Émission Underscore #95 du 31 Mars 2018

Voici quelques liens sur les sujets développés :

La Quadrature du Net s’ouvre à de nouveaux membres

Jusqu’à présent La Quadrature c’était juste une dizaine de gus dans un garage, mais ils ont souhaité intégrer une trentaine de sympathisants pour multiplier les sensibilités et les expertises, et être plus facilement représenté par exemple dans les média.
D’ailleurs, ils seront en AG ce week-end, du coup je ne suis pas là avec vous ce matin 😉

Nokia reprend le développement de FirefoxOS

pour ses téléphones de base. FirefoxOS change donc de nom et devient KaiOS.

Barème des téléphones les plus réparables

Numérama fait un classement des téléphones les plus réparables, en reprenant notamment les notes d’iFixIt.

Debian 9.4

Encore une mise à jour pour Debian 9.

Peertube 1.0.0-beta.1

La première bêta officielle de Peertube est disponible. C’est une plateforme de diffusion de vidéos en peer-to-peer, donc décentralisée, dont on vous parlera probablement prochainement.

GNOME 3.28

GNOME a annoncé, mercredi 14 mars, la version 3.28 de son environnement de bureau.

SoGo est disponible en version 4

Ce webmail libre, concurrent par exemple de Zimbra, aux nombreuses fonction arrive en version 4.
Il n’est pas vraiment installable par tous, mais plutôt destiné à ceux qui s’auto-hébergent ou hébergent pour les autres, comme les CHATONS.

Des jeunes du Val d’Oise qui cartographient leur quartier mal référencé

En utilisant OpenStreetMap, et Google Maps, mais OSM en premier. Le reportage sur France 3 est à voir.

Le Raspberry Pi 3 B+ est disponible

La nouvelle carte Raspberry Pi 3 B+ est disponible. Caractéristiques :

  • Un processeur ARM Cortex-A53 A 4 cœurs 64 bits 1.4GHz ARM Cortex-A53 64 bits
  • LAN sans fil double bande 802.11ac et Bluetooth 4.2
  • Ethernet plus rapide (Gigabit Ethernet via USB 2.0)
  • Prise en charge Power-over-Ethernet (avec PoE HAT séparé)
  • Démarrage amélioré du réseau PXE et du stockage de masse USB
  • Amélioration de la gestion thermique

Les options de confidentialité dans Windows 10, de la poudre aux yeux ?

Le SLITT (service local de l’informatique et des traces technologiques) de la police de Bayonne a étudié le trafic réseau des systèmes de télémétrie (l’envoi de données “pour améliorer le service rendu”) de Windows 10, et a constaté que même en désactivant tout, ils continuaient à envoyer plein de requêtes à plein de serveurs de Microsoft. Du coup, ils servent à quoi les réglages ?

La France attaque Google et Apple pour pratiques commerciales abusives

Mais pas Microsoft ou Facebook ? Oh pardon c’est vrai qu’on a un contrat OpenBar avec le premier, et que le second va former des chômeurs au numérique…

Économiser l’eau grâce au Big Data ?

Économiser de l’eau et de l’argent avec le Big Data ? Grâce à des compteurs d’eau intelligents, la commune de Boulaide en Belgique élimine progressivement les charges administratives.
Enfin, l’article vient de Microsoft, on ne sait pas s’ils n’éliminent pas aussi la TVA sur les logiciels…

Un des créateurs de Siri explique pourquoi l’assistant d’Apple est à la peine.

Chiptune: Lully – Marche Pour la Cérémonie des Turcs (2080 chip/synth rework)

Sujet: Électro-sensibilité

Si la vue de certains symboles “wifi” sur des portes de magasins vous provoque la nausée, si un téléphone vous donne des boutons, que les objets connectés vous mettent en tension, alors c’est que vous faites partie d’une catégorie de personnes que l’on suppose être électrosensible.
Et dans un monde hyperconnecté qui est le nôtre aujourd’hui, phénomène du siècle dans lequel il devient difficile de ne pas être sujet à ne pas être qualifié d’esotérique. Alors que l’on soit clair, j’ai choisi ce sujet car c’est un phénomène méconnu, nous ne sommes pas toujours dans la mesure de comprendre ce qui ne se voit pas. Dans ce cadre, l’invisible est toujours contestable car les preuves sont difficiles à établir.

Qu’est ce que l’électrosensibilité

Selon wikipedia : dans les formes les plus courantes, les personnes sujettes à ce trouble sont sensibles au rayonnement életromagnétique des objets qui émettent selon une certaine fréquence d’onde électromagnétique. La sensibilité électromagnétique ou intolérance environnementale idiopathique attribuée aux champs électromagnétiques (ou IEI-CEM, ou électro-sensibilité, ou électro-hypersensibilité ou HSEM ou EHS ou syndrome EHS ou syndrome d’intolérance aux champs électro-magnétiques, SICEM) fait référence à l’affirmation de personnes qui déclarent souffrir de symptômes qui selon eux sont causés et aggravés par des champs ou des ondes électromagnétiques.

Qu’est ce qu’une onde électromagnétique

Selon wiki : l’onde électromagnétique est un modèle utilisé pour représenter les rayonnements électromagnétiques.
Il convient de bien distinguer : le rayonnement électromagnétique, qui est le phénomène étudié, et l’onde électromagnétique, qui est une des représentations du phénomène. Une autre représentation prend en compte l’existence du photon.
Une onde lumineuse est une onde électromagnétique dont la longueur d’onde correspond au spectre visible, soit environ entre les longueurs d’onde 400 et 800 nm, ce qui correspond aux énergies de photon de 1,5 à 3 eV.

Entre vraie souffrance et difficulté de le croire ?

Au niveau des symptômes décrits par certains, ce phénomène peut se traduire par des troubles dermatologiques (rougeurs, picotements et sensations de brûlure), des symptômes neurasthéniques et végétatifs (fatigue, lassitude, difficulté de concentration, étourdissements, nausées, palpitations cardiaques et troubles digestifs).

Chez certains les symptômes décrits peuvent être de l’ordre de la souffrance physique voir des troubles du rythme cardiaque, dystonie musculaire (contractions involontaires), craquements articulaires, sensibilité aux odeurs, troubles visuels, baisse auditive (acouphènes), hyperacousie, maladresse, difficulté de langage et de raisonnement, troubles de l’attention et de la mémorisation à court terme.

La plus grosse difficulté perçue vis à vis de se phénomène difficile reste tout de même la perturbation de la vie affective, apathie, isolement social, irritabilité.

J’ai déjà vu des personnes en souffrance, c’est très difficile de s’imaginer que cela soit possible quand tu baignes dans un univers qui réclame des preuves pour fonder ton avis. Pour reprendre le cas de cette personne même si nous avions envie de la croire, la difficulté sociétale nous ramène aussi à des phénomènes contradictoires, car nous ne pouvons pas chasser de notre environnement toutes sources d’onde électromagnétique. Et quand ta voisine te fait la guerre parce qu’elle a détecté ton wifi… c’est là où effectivement la dimension sociale devient difficile à être vivable. Cela donne en effet un phénomène de pression sociale entre les personnes souffrantes et celles qui sont face à cela.

Nous sommes déjà dans un univers baignés d’ondes (vous percevez aussi notre émission pour certains par les ondes).

Comment le diagnostiquer ?

Des tests ont été pratiqués sur certains sujets. Le plus simplement du monde en coupant toutes sources de proximité des sujets. Encore faut-il imaginer que cela soit l’exposition directe qui donne concrètement tous ces effets. Car pour certaines personnes, il y a aura aussi une sensibilité à l’électricité. Nous sommes également baignés dans les ondes, parce que même quand tu fais le choix de ne plus être exposé, tes voisins proches seront toujours une source indirectement, sans compter les antennes relais.

La difficulté pour émettre des certitudes, c’est que d’un sujet à l’autre la réponse à cette sensibilité varie. Parfois il suffit de s’éloigner de la source pour ne plus souffrir, et parfois il faudrait pour certains une semaine pour voir la disparition des symptômes.

On peux aussi faire le choix quand on est sujet à ce type de trouble c’est de vivre au fin-fond du Vercors ou de l’Ardèche pour se couper des ondes, mais on se coupe alors aussi de la société actuelle.

Les médias sont friands de gens qui vivent ce phénomène à l’extrême, c’est aussi une chose qui fait soucis dans notre société spectacle. Une question se pose donc : comment créditer ce type de souffrance ?

Reconnaissance de la maladie

l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a reconnu dès 2005 l’existence de cette électrosensibilité, qui se “caractérise par divers symptômes non spécifiques qui diffèrent d’un individu à l’autre” mais qui “ont une réalité certaine et peuvent être de gravité très variable”. Il n’existe ni critère diagnostique clair pour ce problème sanitaire, ni base scientifique permettant de relier les symptômes à une exposition aux champs électromagnétiques, ajoutent les auteurs de l’étude de l’OMS.

Les bonnes pratiques

Il y a des pratiques qui peuvent aussi aider, le dernier Virus Informatique en parle justement avec à l’appuie des objets pour nous permettre d’atténuer les effets. Ils ont testé un slip, mais aussi un patch à apposer sur le téléphone portable.

Éloigner la source, ne pas mettre son téléphone contre son oreille, de ses parties intimes. Limiter aussi la présence d’onde.

Alors il n’y a pas que les ondes liés à nos objets connectés qui peuvent nous poser soucis mais également d’autres sources sont facteurs de troubles, je prendrais en exemple les lampes fluocompactes.

Chiptune: Zalza – CPU from the album Out Of Memory [2017]

Agenda

  • Mardinnov
    • Découvrez 5 nouvelles innovations numériques d’entreprises dans la Drôme
    • Mardi 3 avril, 18h00
    • Restaurant la parenthèse, ZI Parc du 45ème parallèle, 3 Rue Brillat Savarin, Châteauneuf-sur-Isère
  • BIO N’Days : atelier Bio et digital
    • Alimentation et digital : nouvelles habitudes des consommateurs et opportunités pour les entreprises du BIO.
    • Définition et décryptage des usages du mobile et du digital dans l’alimentation par les consommateurs
    • une sélection d’initiatives de startups, de géants du web, d’entreprises du Bio et d’initiatives citoyennes.
    • Sur inscription
    • Jeudi 05/04 14h30 – 15h30
    • Pôle Ecotox – Espace Hemera Parc d’activités de Rovaltain -Valence TGV, Cours Emilie du Châtelet, 26300 Alixan
  • Soirée Libre G3L
    • 06/04/2018 de 19:30 à 23:00
    • MJC Chateauvert, Valence

Astrologeek

  • roliste : j’ai toujours pas fini le jeu. – ah tu joues à quel rôle ? – Celui de l ‘histoire sans fin
  • oldschool : ton tshirt pacman est troué ? non c’est juste les pac gommes
  • technophile : “J’ai fait un super montage mais j’ai plein de câble avec des fiches banane.” (chanson Chic planète) “Fiche banaâane, branchons dessus !”
  • nolife : Si je prends une photo de mon caca, est-ce que ça s’appelle un selles-fi ?
  • codeur : hier j’ai codé la nuit , quel langage ? , attend c’ était du …. heu ,je l’ai sur le bout des lèvres.,.. ah oué du lips, ah non du lisp !
  • graphiste : j’ai raté l’export, le logo était trop cochonné.