Émission Underscore #72 du 14 Octobre 2017

Voici quelques liens sur les sujets développés :

Un rapport sur le “piratage” enterré par la Commission européenne

Je n’ai pas encore lu mais Julia Reda a publié sur son site un rapport datant de mai 2015 que la Commission européenne aurait “omis” de communiquer, alors qu’elle l’avait elle même commandé.
Ce rapport, qui aurait coûté la bagatelle de 360.000€, indiquerait qu’il n’y a pas d’éléments permettant d’affirmer que les violations de droit d’auteur en ligne impacteraient significativement les ventes.
En contradiction direct donc avec le cœur de l’argumentation de l’institution pour soutenir son projet de réforme du droit d’auteur.
Le fameux “value gap”.
Reste à voir l’ampleur du bousin et d’espérer que ça fasse du bruit.

WhatOSM, le guide des outils de contribution OpenStreetMap, est désormais disponible en français !

Il vous permet de choisir le meilleur outil pour contribuer suivant votre niveau, le temps dont vous disposez, si vous êtes chez vous ou à l’extérieur.
D’ailleurs, les français seraient les 4èmes contributeurs sur OSM.

Service public de la donnée: les données du cadastre sont maintenant disponibles sur data.gouv.fr

en vectoriel même.

19 femmes dans la tech en France à suivre absolument sur Twitter

Business Insider publie une liste de femmes spécialistes des technologies à suivre sur twitter. Oh y en a que je connais ! Ptit coucou à Oriane et Adrienne !

Le 33ème Virus Informatique arrive

Si vous n’avez pas encore lu le numéro de septembre (c’est un trimestriel), allez-y !
Avec notamment une double page sur le sauvetage d’une partie de la collection du “Musée Informatique” de la Grande Arche grâce à WDA et MO5.com, et une tribune de Tristan Nitot.

Bruno Bellamy a une page Tipeee

L’illustrateur fétiche de ST Mag, et qui officie toujours dans le Virus Info, dispose maintenant d’une page Tipeee pour recevoir vos contributions.

CCleaner

Non mais vous voulez vraiment qu’on vous parle de CCleaner ???

Spotify aurait utilisé des mp3 “pirates” sur sa version bêta

Parce que les ayants-droit étaient trop chiants. Tiens donc !

Caliopen : la messagerie qui veut vous sensibiliser à la confidentialité arrive en octobre

En version alpha, il va falloir tester ça !

Le télétravail est désormais un droit, mais pas opposable

Après la “recommandation” du logiciel libre, voici le droit au télétravail qui n’en est pas un.

Des nouvelles des matériels libres et/ou éthiques

Le téléphone Librem 5, qui fonctionne sous GNU/Linux, a atteint son objectif de financement participatif.
Et le Fairphone 2 est disponible chez Orange et Sosh. Mais faut avoir les sous.

L’AtariBox serait une sorte de PC sous Linux vendu dans les 300$

Là je suis moins sûr du côté éthique pour le coup.
Ah et puis le Commodore 64 arrive aussi en version mini, mais là encore, est-ce juste un ordi avec un émulateur ?

En 2018, devenez Entrepreneur•e d’intérêt général : rejoignez la Promotion 2 !

Accéder à l’appel à candidature, ouvert jusqu’au 27 octobre 2017

Expo ACONIT

Une exposition proposée par ACONIT ouvre bientôt à Grenoble, elle s’appelle “Le calcul, de Babylone à l’informatique”, et la bande annonce nous fait déjà saliver !

Chiptune: Bag Raiders – Shooting Stars

Sujet: Deep web

Intro

Vous en avez peu être entendu parler, parfois il y a des légendes… qui peuplent l’univers numérique… et pour ne pas rester sur la touche, il faut parfois s’intéresser à ce qui nous entoure. C’est ici que je vais prendre toute mes précautions pour vous parler du Deep web…. alors oui Deep web c’est quoi, voilà encore un terme pour désigner simplement le web profond… Même si beaucoup en parle, beaucoup ne savent pas de quoi ils parlent. et pour préparer un peu le terrain J’ai interrogé des experts en la matière… au final quand j’ai fait le tour de la question,on se rend compte que l’humain est capable du meilleur comme du pire.

Voici donc l’occasion pour vous ici de démystifier un peu ce phénomène.

Alors pour wikipedia : Le web profond, appelé aussi web caché (en anglais deep web) ou web invisible (terme imprécis) décrit dans l’architecture du web la partie de la toile non indexée par les principaux moteurs de recherche généralistes.

Le frère du deepweb… le darknet

Ce terme est parfois aussi utilisé de manière abusive pour désigner les contenus choquants et peu visibles que l’on trouve sur le web. En effet, lorsqu’on parle de deepweb, il faut aussi évoquer le Dark web qui est souvent confondu dans l’esprit des gens. En fait le dark web n’est qu’une partie du deepweb,
Mon ami wiki propose une définition assez claire.

Le dark web est le contenu du World Wide Web qui existe sur les darknets, des réseaux overlay qui utilisent l’internet public mais sont seulement accessibles via des logiciels, des configurations ou des autorisations spécifiques.

Les darknets qui constituent le dark web incluent de petits réseaux ami-à-ami c’est-à-dire pair à pair, ainsi que de grands et populaires réseaux tels que Freenet, I2P et Tor gérés par des organisations publiques et des individus. Les usagers du dark web appellent le web classique le Clearnet du fait de sa nature non-cryptée. Le dark web Tor est parfois appelé onionland en référence au suffixe .onion des sites de ce réseau.

Voir aussi l’article de Malicia Rogue : Le Deep-web n’existe pas.

Comment allez dans le deepweb ?

Tout ce qui n’est pas référencé est aussi considéré comme deep web.
On peut alors considérer que tout ce qui est n’est pas sur google est donc forcement “deep”.

Les ressources du web profond peuvent être classées dans une ou plusieurs des catégories suivantes :

  • contenu dynamique ;
  • contenu non lié ;
  • contenu à accès limité ;
  • contenu de script ;
  • format non indexable.

Ainsi même sur twitter, le contenu n’étant pas indexé par les moteurs de recherche. On pourrait aussi s’imaginer que les mots codes (les hashtags) de twitter pourraient permettre une communication codée basée sur un référentiel caché… donc des échanges entre des gens initiés, laissant à l’écart et dans l’ignorance ceux qui ne connaissent pas les codes. Ce genre d’activité s’apparenterait un peu à du Radio-Londres… on en a déjà vu… lors d’élections…

Parfois des forums comme 4chans permettent aussi d’échanger des informations qui ne seront pas référencées.
Après tout, lorsque vous avez un site internet, il est tout à fait possible d’avoir un robots.txt qui stipule que vous ne souhaitiez pas être référencé.

Ne cherche pas t’as TOR

En dehors du navigateur internet, il existe des outils tel que TOR qui vous permet de trouver des endroits accessibles par ce moyen. Mais attention, si vous êtes simplement curieux, même si son usage vous permet d’être anonyme dans ce contexte, il faut savoir être prudent…
Tor ou le routage en oignon, tu pleures ? non je route en oignon !
Tor is free software and an open network that helps you defend against traffic analysis, a form of network surveillance that threatens personal freedom and privacy, confidential business activities and relationships, and state security.
En gros si tu souhaites naviguer sans que tu sois repéré c’est l’idéal, bien plus poussé qu’un proxy, tu deviens complèment anonyme, l’origine ne voit pas le contenu et le contenu de connait pas l’origine. C’est une manière différente de se déplacer sur internet en essayant de ne pas se laisser de trace… parfois des sites ne sont référencés que sur tor, et non plus sur google.

Se préserver du contenu

Pourquoi ne pas utiliser une distribution ultra sécurisée comme tails. On ne sait jamais, le deepweb est un peu comme les relations sociales que vous avez dans le monde réel, vous savez quand vous voulez quelques choses, j’ai un ami qui connait un ami qui peut te trouver tout ce que tu veux.
Et bien ce principe en effet s’applique…. si par exemple, vous recherchez à obtenir quelque chose, et que ceci n’est pas référencé par google, qwant, yahoo et consort… voilà une manière d’y arriver.
Mais c’est sûr que l’humain est capable du meilleur comme du pire. C’est vrai, on ne sait pas tout et la légende urbaine rapportée par certains feront peur à certains. Parce que le contenu échangé ne respecte pas toujours les règles, oui parce que même sur le net, nous sommes sujets à la loi de notre pays. Et c’est sûr que dans le deepweb, circule des choses malsaines en rapport avec les côtés les plus sombres de l’humain, drogue, vente d’arme, pédophilies, trafic d’organes, commandement de meurtre, prostitutions..

Faut il interdire le deepweb ?

Il est justement quelque chose d’in-maîtrisable dans tout cela, personne n’a le contrôle réel de ce qu’il se passe sur le deep web en général, et croire que cela est mauvais est aussi une fausse idée, cela étant dit, il existe aussi une déclaration de l’indépendance du cyberespace par John Perry Barlow, un des fondateurs de l’Electronic Frontier Foundation.
et selon wiki, La Déclaration d’indépendance du cyberespace fut rédigé le 8 février 1996 à Davos en Suisse par John Perry Barlow, un des fondateurs de l’Electronic Frontier Foundation. Il soutient l’idée qu’aucun gouvernement (ou qu’aucune autre forme de pouvoir) ne peut s’imposer et s’approprier Internet, alors en pleine extension. Il a été écrit en partie en réponse à l’adoption de la Loi sur les télécommunications de 1996 aux États-Unis.
Même si l’humain est capable du pire, il est utile pour les lanceurs d’alerte, et nous permettre d’alimenter les wikileaks et consorts en toute sécurité.

Le deepweb dans le futur

C’est vrai que l’usage des smartphones et des tablettes ne nous permettra plus d’aller naviguer où nous le souhaitons, parce que rien ne vaut un bon vieil Amiga pour surfer en toute sécurité dans cet univers méconnu où il est possible de faire des mauvaises rencontres comme des virus. Votre Amiga sera le meilleur des atouts pour éviter de vous prendre un truc étrange qui ferait marcher tout seul votre PC.

J’espère que ces quelques explications vous permettront de mettre un peu une image sur ce coté inconnu de l’internet, il est important de savoir que tout n’est pas forcément mauvais ou bon… l’internet n’étant que le reflet de l’humanité d’aujourd’hui qui s’est adaptée aux nouveaux modes de communications.

Chiptune: Maff – Nouille

Agenda

  • Soirée Jeux De Combat Gamestalgie
  • Atelier : Modélisation de pièces en 3D sur ordinateur
    • Prérequis : un ordinateur (Windows, Linux ou Mac) pouvant être amené au VAL ainsi qu’une souris.
    • Atelier d’initiation à la modélisation et l’assemblage de pièces en 3D sur ordinateur en utilisant le logiciel libre FreeCad. Cet atelier est ouvert à tous niveaux. Il a pour but d’apprendre les bases de la modélisation sur ordinateur pour être capable, par exemple, de faire un projet personnel d’impression de pièces à l’imprimante 3D. La modélisation de pièces sur ordinateur permet, à partir de plans ou d’une pièce réelle, de reproduire cette pièce pour la visualiser et/ou l’assembler virtuellement avec d’autres pièces. C’est une étape indispensable dans l’impression de pièces personnalisées à l’aide d’une imprimante 3D !
    • Le 20 octobre 18h – 21h
    • Valence Atelier Libre, 13 bis rue Montplaisir, Valence
    • http://vatelier.fr/index.php/programme/
    • https://calendar.google.com/calendar/render?eid=MDBmOXQ1ajM0N2tkbDVndWNhaDhmdTdsbzUgM2lka2pjdGoxMzd2MjYwN2c0b2wxMnRsY2dAZw&ctz=Europe/Paris&sf=true&output=xml#eventpage_6
  • AmigaBouffe
    • Nous serons certainement très occupés à préparer l’Alchimie, mais si vous souhaitez venir nous aider, ce sera avec plaisir !
    • Le 21 octobre à partir de 16h
    • Clérieux
    • http://triplea.fr/forum/viewforum.php?f=2
  • À venir, des ateliers enfant au 8 fablab Vacances de Toussaint :
    • 8-10 ans : Orchestre végétal : création musicale collective à partir de fruits, de plantes… et d’électronique !
    • 25 et 31 octobre 2017 14h-16h
    • 10-14 ans : Robot brosse de combat : fabrication et personnalisation de robots de combat qui s’affronteront dans une arène
    • 26 octobre et 2 novembre 2017 14h-17h
    • 25€
    • http://8fablab.com/2-non-categorise/76-ateliers

Astrologeek

  • rôliste : rien ne vaut un bon gardénal dans le verre du mage pour lui jeter le sort du dodo
  • cosplay : avec ton air bestial tu vas finir par rester en furry
  • gamer : Ça y est, enfin sevré de Second Life, et bien tu peux commencer ogame
  • sysadmin : – C’est quoi, NetBIOS exactement ? – Une source d’emmerdes.
  • macounet : tu devrais faire de la place… iOS11 est sorti… depuis le 19 septembre… soit presque 1 mois :O
  • technophile : parlez moi des clouds éditezi tout sur les datacenters (sur l’air de parler moi d’amour)