Émission Underscore #126 du 13 janvier 2019

Actu

Disparition de Nancy Grace Roman

Première femme à exercer des responsabilités de direction à la NASA, elle a dirigé notamment la création du télescope spatial Hubble.

Sortie de Gambas 3.12

Un article sur LinuxFR détaille les nouveautés de ce BASIC pour GNU/Linux.

Une version Gilet Jaune de Notepad++ est sortie

La version 7.6.2 de cet éditeur de texte libre pour Windows habille en effet le caméléon de son icône d’un gilet très visible.

Scratch 3.0 est sorti

Une raison de plus pour se passer de Flash !

Blender a 25 ans !

L’horoscope du Web 2019

Pour bien commencer l’année, j’ai trouvé cet article sympa qui n’est pas sans rappeler nos astrologeek. Un exemple :
Sysadmins : Mangez plus de brocolis, cela augmentera sensiblement vos chances de survie en milieu urbain. Pour les serveurs, je sais pas trop, une petite incantation en l’honneur de Vim lors de chaque pleine lune pourra vous aider. Pensez à faire les mises à jour.

Les plans de l’équipe Thunderbird pour 2019

La nouvelle équipe nous détaille ses plans pour l’année qui vient, entre autres sur les performances.

Le rapport de Mozilla OpenSource Support est arrivé

Ce programme vise à aider des projets de logiciel libre. Plus de 855K€ ont été distribués en dotation à plus de 40 projets open source en 2018. Pour la première fois depuis le début du programme, Mozilla a reçu la majorité des candidatures de l’extérieur des États-Unis.

L’Inde veut faire censurer Internet par les intermédiaires techniques

Mozilla leur répond (que c’est une mauvaise idée, bien sûr).

L’architecture MIPS devient OpenSource

C’est prévu pour le début de l’année.
Pour concurrencer l’archi ouverte RISC-V qui menace sa seconde place dans l’embarqué…

Des termes francisés pour parler d’IA

La commission d’enrichissement de la langue française a publié au Journal Officiel les traductions officielles des derniers termes relatifs à l’intelligence artificielle.
Donc il ne faut plus dire “chatbot” mais “dialogueur” ou “agent de dialogue”.
Sauf qu’ils ne sont pas fichus de lire Wikipédia, car il y a déjà un nom pour ça, “agent conversationnel“.

AMI rejoint LVFS

Hein ?
Attend, j’explique : American Megatrends Inc. est un “gros” éditeur de BIOS, et fourni par exemple Asus, Clevo, Intel, AMD…
Jusqu’à présent, pour pouvoir mettre à jour le BIOS de la carte-mère, il fallait soit être sous Windows, soit booter sur une disquette ou autre clef USB sous FreeDOS avec un exécutable spécifique.
Ou alors bidouiller avec FlashROM, à condition de pouvoir trouver les données dans l’exécutable.
LVFS (linux vendor firmware service) est un projet permettant de mettre des BIOS à jour directement depuis GNU/Linux. Donc les BIOS AMI pourront maintenant être mis à jour proprement depuis GNU/Linux. Et peut-être bientôt Haiku, il faut que je m’en occupe.

Un protocole pour succéder à IMAP ?

Nommé JMAP, et en cours de standardisation à l’IETF, il est pensé pour être plus léger, et évolutif pour inclure par exemple les calendriers.

L’UE finance une chasse au bugs dans 15 logiciels libres

Chiptune: Apollo 440 – Can’t stop the rock

Sujet: Retro-computing

Puisque j’ai récupéré la gestion de la devroom “retro-computing” du FOSDEM à Bruxelles en février, c’est peut-être le bon moment pour expliquer un peu ce que cette pratique recoupe.

D’après mon ami wikipédia : Le retrocomputing, ou rétro-informatique, est une activité consistant à utiliser du matériel et des logiciels informatiques obsolètes. Il s’agit d’un loisir ludique et/ou intellectuel. Concrètement, il peut s’agir de se divertir avec des jeux vidéo anciens (retrogaming) ou de s’amuser à faire fonctionner des ordinateurs généralement jugés inutilisables.

Retro-gaming

C’est l’aspect le plus connu.
C’est par exemple ce que font nos amis de Gamestalgie, qui organisent des tournois de jeux sur des consoles vidéo plus ou moins récentes.

Utilisation

Il y a beaucoup de raisons possible pour vouloir utiliser un vieux matériel :

  • la nostalgie,
  • le fun, parce que oui, ça peut être très amusant,
  • l’efficacité, parce que oui, même si le disque dur et le reste sont plus lents, les logiciels sont aussi plus simples, sans fioritures inutiles, et parfois au final toujours plus rapides.
  • la préservation du patrimoine,
  • la sécurité…

Développer de nouveaux logiciels

Il y a encore des gens qui écrivent des nouveaux logiciels pour ces plateformes. D’autres tentent de porter des logiciels existants, et c’est loin d’être facile.

Cela permet de bénéficier de techniques, et d’outils qui n’existaient pas à l’époque. Par exemple, en 30 ans les compilateurs ont fait d’énormes progrès, et on peut utiliser un PC actuel pour optimiser un programme qui va tourner sur une machine plus ancienne.

C’est ce qu’on appelle la compilation croisée ou cross-compilation. On compile un compilateur (oui, c’est un logiciel comme un autre) pour qu’il cible par exemple les machines Atari sous MiNT (non, pas la distribution GNU/Linux), mais qu’il fonctionne sous GNU/Linux ou Windows.

De cette façon on peut utiliser des compilateurs qui sont bien trop gros pour tourner sur les machines Atari.

C’est ce qu’utilisent les développeurs de NetSurf, le petit navigateur Web qui tourne sur plein d’antiquités. Ils maintiennent un ensemble d’outils de compilation croisée pour RISC-OS, Atari, et Amiga entre autres.

Et l’autre jour j’ai trouvé un portage de GCC pour MacOS 6, pour les Mac 68k et PowerPC.
GCC est un compilateur assez ancien qui supporte déjà pas mal de cibles, par contre il est assez complexe à modifier. LLVM est par contre plus récent, et facile à modifier, mais ne supporte pas les vieilles architectures, mais certains travaillent à les ajouter, comme le support du Motorola 68000, utilisé dans les Atari, Amiga, Mac ou NeXT.

D’autres encore préfèrent utiliser les languages de l’époque, les outils de l’époque, et la machine de l’époque, pour coder. Comme Rajah qui écrit des programmes en GFA BASIC (enfin, il triche un peu en utilisant la Firebee), dont un client mail qui sait même chiffrer ses connexions.

Développer de nouveaux matériels

Les émulateurs de lecteurs de disquettes sont probablement les périphériques les plus répandus.

Sur Amiga par exemple, de nouvelles cartes accélératrices sortent encore, notamment la Vampire, avec un nouveau processeur à base de FPGA.

Côté Atari, c’est plutôt sur le remplacement par des machines plus puissantes, avec la Firebee.

Muséographie, restauration, documentation

En plus de l’utilisation des machines, plusieurs associations de passionnés cherchent également à s’assurer que les vielles machines restent utilisables le plus longtemps possible. Ils œuvrent également à documenter le hardware et le logiciel, et font un vrai travail muséographique, sur une sous-culture pas forcément considérée jusqu’ici.

Parmi ces assos on peut citer MO5.com, Silicium, ACONIT…

Sur les logiciels par exemple, au début c’était vu comme du consommable, et non des œuvres dignes d’être conservées. Tout comme au début de la télévision on réutilisait les bandes pour enregistrer d’autres émissions, perdant au passage des épisodes de séries devenues mythiques, de nombreux éditeurs de jeux vidéo ont perdu les codes sources de leurs productions.

De même, l’histoire de la création des machines se perd lorsque les entreprises ferment.
Parfois, par hasard, on re-découvre des prototypes de machines. Et on doit alors rechercher son concepteur, s’il est encore vivant, pour trouver des informations, le contenu de l
Ainsi l’histoire de l’ORIC Phœnix contée par Fabrice Francès dans l’émission CPU.

D’autres histoires, comme celle de la Boing-Ball, un symbole de l’Amiga, est plus connue.

Pour aller plus loin

Chiptune: Jamiroquai – Time Won’t Wait [Bass Cover] by Marta Altesa

Agenda

Rappelons que l’agenda est celui de la semaine passée lors des rediffusions le samedi.

Soirée Libre G3L

Comme d’habitude, venez avec vos questions sur GNU/Linux et les logiciels libres.
Vendredi 18/01/2019 de 19:30 à 23:30
MJC Chateauvert, Valence

Astrologeek

  • sysadmin : J’ai installé la supervision sur nos serveurs. Pour avoir la supervision, on est obligé de se trimbaler en collants bleus ?
  • macounet : ios ios on lance notre ipad et les bugs apparaissent. (ios sur ipad sur la musique des 7 nains hi ho hi ho on rentre du boulot)
  • technophile : Si je fais un slam aléatoirement, est-ce un Dé-SLAM ?
  • nolife : j’ai pas de problème avec les autres
  • nerd : – J’aime bien les boitiers Antec… – en teck ? Oué, c’est un bois le teck…
  • microsofteux : ok je lance cmd , mais où sont mes fenêtres ?