Émission Underscore #219 du 7 mars 2021

Actu

En Italie, Lenovo condamné à 20000 euros de dommages et intérêts pour vente forcée

Luca Bonissi a obtenu gain de cause après deux ans de bataille juridique acharnée, et a reversé 15000€ à la FSFE dont il est membre.
L’April se félicite de cette victoire.

La Quadrature du Net demande une QPC sur le partage des données avec les services de renseignement

LQDN a demandé au Conseil d’État de transmettre une QPC au Conseil constitutionnel contre une disposition de la loi renseignement, l’article L. 863-2 du code de la sécurité intérieure, qui légalise les échanges entre les services de renseignement, mais sans l’encadrer par un décret d’application.

Facebook suspend le compte de l’armée birmane

Suite au coup d’état militaire et aux manifestations qui ont fait plusieurs morts, Facebook, très utilisé en Birmanie, a suspendu le compte de l’armée pour limiter leur propagande.

L’Afnic publie un rapport sur l’Internet des Objets et Souveraineté Numérique

Par contre j’ai pas compris, plus de 100 pages et aucune mention du libre ou de l’opensource ?

En faillite, une startup décide de publier le code source de son projet

C’est un gestionnaire de permis de conduite, nommé Dryvo.

Le jeu libre 0 A.D. sort en version Alpha24

Ce jeu de stratégie historique en temps-réel libre propose de nombreuses améliorations, de nouveaux modèles et cartes…

OpenStreetMap a atteint 100 millions de modifications

Les 10 derniers millions ont été contribués en 6 mois seulement.

Soundcloud change son modèle de rémunération des artistes

C’est une première ! La plateforme de streaming Soundcloud opte pour un système de rémunération désormais basé sur le nombre d’écoutes de chaque artiste. Un mode plus “juste” et “équitable” auquel vont bénéficier plus de 100.000 musiciens indépendants.

Chiptune: Astronomia Remix (Commodore 64)

Remix of the track Astronomia by Uctumi (Original track by Tony Igy) for Commodore 64 computers, 8580 SID chip.
This tune took part in the competition at BCC Party #15 in Berlin, february 28, 2021. It was awarded 2nd place.
Download executable here: https://csdb.dk/release/?id=200599​
Artiste argentin de Buenos Aires !

Sujet : L’histoire de L’ORCH5

L’histoire d’ORCH5 se situe donc dans le monde décentré de l’Occident musique pendant le crépuscule lent de son canon classique. Cela nous mènera de Düsseldorf à Detroit, et du modernisme allemand d’avant-garde au hip-hop afro-centré. C’est une histoire de technologie, de machines fétichisées, appropriées, méfiées, mal utilisées. Ça aussi se révèle être une histoire de fantômes, l’histoire de ce qui arrive à un fragment particulier de la musique classique après qu’elle cesse d’être classique, quand elle n’est pas tout à fait morte, mais, comme les bouddhistes pourrait le dire, dans le royaume du bardo “intervalle” à mi-chemin entre la mort et la nouvelle vie.

Extrait : Fairlight CMI 2 ORCH5

ORCH5 est un échantillon numérique de huit bits à basse résolution, un très ancien son, peut-être le premier son pour devenir célèbre. Il a été numérisé vers 1979 par David Vorhaus, un ordinateur programmeur et musicien électronique de formation classique. Le fichier est apparu sur le disque 17 des disquettes d’environ 8 pouces qui composaient la bibliothèque de sons échantillonnés livré avec chaque instrument de musique Fairlight Computer très coûteux. Aux États-Unis, le tarif en vigueur pour un Fairlight Model IIx au début des années 1980 était de ‘15000 euros.’

Le Fairlight CMI, assemblé à l’origine en 1979 par deux inventeurs australiens sortis des ruines du Quasar, une modélisation analogique ratée de synthétiseur, a été le premier instrument de musique électronique disponible dans le commerce qui,en plus de générer des sons musicaux par synthèse analogique / numérique, a donné son
propriétaire la possibilité d’échantillonner des sons préexistants dans la mémoire numérique, de les traiter, et de les lire via un clavier. C’est donc le seul départ évolutif point pour un échantillonneurs numériques omniprésents (et beaucoup moins chers), y compris la série Akai S (1984) et l’Ensoniq Mirage (1985) ou Amiga 1000, si cruciales pour la montée en puissance du hip-hop à base d’échantillons.

ORCH5 était juste l’un d’une série d’échantillons ORCH que Vorhaus et d’autres ont sélectionné
(on suppose) un voyage rapide à travers leurs collections de disques classiques,
les échantillons d’orchestre fournis avec le Fairlight contiennent de courts extraits de l’orchestre complet et
accords de la littérature symphonique, généralement une seule attaque, souvent lancés
(TRIAD), mais aussi dominé par les percussions (ORCHFZ1), parfois en boucle pour fournir un motif de pulsation capable d’une utilisation soutenue (ORCH2). ORCH5, le plus célèbre de ceux-ci, est presque certainement échantillonné du ballet d’Igor Stravinski, L’Oiseau de feu; comme jeme suis vérifié en utilisant le traitement numérique du son, l’accord fort qui ouvre le«Danse infernale de tous les sujets de Kastchei», avec une sixième mineure (et aussi ralentie, puisque la technologie numérique ne permettait pas encore en 1979 une manipulation indépendante de la fréquence et du taux d’échantillonnage.

Extrait : London Philharmonic Orchestra – l’oiseau de feu Introduction (1919 version)

Une itération d’ORCH5 sur le terrain facilement accessible à partir de plusieurs sites Internet consacré aux mystères du Fairlight CMI.4 Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi Vorhaus choisi cet endroit: la pièce est célèbre, le son est impressionnant et, surtout, dans chaque l’une des trois suites du ballet de Stravinski, cette explosion puissante est parfaitement isolée au début d’un mouvement, encadré par un silence complet d’un côté et seulement un bas pianissimo gronde de l’autre Ouest. C’est la création du compositeur occidental le plus célèbre et le plus cohérent

Fasciné par l’utilisation de la technologie d’enregistrement pour fixer et transmettre sa musique vers les futurs générations; et pourtant, Stravinski aurait sans doute été horrifié que le premier échantillon numérique pour consacrer, en tant qu’information pure pour tous les temps, un fragment de musique est arrivé à préserver cet accord particulier de cette œuvre particulière. Longue avant sa propre mort en 1971, Stravinski était devenu une chevauchée avec l’oiseau de feu; ils ont souvent souhaité dans l’impression et la conversation que la pièce musicale, une demande invétérée à chaque fois, la proposition de diriger ou d’enregistrer, disparaîtrait simplement.

Pendant la plus grande partie de la vie de Stravinski , l’oiseau de feu était, pour lui, déjà mort; fétichisation du public de son premier concert le succès a simplement empêché une vie créative continue. En tant que musicologue Joni Steshko soutient que les deux ré-orchestrations de Stravinski de la suite de ballet ne sont pas seulement pratiques (en 1919, réduire l’orchestre à des proportions génériques; le second, en 1945, à rétablissent le droit d’auteur): ils imposent une «déshydratation» programmatique (le mot était critique Olin Downes’s, dans un échange suite à une critique de concert auquel le compositeur s’était amèrement objecté) sur l’original luxuriant de Stravinski qui montre le compositeur de plus en plus par sympathie avec son ancienne création qu’il semble être tenter d’exorciser – ou du moins d’apprivoiser – un fantôme indésirable de son passé.

À ce stade, il serait possible de suivre des dizaines de pistes vers le présent; mais suivons l’itinéraire le plus direct, le train techno à grande vitesse qui circule entre Düsseldorf et Detroit.

Extrait : Afrika Bambaataa – Planet Rock

Peu de gens dans le monde de la musique pop de 1982 savaient même ce qu’était un Fairlight. Après l’énorme succès de «Planet Rock» et les suites de Baker, de nombreux musiciens cherchant un son de type ORCH5 se sont installés sur ce que l’on pourrait appeler Triade «techno mineur». Un accord mineur staccato joué à travers une corde analogique granuleuse patch, avec son enveloppe modifiée pour fournir à la fois un percussif net au attaque et une reverb prononcée à la sortie, sonnait à peu près comme ORCH5, si vous n’étiez pas trop particulier. La techno mineure et les rythmes d’une machine étaient tout ce qui est nécessaire pour obtenir le son, en tant que morceau avec le titre utilitaire de «122 B.P.M.», programmé pour une maison de production musicale par David Linn, inventeur du tambour Linn machine, démontrée.

Extrait : Derrick May – A Relic Long Ago

En 1997, Derrick May, un autre innovateur crucial du son de Detroit, a publié un CD de ses premiers morceaux. C’était le dixième anniversaire de son premier grand succès, un titre souvent cité comme l’inspiration unique de la scène techno mondiale. Dans un nouveau morceau intitulé “A Relic Mix », il est revenu en arrière et a recueilli certains des sons de son début de carrière, la plupart notamment la triade techno mineure. Pour le projet, il a sorti des boules de naphtaline pour son son de 1985,le modèle Ensoniq Mirage, le premier échantillonneur numérique huit bits à un prix inférieur à 2000 $: le les sons sont deux fois des reliques, car May, célèbre, a emmené le Mirage à Detroit Orchestra Hall et a fait un échantillonnage subreptice pendant les répétitions, faisant ainsi quelques versions froides et granuleuses d’ORCH5 pour lui-même

Afrika Bambaataa laissez-le sortir du sien, pour faire du break-dance pendant un petit moment, puis May offre ses machines pour être monté, un son dur, par une Orisha électronique. Le rythme est le rythme, après tout.

Il n’y a rien de décadent dans cette musique.Il manifeste une joie féroce, la joie de recommencer.May l’a appelé vu que comme c’est inattendu, comme c’est parfait – «Strings of Life».(Je me demande si Stravinski le ferait … ah, qui s’en soucie vraiment ?)

Pour finir en beauté voici Kate bush qui a composée sur le CMI Fairlight piste par piste avec les instruments originaux enregistrés piste par piste comme dans les studios professionnels pendant les années 80.

Chiptune: Kate Bush – Running Up That Hill (GodMix)

Agenda

Rappelons que l’agenda est celui de la semaine passée lors des rediffusions le samedi.

Numérigeek : Code Club

Viens t’initier à la programmation informatique grâce à des ateliers et des outils spécialement conçus pour les apprentis codeurs.
En partenariat avec le Service de réussite éducative de la Ville de Valence et l’UDAF.

A partir de 9 ans, sur inscription. Places limitées.
Mercredi 10 mars 2021 à 10:00 ;
Maison pour tous, Place des Aravis, Valence.

Concevoir et créer un site Internet avec SPIP e-change

Votre association souhaite créer 1 site Internet? Pendant 2 jours de formation, Ritimo vous accompagne de la conception de votre site à sa réalisation, ainsi qu’aux premiers pas pour en assurer le suivi.
La formation est ouverte aux acteur·rices du milieu associatif et de l’ESS.

Tarifs :

  • 40 € Bénévoles, volontaires des membres et relais ritimo et Coredem
  • 60 € Bénévoles, volontaires en association
  • 500 € Salarié⋅es bénéficiaires de la formation professionnelle

Payant, sur inscription ;
Les 9 et 10 mars, 9:30 – 18:00 ;
CICP, 21 ter rue voltaire, 75011 Paris.

L’Histoire des Processeurs Spécialisés développés par la Société BULL 1980 – 2000

Cette conférence présente les étapes de conception, vérification et réalisation des circuits VLSI, qui ont été fabriqués pour BULL en presque 20 ans de la durée de cette extraordinaire aventure.

Jeudi 11 mars 2021, 14h – 17h ;
Webinaire, sur inscription.

Du lien et des liens

Avec GifCities retournons vers le futur des années 80, des millions de gif qui clignotent grâce au moteur mis en place par Internet Archive !!! (merci Natouille pour l’info)

Sur la chaîne youtube Abrève : 5 astuces Impressions 3D SUR MESURE !

Sur France Culture, une archive sonore de l’accent parisien de 1912.

« Depuis 2000, [le site] SchooP vous propose de revivre l’histoire de la FM. Cette gigantesque base de données est alimentée grâce aux contributions des visiteurs du site » 5179 radios référencées.

Une série de 4 vidéo comparant le multitâches entre le Mac 68k, l’Amiga et le Sinclair QL. Coopératif contre préemptif :

Luciole, une police optimisée pour les mal-voyant, avec des points vraiment ronds.

Astrologeek

  • SF : j’étais dans l’espace , je suis tombé dans le côté sombre.
  • libriste : Allumez l’EFI… Allumez l’EFI… Et faire booter que les OS signés…
  • technophile : T’as la 5G ? Non j’en suis à la 0-G : Je suis dans l’avion pour un vol parabolique.
  • nolife : Il est petit ce tshirt… il est propre ? Tu as lavé le M ? Non, j’ai la VM.
  • nerd : – Bon spas pratique de taper avec un pansement sur le pouce… je le sais qu’il faut pas jouer avec les boites de conserve pourtant ! – Alors que tu aurais pu chopper la chtouille avec une boite de dialogue !
  • musicien : j’ai appuyé sur une touche, et puis une autre , elles s’accordent en noires et blanches.