Émission Underscore #222 du 28 mars 2021

Actu

La Quadrature du Net demande l’arrêt du Health Data Hub

Projet central du « Plan national pour l’intelligence artificielle » (surnommé « AI for humanity« ), le « Health Data Hub » (HDH) est un projet visant à centraliser l’ensemble des données de santé de la population française. Il est prévu que le HDH regroupe, entre autres, les données de la médecine de ville, des pharmacies, du système hospitalier, des laboratoires de biologie médicale, du dossier médical partagé, de la médecine du travail, des EHPAD ou encore les données des programmes de séquençage de l’ADN. Le HDH se substitue à une structure existante, le Système National de Données de Santé, avec deux principales modifications : un large élargissement des données collectées et un accès facilité, en particulier pour le secteur privé (GAFAM, « medtechs », startup, assureurs…), à ces dernières.

Des eurodéputés interpellent la Commission européenne sur l’IA

Plus de 100 eurodéputés écrivent à la Commission européenne pour appeler à des lignes rouges claires sur l’usage de l’IA, notamment afin de garantir la « possibilité d’interdire certaines applications d’IA incompatibles avec les droits fondamentaux ».

30 ans après la sortie de la PlayStation, un nouvel exploit permet d’utiliser des jeux copiés

Une faille dans la lecture d’une carte mémoire permet d’injecter du code, en l’occurrence un bout de code qui permet de déverrouiller la console et d’utiliser d’autres jeux que les originaux.

Première vente aux enchère judiciaire de bitcoins en France

Ces “actifs numériques” ont été saisis dans le cadre d’une affaire toujours en cours. Par sûr que si les prévenus sont relaxés ils ne se retournent pas contre l’état pour leur avoir fait perdre une plus-value sur leurs 611 bitcoins (estimés à 28 millions d’euros) avec une vente trop rapide…

Rockstar Games paye 10000$ pour les optimisations de chargement de GTA Online

On vous avait parlé récemment de GTA Online, qui passait 70% de son temps de chargement à lire un fichier JSON de 10Mo de façon pas optimisée du tout. Son éditeur a donc remercié celui qui a découvert ça.

Japon: le premier parc à thème Nintendo vient d’ouvrir

On peut y vivre les aventures de Mario en vrai, y compris taper un cube pour obtenir des pièces… c’est japonais quoi.

Remise des Free Software Awards

Sont distingués :

  • le projet CiviCRM,
  • Bradley Kuhn, pour la défense de la licence GPL et son travail au sein du Software Freedom Concervancy,
  • Alyssa Rosenzweig pour ses travaux d’ingénierie inverse des puces graphiques Mali utilisées notamment dans les tablettes et téléphones portables.

Richard Stallman revient au conseil d’administration de la FSF

Cela ne fait pas plaisir à tour le monde, certains appellent la FSF et le projet GNU à lui retirer ses mandats. D’autres en revanche veulent le garder et l’affirment…
L’avis de l’April est plus nuancé.

L’association Anticor porter plainte contre le ministre de la santé

Elle souhaite mettre au jour le favoritisme dans la gestion de l’application « StopCovid ».

Sortie d’Audacity 3.0 : un nouveau format d’enregistrement

Des dizaines de bugs ont été éradiqués pour mener à la sortie d’Audacity 3.0 pour Linux, Windows et macOS, avec un nouveau format d’enregistrement par défaut.

Sortie de PeerTube 3.1

Avec des améliorations sur le transcodage des vidéo, ainsi que plusieurs partie de l’interface utilisateur.

Sortie de GNOME 40

Plein de nouvelles fonctionnalités dans cette version du bureau GNOME.

5 ans après son lancement, le Fairphone 2 reçoit une mise à jour

Ceux qui en ont un peuvent maintenant installer Android 9 dessus.

Chiptune: Andreas Janke – Phantasia

Sujet : la jungle du e-commerce

Nous n’avions pas encore exploré certains terrains de l’internet. A présent, je pense qu’il est enfin temps de prendre notre machette et notre chapeau d’explorateur pour vous frayez un chemin dans la jungle terrible du e-commerce.

Avec l’avènement du confinement, vous avez peu être découvert qu’il était possible d’acheter des produits sans vous déplacer dans les magasins. l’année 2020 est l’année de l’explosion du e-commerce sous toutes ses formes.

Il y a tellement de forme de commerce que ça mérite de s’y pencher très fortement, et vous proposer aussi de déjouer certains pièges, qu’il soit tendu de manière intentionnel, ou bien qu’il soit sciemment posé devant vous. Ici je vous explique tout ou presque.

L’histoire du e-commerce

Le 11 août 1994, Phil Brandenberger, aux Etats-Unis, passe la première commande en ligne en utilisant un système de paiement sécurisé par carte bancaire. Le New York Times couvre l’évènement et souligne que « derrière un petit clic pour un individu se cache un grand pas pour l’économie. » Ce premier achat de 12,48 dollars pour un album de Sting représente la première pierre d’un édifice qui depuis ne cesse de croître.

Le commerce électronique ou bien appelé e-commerce connaît ses premières ventes dans les années 90. Autant en France, nous avions le minitel qui permettait déjà de procéder à cette fameuse vente par correspondance ! la VPC comme nous la connaissions.

L’arrivée d’Internet a rapidement mené au développement d’un modèle d’entreprise différent. À la fin des années 1990, ce modèle économique est rendu célèbre par Amazon, EBay et AOL, des sociétés profitant d’une bulle des capitalisations boursières des jeunes sociétés sans équivalent dans l’histoire, qui finit en krach, phénomène touchant aussi des nombreuses petites sociétés de biotechnologies.

Une bulle de l’internet nait dans ce mouvement à savoir que les valeurs boursières des entreprises du secteur augmentent sans lien avec leur chiffre d’affaires réel ou leurs bénéfices. c’est là où en 2000 celle-ci éclate… se reforme à nouveau pour finalement re-éclater en 2006.

Mais après tout, comme on dit, c’est le jeu ma pauvre Lucette, il va bien falloir t’y mettre à internet hein !

E-business

Mais alors, si vous avez entendu parlé du e-commerce, vous avez probablement entendu parlé du e-business…car les deux sont liés. C’est l’occasion ici d’éclaircir les termes.

E-business est l’abréviation d’« electronic business » qui signifie « business électronique » en français. Il couvre toutes les formes de technologies numériques de l’information et de la communication utilisées pour soutenir ou rendre les processus de vente plus efficaces, tant dans les phases de préparation, de négociation que de mise en œuvre. Toutefois, ce terme peut aussi être traduit et utilisé dans le sens d’« entreprise électronique », c’est-à-dire que, par exemple, les processus commerciaux d’une boutique en ligne ou bien une entreprise basée sur Internet représentent le e-business.

Les deux différences d’interprétation de ce terme indiquent un problème fondamental : jusqu’à aujourd’hui, aucune définition générale connue n’a été adoptée pour le e-business. Au lieu de cela, le terme est souvent vastement interprété et souvent employé à tort comme synonyme de « e-commerce ». Il y a bien sûr des recoupements avec le terme e-business mais le terme e-commerce désigne particulièrement le commerce sur Internet de services et de produits.

Viens chez nous on a des cookies !

Encore faut-il ne pas se sentir épié, piégé, avec une incitation plus que réelle à la débauche de surconsommation… Non ! Ce n’est pas parce que tu as été voir discrètement les dernières chaussures à la mode qu’elles vont t’être suggéré à travers tes réseaux sociaux…

En effet, les cookies et autres joyeuseté sont là pour … récupérer encore quelques données. Il faut savoir cependant que les sites e-commerce doivent respecter la législation quand à l’usage de vos données personnelles.

Le RGPD

Rappelez vous, le RGPD est entrée en vigueur le 25 Mai 2018. S’agissant d’un règlement il s’applique à l’identique dans tous les pays de l’Union Européenne. Ce règlement a pour objectif de garantir la protection des données de tous les citoyens de l’UE ce quelque soit la domiciliation des entreprises qui collectent.

Ainsi les e-commerces doivent se conformer à cette réglementation afin de rendre transparent l’usage de vos données personnelles. Après tout, elles connaissent presque tout de vous, passant de votre numéro de téléphone, votre carte bancaire, votre adresse postale… et les produits que vous achetez 😀

Ainsi donc le site du commerçant ce doit de :

  • Recueillir l’accord des clients
  • Informer les clients de leur droit d’accès, de modification et de suppression des informations collectées
  • Veiller à la sécurité des systèmes d’information et la confidentialité des données
  • Assurer la confidentialité des données
  • Indiquer une durée de conservation des données

Il y a quelques subtilités notamment :

Le commerçant en ligne n’est pas autorisé à envoyer un courriel commercial sans l’accord préalable du destinataire, donné au moment de la collecte du courriel, sauf si :

  • La personne est déjà cliente et que la prospection concerne des produits identiques à ceux déjà fournis
  • La prospection n’est pas de nature commerciale (caritative par exemple)

C’est pour cela aussi qu’il est important, lorsque vous vous décider de créer votre fiche cliente, de veiller à ne pas cocher certaines cases comme celle qui autorise précisément le site e-commerce à vous envoyer des publicités… Après tout nos boites aux lettres sont bien assez pleines !

A noter : la CNIL recommande que le consentement préalable ou le droit d’opposition soit recueilli par le biais d’une case à cocher. L’utilisation d’une case pré-cochée est à proscrire car contraire à la loi.

Dans ces deux cas, la personne doit, au moment de la collecte de son adresse, être informée de son utilisation pour prospection, et pouvoir s’y opposer. Dans tous les cas, chaque courriel doit obligatoirement :

  • Préciser l’identité de l’annonceur
  • Proposer un moyen simple de s’opposer à la réception de nouvelles sollicitations (par exemple un lien pour se désinscrire à la fin du message)

Le processus de vente

Généralement, les sites e-commerce bénéficie de système de panier, sauf si vous avez décider d’acheter sur un site polonais qui se chargera d’honorer vos commandes après le labourage des champs…

Il est aussi prévu que vous ayez la possibilité de savoir si le produit que vous achetez est en stocks et aussi le délai de livraison.

C’est une forme de contrat de vente, le vendeur doit adresser immédiatement un courriel d’accusé de réception de la vente et doit aussi délivrer une facture à son client lors de la livraison.

La livraison même le dimanche !

Personnellement je trouve cela aberrant de nous imposer la livraison même le dimanche ! Néanmoins passé mes considérations personnelles, il faut savoir qu’il sera nécessaire d’attendre au plus tard 30 jours pour obtenir la livraison. enfin tant qu’aucun porte conteneur ne se retrouve coincé dans le canal de suez, tout ira bien ! Et bien oui, vos produits viennent bien de quelques part !

Généralement le fournisseur de biens ou services à distance, autres que des services financiers, doit indiquer, avant la conclusion du contrat, la date limite à laquelle il s’engage à livrer le bien ou exécuter la prestation.

En cas de retard de livraison ou de la prestation, le fournisseur doit en informer le client, qui peut demander à être remboursé dans les 14 jours suivant le paiement.

Et comme le client est aussi un peu roi, il n’est pas obligé d’accepter une certaine modalité de remboursement (avoir sur un prochain achat par exemple).

La différence avec le commerce traditionnel : le délai de rétractations vous permet de retourner le produit… avec parfois certaines conséquence écologiques où les produits retournés finiront au pilon !

Les pièges à éviter

Il y a des choses sur lesquelles il faut rester méfiant, c’est le drop shipping… Au départ, des influenceurs sur YouTube ou autres canaux iront vous vanter les mérites de certains produits. C’est là où se situe le piège. Ils vous suggéreront souvent de vous rendre sur une boutique prévu à cet usage !

Déjà les origines des produits sont parfois plus que douteux, mais aussi leur prix, qui seront bien plus cher que sur certains sites spécialisé dans les chinoiseries comme Ali express.

Les markets places sont aussi des lieux trompeurs, en effet, il devient difficile de pouvoir remonter l’origine et le prix de vos produits selon le canal d’achat sera différent. Ça prends parfois du temps mais il est parfois préférable de soit en fonction de votre éthique, toquer à la porte du fabricant ou bien allez à celui qui aura les conditions les plus intéressante pour vous.

Il y a aussi un piège à éviter quand à la souscription à un programme de fidélité premium qui sont vite coché et qui induise de votre part un abonnement à un service. C’est d’ailleurs là où vous devez être vigilant pour annuler votre inscription et ainsi donc vous éviter des prélèvements sur votre compte ! Amazon à fait très fort, mais rassurez vous beaucoup ont pu faire machine arrière rapidement. C discount n’est pas en reste !

Dans tout les cas, aujourd’hui, même si une grosse partie du e-commerce français sent un peu de roussi avec la disparition de certains serveurs, il est devenu indispensable pour les entreprises d’ouvrir la fenêtre afin de permettre à leur client, quelques soit les circonstances, de pouvoir acheter leur produits ou services. Avec nous l’espérons un solution pour éviter de se faire voler leur commerce par les plus gros qui auront souvent plaisir à court-circuiter afin de s’approprier les clients. Mais ça… c’est un autre sujet…

Pour défendre les consommateurs : Centre Européen des Consommateurs

Chiptune: 2021 / ChlorineMN

Issue d’une démo 2021 by Cocoon [web] & New Order

Agenda

Rappelons que l’agenda est celui de la semaine passée lors des rediffusions le samedi.

SQiL 2021 – Atelier d’édition libre

Dans le cadre de cette activité en ligne organisée par le Café des savoirs libres, un atelier de numérisation et de création de epub sera proposée à partir d’oeuvres du domaine public.

Le jeudi 1 avril 2021 de 18h00 à 20h00 (heure de Montréal, Québec) ;
en ligne.

Journées Fenêtres Ouvertes – Devenir pro de la com avec des logiciels libres

La licence pro CoLibre « métiers de la communication » forme à la conduite de projet de communication avec des logiciels libres pour connaître les pratiques numériques et l’écosystème de l’open source.

2 avril à 14h ;
conférence interactive en ligne.

Forum ouvert : « Faut-il en finir avec le Libre ? »

La Dérivation, structure d’éducation populaire sur les enjeux du numériques, organise un forum ouvert en ligne autour d’une question volontairement provoc’ : « Faut-il en finir avec le Libre ? ».

Du 2 au 4 avril 2021 ;
en ligne, sur inscription.

Revision 2021

Pour la seconde (et espérons la dernière) fois, la Revision se déroulera en ligne.

Du 2 au 5 avril ;
à distance.

Débat syndicalisme et logiciel libre

Débat réunissant plusieurs intervenants venant d’associations du logiciel libre et de mouvements syndicalistes, autour
– des valeurs et des luttes du syndicalisme et des logiciels libres
– de l’informatique comme organisation de travail

Le dimanche 4 avril 2021 de 14h00 à 16h00 ;
en visio, sur inscription.

Journées du Logiciel Libre… annulées 🙁

Elles devaient se tenir du 3 et 4 avril 2021… certaines conférences seront tout de même diffusées en ligne en guise de consolation.

Du lien et des liens

Où faire le test covid dans votre ville, avec ou sans rdv ? Tous les laboratoires et centres de dépistages pour se faire tester au coronavirus.

C’est toujours MARCHintoch et on a déjà de nombreuses vidéo à regarder à ce sujet !

Meetup Technosaures / Programmez! : la Silicon Valley a 50 ans.

Tris Acatrinei avec d’autres personnes nous propose un guide « Lutter contre les raids numériques avec l’OSINT » (l’Open Source Intelligence, donc les données qu’on peut trouver de sources publiques).

Circuits, voltage, resistance, current — Physics 101 by Physics Girl

Jelora ouvre son PeerTube, il bidouille des vieux magnétoscopes et autres machins antiques.

The Secret History of Windows Bluescreens by Davepl

Une carte des routes… de l’empire romain.

Le site « is the ship still stuck » permet de savoir si le bateau est toujours coincé dans le canal de Suez.

Astrologeek

  • sysadmin : Si vous constatez une baisse de courant c’est normal, j’installe NodeJS !
  • technophile : Y a un prequel à SQL ?
  • codeur : c’est tout les jours la routine chez moi !
  • électronicien : Allez, t’as un circuit à terminer dépêche toi… Et qu’ça soude !
  • procrastinateur : ne remet pas au lendemain ce que tu peux faire le jour même mais de l’année d’après
  • physicien : Un proton qui ne veut pas se désintégrer, c’est un Baryon Cotillard ?