Émission Underscore #93 du 17 Mars 2018

Voici quelques liens sur les sujets développés :

LineageOS 15.1

La dernière version de cet OS libéré des applis Google et basé sur Android 8.1 Oreo avec plein de nouveautés est sorti.

VLC 3.0 disponible

avec plein de nouveautés, donc on a parlé jusque sur Nolife !

Intel va enfin (?) sortir un microcode correctif pour les bugs Meltdown/Spectre qui serait (?) stable.

Enfin, restons au conditionnel.

Intel intègre un calculateur quantique dans une puce classique

Mais est-ce qu’elle est vulnérable à Meltdown et Spectre ?

Les FAILs du mois

Chiptune: enter the ninja – die antwoord

Sujet: Chappie

Ce film réalisé par Neill Blomkamp,sorti en avril 2015, raconte l’histoire d’un robot policier, doté d’une intelligence artificielle d’un nouveau genre, qui se retrouve entre les mains d’une famille atypique. Auparavant le réalisateur avait travaillé sur le film district 9 et Eliseuym. Et dans sa jeunesse avait aussi fait des preuves dans la réalisation des effets visuels que l’on retrouve sur stargate poke mmu_man.

Music: chappie-ost-cookie-thumper-die-antwoord

Music: Chappie – Bande-Annonce – VF

Si l’on reprends un peu l’univers du films, et c’est ce qui m’a aussi attiré c’est le mélange entre l’univers de la robotique et l’univers musicale proposé par le groupe sud africain Die antwoord que j’apprécie beaucoup.

Ce groupe dont le nom signifie la réponse, est un groupe de hip-hop-rave sud-africain, originaire du Cap. Il est composé de trois membres : Ninja, Yolandi Visser et God. Dans le film, nous retrouvons donc deux membres principaux, Ninja et Yolandi qui joue le rôle de gangsters mêlés dans de mauvaises affaires… Leur univers musicale et graphique du film mélange urbanité, friche industrielle et violence d’un quotidien où la société n’a plus aucune tolérance, d’où l’usage de robot policier pour contrer la criminalité. L’action se situe en Afrique du sud précisément à Johannesburg, l’entreprise Tetravaal, spécialisée en robotique et dirigée par Michelle Bradley (Sigourney Weaver), fournir des robots policiers de type Scout. (pour être plus clair des robots humanoïdes).

Le point de départ, un scientifique du nom de Deon Wilson (Dev Patel), jeune et brillant ingénieur, travaille pour la société tetravaal et développe de son côté un programme d’intelligence artificielle. Ce personnage partage toutes les caractéristiques du geek solitaire, qui a passé sa vie a confectionner toutes sortes de robots. Il a notamment conçut un programme capable de reproduire la conscience humaine.
Mais les intérêts financiers de son projet n’intéressent guère la société pour laquelle il travaille. C’est alors qu’il choisit de faire aboutir clandestinement son projet qui lui tient à cœur. C’est donc grâce à cela que Chappie naît, doté d’un programme amélioré par ses soins.

Déon fait une mauvaise rencontre et se fait kidnapper par ninja qui voit dans ce robot l’espoir de résoudre ses quelques problèmes avec d’autres gangsters. Chappie se réveil et ce robot doté d’un nouveau programme, doit alors tout apprendre comme un bébé.

Un autre personnage important est Vincent Moore (Hugh Jackman), un ancien militaire travaillant à Tetravaal, souhaite voir s’effondrer le projet actuel Scouts, afin que la police choisisse son projet de robot dénommé Orignal (Moose), un robot encore plus puissant et destructeur.

Dans l’immédiat, voilà un peu l’ambiance dans laquelle le film nous plonge. Au travers de cela, le réalisateur de ce film à fait un travail sur lui-même pour dégager des problématiques bien actuelle sur l’humanité, l’intelligence artificielle, la conscience humaine transplanté dans un corps de robot. Et aussi l’humain augmenté.

Alors oui, le film dure deux heures, c’est un peu long mais suffisant balancer un rythme entre moments d’actions et moments plus reposés où l’on pourrait tous rêver d’avoir un robot à éduquer.

Les effets visuels forcément feront craquer les adorateurs de wall-e comme je suis, les mimiques et les antennes de ce robot y aidant beaucoup. Selon wiki, « Chappie prend vie grâce à l’interprétation de l’acteur Sharlto, c’est ce qui le rend aussi humain, triste, touchant et vulnérable. Son langage corporel et sa voix sont le fruit de son travail . La manière dont les yeux, les oreilles et évidemment le corps du robot bougent a été dictée par sa performance d’acteur ».

Tandis que Yolandi a des côtés maternels que je n’aurais soupçonnée, puisque pour moi souvent, elle endosse auprès de ninja, un coté bitch loli très prononcé.
Ce film, malgré la violence, nous offre aussi des moments d’humour à savourer et l’on perçoit à travers les yeux du personnage de Déon la figure d’un père qui voit son œuvre prendre forme sous ses yeux. On saluera aussi son humilité à ne pas se prendre non plus pour dieu.

Tandis que certains voudrait transformer chappie en terminator, à travers l’influence de toutes les personnes qui l’entoure, on observe également des éléments comme l’affect, et les travers de la manipulation mentale. Ainsi donc ce robot vit parfois dans une distorsion de la réalité au service des uns et des autres.

Cette machine malheureusement est condamnée à mourir, c’est un peu le revers de la médaille quelque part d’avoir la possibilité d’être presque humain, et pourtant, dans le film on constate également la possibilité de transfert de la conscience humaine dans une machine. Chappie est attachant, pour son coté qu’il pense et qu’il ressent des choses.
J’ai moins aimé le coté simpliste et facile, mais après le film reste cohérent dans son message.

Clins d’œil :

  • On peut voir un extrait de la série d’animation des années 1980, Les Maîtres de l’univers.
  • Le réalisateur a avoué avoir été inspiré par le manga Appleseed de Masamune Shirow pour créer le design de ses robots6. On en reconnaîtra d’ailleurs les “oreilles” mobiles du cyborg Briareos Hecatonchires, l’un des héros du manga.
  • Le nom de l’entreprise, Tetravaal, renvoie au titre du court métrage dont s’inspire le film, Tetra Vaal.
  • Lorsque Chappie s’échappe du camion où il a été kidnappé, Vincent Moore (son ravisseur) le laisse s’échapper et lui crie « Cours, Forrest, cours ! », faisant référence au film Forrest Gump.

Anedocte de tournage :

l’ambiance du tournage était catastrophique à cause du groupe Die Antwoord, ingérable, donneur de leçons et prétentieux. Et puisqu’on parle de ces derniers autant commencer par les défauts: les Die Antwoord ont pris la grosse tête et ce fut à un point de dégouter le réalisateur qui a modifié son scénario sur la fin pour terminer au plus vite sa collaboration.

La fiche Allociné.

Chiptune: Do what you want – The Presets

Agenda

  • DRÔME DIGITAL DAYS, le salon numérique de la Drôme
    • Cet évènement estampillée pour l’occasion « French Tech in the Alps – Valence Romans » est une opportunité pour beaucoup d’entreprises qui sont en cours de réflexion sur la mise en place d’une stratégie numérique au sein de leurs activités, de trouver des solutions pour répondre à leurs besoins.
    • Durant 3 jours, ce salon du numérique en Drôme propose des rencontres thématiques, des rendez-vous d’affaires, des ateliers découvertes autour de stands d’entreprise de professionnels du digital.
    • La nouveauté de cette édition 2018, c’est l’association avec le salon du RIST, destiné aux PME – PMI de la filière Industrie du territoire. Toutefois, le Salon du Numérique « Drôme Digital Days » veut répondre à toutes les attentes d’entreprise quelle que soit sa filière (tourisme, commerce, services, etc.). Elles pourront trouver durant ces 3 jours, toutes les informations susceptibles de les amenées à engager leur démarche vers le numérique.
    • Sur inscription
    • Parc des Expositions, 16 Avenue Georges Clemenceau, 26000 Valence
    • Du 20 au 22 mars, 9h – 18h
  • Le week-end prochain c’est les JDLL !
    • Les Journées du Logiciel Libre (JDLL) fêteront leurs 20 ans en 2018.
    • Les 24 et 25 mars.
    • Maison pour tous – salle des Rancy, 249 rue Vendôme, Lyon

Astrologeek [00:30] MICRO

  • sysadmin : Je le note sur le papier , ce proto colle bien !
  • macounet : Ton mac te connaît mieux que ta mère.
  • technophile : je viens du dentiste et j’ai une dent bleue , et quand je m’écoute j’ai un coup de bar
  • codeur : tu dois être bon a la pression des boutons sur ton portable
  • atariste : tos , tos , tos , tonton pourquoi tu tousses (bruit de la toux (tos).
  • amigaïste : AmigaOS ? Amiga, où est-ce ??