Émission Underscore #202 du 8 novembre 2020

Actu

Disparition de Laurent Séguin, Vice-Président de l’AFUL et l’Adullact

Il avait seulement 45 ans. On le croisait régulièrement lors des RMLL.
De nombreux hommages affluent de la communauté du libre (April, Framablog, NextInpact, LinuxFR).
Il était aussi musicien.

La Commission européenne publie sa stratégie en matière de logiciels libres 2020-2023

Pour l’April, les objectifs concrets sont rares et on est loin d’une réelle priorité au logiciel libre.

Le Conseil d’État reconnaît que le gouvernement US peut accéder aux données françaises du Health Data Hub

Ah, on progresse.

Refuser de fournir un code de déverrouillage de téléphone aux autorités peut en fait constituer une infraction

La cour de cassation a annulé un jugement qui disait le contraire…

Ohhh, un nouvel ordi sous un clavier avec un port d’extension !

Le Raspberry Pi 400 est une version intégrée sous un clavier du Raspberry Pi dont on vous a déjà parlé, qui certes est un peu moins bidouillable qu’un circuit imprimé nu, mais plus montrable à votre entourage, tout en gardant des possibilités d’extension puisqu’un connecteur est disponible sur l’arrière, comme au bon vieux temps des micros 8 bits !
Phoronix a déjà fait un benchmark de la bête.

Cdiscount invite les petits commerçants sur sa plateforme

« Cdiscount appelle les petits commerçants qui doivent fermer, à poursuivre leur activité en ligne et leur propose un dispositif dédié avec notamment la gratuité totale de l’abonnement et des commissions sur les commandes à retirer en magasin jusqu’à la fin de l’année. »
On va dire que c’est pas une campagne marketing par ce qui est une filiale du groupe Casino mais que c’est vraiment pour aider…

Exodus Privacy fait partie des lauréat·es 2020 de la Fondation Afnic pour la solidarité numérique

Vous trouverez la liste sur leur site.

Chiptune: CyberSDF – Gaming (Realize (2014))

Par CyberSDF, qui était le nom de scène de Laurent Séguin.

Sujet : L’application anticovid version #2

Si vous avez fait votre stocks de PQ, de pâtes et de farines, que votre congélo et vos placard sont pleins, que votre abonnement netflix est renouvelé ou bien AppleTV prolongé jusqu’en février, que commandes de masques et gel en en cours ok c’est que vous êtes prêt à vivre les joies d’un confinement #2. Vous l’aviez tous vécu ou presque au printemps dernier, certains profitent de ce deuxième confinement pour jouer aux jeux videos toute la journée, euh non je veux dire télétravailler.

D’autant plus que pour l’instant, nous restons les parents d’enfants partant sur le front, la goutte au nez, le masque collé à la bouche, direction, le bouillon de culture ordinaire, plus communément appelé : l’école…

Ainsi pour occuper vos soirées automnale, pourquoi par se pencher sur une application toute “nouvelle” qui a fait son apparition il y a tout juste quelques semaines.

Tousanticovid

Me voilà à l’épreuve des balles puisque pour vous les auditeurs, je me suis prêté au jeu de télécharger l’application officielle sous la distribution du Ministère des Solidarités et de la Santé et du secrétariat d’état chargé du numérique appelée tousanticovid.

La première application #stopcovid n’avait pas fait l’unanimité, La Quadrature du Net avait même pointé du doigts les points qui rendaient l’application indésirable à savoir :

– Utilisation trop faible
– Résultats trop vagues
– Contre-efficacité sanitaire
– Discriminations en rendant cette application obligatoire
– Surveillance de la population contre son gré
– Acclimatation sécuritaire

Et pour ajouter à ces difficultés cette application est arrivée bien tardivement avec une publication officielle que le 2 juin 2020… bien après le début de l’épidémie en france.

Une application qui a du succès : #stopanticovid

L’application est rebaptisée Tous Anti-Covid pour mieux faire oublier l’échec de la première version, qui n’a envoyé que 823 alertes…

Déployée le 22 octobre dernier, la mise à jour de StopCovid a été installée par plus de 5 millions d’utilisateurs au dernier pointage, jeudi 5 novembre, pour un total de 7,6 millions d’activations depuis le lancement de StopCovid début juin, soit un peu plus de 10% de la population française.

L’application a été téléchargée par deux fois plus de personnes en deux semaines que StopCovid en cinq mois.
Fort de cette nouvelle dynamique, le secrétaire d’État au Numérique Cédric O, maître d’œuvre du projet, espère désormais franchir la barre des 15 millions de téléchargements d’ici trois semaines nécéssaire à faire en sorte de cette application soit vraiement efficace.

A la différence près que contrairement au mois de juin lors du premier lancement de l’application, nous n’étions pas si affecté par le virus !

Cette application n’est pas censé vous traquer par GPS puisqu’elle fonctionne avec le bluetooth de votre téléphone.

Le regain de popularité de TousAntiCovid, dont le but est de détecter les contacts prolongés avec les autres utilisateurs via le signal Bluetooth des smartphones, intervient paradoxalement au moment où les Français sont censés réduire leurs interactions sociales au strict minimum avec la mise en place du nouveau confinement général.

Rendez vous sur l’appstore

Illustration AVANT APRES:

Bien évidement lorsqu’on observe la tete de la première application les visuels et les actions semblent être les mêmes puisqu’en fait le principe est le même, recencer les personnes testées positives au covid et vous identifier parmis les personnes qui auront l’application et activer leur bluetooth sur leur téléphone.

La vérité dans tout ça c’est qu’au final, j’ai l’impression que c’est la même chose, à une différence près, vous pouvez générer votre attestation de déplacement directement dans l’application.

Cependant, vous pouvez déjà le faire depuis un site officiel.

Même mmu_man vous en propose une, dont le source est ici.

C’est presque comme si les autres versions étaient volontairement moins simples à utiliser pour poussez les gens à télécharger l’appli. Hein, non j’ai rien dit.

Principe de fonctionnement

Grâce à cette application délatrice vous pourrez sereinement continuer a faire vos courses et lorsque vous rencontrerez une personne ayant l’application et son bluetooth activé (dans un cercle de 10 mètres à peu près) vous pourrez scruter autour de vous et voir qui comme vous semble suspect parmi ceux qui pousse leur caddies remplis de papier toilette !

Egalement, l’application vous avertit lorsque vous avez été cas contact avec des personnes affectés.

Elle vous renvoie vers le site internet des lieux les plus proches où vous pouvez vous faire dépister.

Elle est aussi doté d’un tableau de bord vous permettant de connaître un peu plus de données chiffrées relatives aux infections par le covid (Nombre de nouveaux cas, nombres de patient en réanimation, et % de tension en réa).

Cette application sur la base du volontariat, se veut être garant de l’anonymat des personnes qui l’utilisent, et que les données soit périssables vite.

Lorsqu’on fait un tour dans les paramètres de l’applications, on constate que toutes les données inscrites dans l’applications peuvent être effacés, aussi bien celle hébergées sur le telephone que celles hébergés sur le serveur.
Il est aussi prévu la désincription directement dans l’application.

Illustration des paramètres :

Et pour ceux qui ne sont pas en télétravail, votre employeur est censé informer le salarié de l’existence de l’application « TousAntiCovid » et de l’intérêt de son activation pendant les horaires de travail.

Si vous êtes ex joueur de pokemon go voici les endroits où vous pourriez l’activer :

  • Dans les transports en commun ;
  • Dans les restaurants, bars, cantines et restaurants universitaires (et les restaurants clandestins ?)
  • Dans les commerces ;
  • Dans les salles et clubs de sport ;
  • Lorsque je suis avec des personnes extérieures à mon foyer (amis, collègues), que ce soit dans l’espace public ou dans l’espace privé.

Les limites de l’applications

Je considère comme la quadrature du net qu’il y a des choses qui restent problématique à savoir :

  • Contre-efficacité sanitaire, cela donne un faux sentiment de sécurité, et pourtant toutes les personnes atteintes par leur virus n’en n’ont pas forcément conscience (pour cause beaucoup de personne restent asymptomatique).
  • Une inégalité dans l’usage, en effet, la technologie souvent reste accessible qu’a une partie de la population, sensible aux outils numériques.
  • Une obligation d’activer désactiver l’application. Il semblerait même qu’il y ai des soucis de fonctionnement sous iOS si l’application ne tourne pas au premier plan.
  • Une acclimatation sécuritaire, en d’autre termes, nous habituer à être surveillé, ce qui nous privent de nos libertés. Bien que semble-t’il nous pouvons effacer les données inscrites relatives à cette applications.

L’application semble aussi avoir des limites, notamment un twittos journaliste à France2 qui s’indigne que sa femme est porteuse et que son application à lui ne fait rien pour l’avertir qu’il devient “cas-contact”.

De source sûre

Si vous souhaitez vous amuser, vous pourrez consulter le code source de l’application (qui reste propriété de l’état).

et si vous êtes perdu saisissez ce numéro sur votre téléphone : 0 800 130 000.

Chiptune: Clone Me Twice – Inception

« Inception » est un morceau vivant et entraînant qui donne envie de danser dès les premières mesures. Avec cette musique instrumentale qui transmet positivité, énergie et bonne humeur, l’artiste autrichien Clone Me Twice a composé la bande-son idéale d’une soirée entre amis.

Agenda

Rappelons que l’agenda est celui de la semaine passée lors des rediffusions le samedi.

Le VAL sur radio saint ferréol

Allumez vos postes radio sur le 94.2 MHz ou si vous ne captez pas écoutez en direct sur internet. Le Valence Atelier Libre est invité dans l’émission “la Collective” sur radio saint ferréol !

A noter que Radio Saint-Fé est aussi écoutable en ligne.

Mardi 10 novembre, 12h – 13h ;
Sur les ondes !

Webinaire – Séminaire Histoire de l’informatique : Douglas Hartree : de l’analyseur différentiel à l’EDSAC ou les débuts de l’analyse numérique

Bien qu’il soit très peu pris en compte par l’histoire des ordinateurs, l’analyseur différentiel a été une machine mathématique essentielle – à la fois aux Etats-Unis et en Angleterre, puis dans d’autres pays européens – pour la résolution numérique des équations différentielles avant et pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Douglas R. Hartree (1897-1958), initialement physicien de l’atome, est directement concerné par les nouvelles possibilités qu’offrent cet analyseur, et des machines comme l’ENIAC à Philadelphie et l’EDSAC à Cambridge après la guerre. Toute sa carrière est consacrée à leur mise en pratique et à l’élaboration de méthodes mathématiques qui permettent d’en explorer toutes les potentialités, débouchant sur une nouvelle discipline, l’analyse numérique.

12 novembre 2020, 14h – 17h ;
Webinaire – Web conférence, sur inscription.

Du lien et des liens

Framaprout, le tout nouveau service de Framasoft ! Y a même une extension de navigateur Proutify !
C’est une prout-révolution !

Radio Pirate, une radio pour recréer du lien social grâce au micros, avec des thématiques allant du féminisme au divertissement, en passant par la lutte syndicale. Dispo sur Twitch et Youtube.

Unkm, le site qui vous dit jusqu’où aller pour prendre l’air, sans tracker et sans pub, basé sur OpenStreetMap.

Gibson, un jeu en réalité virtuelle simulant l’interface 3D du film Hackers.

68 Micro Magazine, de nombreux numéros sur archive.org d’un vieux magazine dédié aux processeurs Motorola 8 et 16 bits.

Une liste de 10 “dark patterns” des interfaces vicieuses, avec des illustrations.

En attendant la saison 2 du Framaconfinement, vous pouvez relire les articles de la saison 1 : « The rise of the #TeamMème ».

Un site avec plein d’émulateurs de consoles directement dans le navigateur. Aucune garantie de légalité sur le contenu, ni de productivité sur votre journée !

Quelques groupes Facebook, une fois n’est pas coutume, sur les vieux ordis et processeurs :

Astrologeek

  • hacker : je cache dans tes images tes mots de passe.
  • codeur : – Je fais des flous artistiques en code machine ! – Ah tu es devenu un as en blur ?
  • devops : chacun ses bugs et les utilisateurs seront bien gardés.
  • graphiste : je termine mon dessin , j’y mets un point sur le détail.
  • microsofteux : Windows connaît tout de moi.
  • procrastinateur : Tout doux la liste de TODO, j’ai déjà bien trop à faire !