cette clef. Mais ça rappelle quand-même qu’une porte dérobée finit toujours par être utilisée par d’autres que ceux pour qui elle a été créée.
Voir aussi Apple Insider.

Mozilla lance une pétition pour une réforme du droit d’auteur en Europe

Saviez-vous que créer un mème (faudra qu’on explique ce que c’est un jour) est techniquement interdit dans de nombreux endroits de l’Union européenne ?
Saviez-vous qu’il est illégal de photographier l’éclairage de la tour Eiffel de nuit ?
Saviez-vous que dans certaines parties de l’Union européenne, les enseignants n’ont pas le droit de projeter des films ou de partager des supports pédagogiques en classe ?
Vous pensez que cela n’a aucun sens ? Mozilla aussi. L’éditeur du navigateur Firefox a donc lancé une pétition en ligne pour faire évoluer le droit d’auteur dans l’UE.
La pétition : changecopyright.org

Soundtrack: Bubble Tea by Dark, Cat Juu, Cinders

A voir sur youtube.

Sujet: Pokemon Go

“Mes parents ont mis 20 ans pour me faire sortir de chez moi, pokemon go l’a fait en 1 jours”.

Un peu d’histoire

La licence a été crée en 1995.
Le principe étant de collectionner des animaux au noms particulier s’inspirant ou non de vrais animaux. Un jeu de gestion avec des cartes qui s’échangeait en cours de récré (d’ailleurs le phénomène perdurent toujours).

Qu’est-ce que pokemon go ?

Les utilisateurs qui avait entre 8 et 14 ans en 95, On attendu près de 20ans qu’un jeu de ce type arrive.
Il s’agit d’un jeu s’appuyant sur de la réalité augmenté et un système géolocalisation.

Dans les faits, Niantic Labs a repris le moteur d’un jeu existant, Ingress, et collé des pokemons par dessus… D’ailleurs, selon certains, il paraît que le QI des joueurs Ingress est + élevé que ceux de Pokemon Go…

Comment on y joue ?

Et bien dehors, il faut trouver des pokemons placé sur la carte diffusé sur le téléphone, par contre il faut être de préférence en ville, parce que en campagne c’est plutôt désert. La ville est parsemé de POKESTOP souvent placé à des endroits connus dans la ville tel une entrée d’un magasin, ou bien la facade d’un monument. Lorsqu’on s’y rends, on y retrouve des goodies, pokeballs, potion, et autres… et non loin de ces endroits on trouvent également des ARENES dans lequel les pokemons peuvent s’affronter.

Les hoax et phénomène sur le pokemon Go

Le phénomène fait peur, parfois des rumeurs assez loufoques sont véhiculées comme celle ou l’on doit jeter le téléphone comme une pokeball pour attraper des pokemons rares !
Comment on y joue et comment les gens joue vraiment (ex trouvaille de cadavre, vont au pokemon plutot que d’appuyé dessus)
Des phénomènes drôle comme l’effet sur la bourse (action de Nintendo qui remonte, puis redescend quand on annonce qu’ils n’ont rien fait)
Jouer à pokemon go peux faire couter cher, car quand votre enfant vous demande votre téléphone et le fait tombé, ouille ouille ouille, le smart phone à remplacer fait mal !
Egalement, des joueurs ont été attirés dans les lieux malfamés où ils ont soit retrouvé face à des gangs qui leur ont volés leurs téléphones voir même se faire tuer !
Des imprudents aussi jouent en voitures ou en vélo ce qui peux aussi multiplier le risque d’accident. C’est aussi sans compter les rassemblements de foules surtout dans notre période de risque d’attentat où il serait facile de créer des attroupements pour maximiser le nombre de victime ! Des gens qui sont imprudents, zombies, les yeux rivés sur leurs applications alors que votre téléphone émet une vibration à chaque fois qu’un pokemon est détecté pas loin de vous. Et cela continue malgré les avertissements prodigués à chaque allumage de l’application qui rappelle d’être prudent!

Et pokemon Go à l’école et en entreprise ?

Najet vallaud belkacem veut interdire les pokemons rares à l’école.

Dans certaines entreprises et administrations “sensibles” c’est carrément interdit. En effet, comment être sûr que l’appli ne prend pas de photos géolocalisées à l’intérieur de bâtiments “secrets” ?
Cela relance la question de la liberté de panorama.

Pokemon go comme un soufflet qui va retomber ?

Il est déjà annoncé la “mort” de l’application avec une baisse logique du nombre de joueur (les enfants vont retourner à l’école) l’hiver et surtout les conditions climatiques vont aller aussi dans le sens où les gens sortirons moins de chez eux alors que cette application exige que l’on soit dehors pour la pratiquer.

Voir aussi sur Numérama : #CopyrightMadness : Pokémon Go, mots-croisés, tatouages, Jeux olympiques….

Agenda

  • Forum des association de Valence
    • Le 10/09 de 10:00 à 18:00
      Halle Chabant Delmas à Valence
      Vous y trouverez entre autres G3L, le groupe d’utilisateurs de GNU/Linux et des Logiciels Libres en Drôme-Ardèche.