Chronique Underscore #37 du 21 novembre 2016

Voici quelques liens sur les sujets développés :

Dernière ligne droite pour le financement participatif de la Bel Monnaie

En effet, ils reste jusqu’à la fin du mois pour aider la monnaie locale citoyenne à financer un second salarié pour soutenir l’association.

Les nouveaux macbook pro sont de sorti !

Et tout le monde ne semble pas très content du résultat…
Le TouchBar : en fait c’est pas si nouveau, Lenovo a tenté un truc similaire en 2014 sur les Carbon X1… et Microsoft aussi a eu l’idée.
Et le modèle 13,3″ obtient la note minable de 2/10 chez iFixit, qui reste dans la moyenne des macbooks ces dernières années.

Le Conseil constitutionnel supprime la faille béante de la loi Renseignement

Victoire pour les Exégètes amateurs, le CC a censuré un article de la loi Renseignement, celui qui maintenait l’exonération de contrôle sur l’espionnage des “communications hertziennes”! En effet, ce terme regroupe maintenant à peu près tout ce qu’on peut faire sans câbles (GSM, 3G/4G, Wifi, mais aussi bluetooth, NFC, RFID…), et c’est pour beaucoup la majeure partie de leur activité en ligne.

Voir aussi sur libé.

La France en tête des pays ayant le plus d’utilisateurs infectés par des adwares

D’après un rapport de Microsoft, c’est le site Développez.com qui le rapporte, la France est première avec 14,3 % des utilisateurs affectés par des adware, les programmes qui ajoutent des publicités à vos pages déjà surchargées. Par contre les russes ont 20% de leurs machines infectées par des chevaux de troie…

Le code source d’Admission post-bac reçu par les lycéens… sur papier

Nous vous avions déjà parlé de cette requête auprès de la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) par une association de lycéens. Eh bien ils ont obtenu gain de cause et ont reçu le code source du logiciel de l’Éducation nationale… sur papier.
Il manque le schéma de la base de données, et il va être compliqué de retaper tout ça (l’OCR est compliqué sur du code). 6 mois pour ça…

Chiptune: Blank Island by Cybelius

C’est un module (.IT) Logiciel Impulse Tracker fait en 1997 par Cyberlius du groupe Orange
Il s’appelle en vrai Johannes Tiusanen et est Finlandais.

Sujet: Le financement participatif

Exemple Maliki qui finance son projet à plus de 800 %

On en aimerait autant pour la Bel Monnaie 😉

Définition de wikipédia

Le financement participatif, ou crowdfunding (par la foule), est une expression décrivant tous les outils et méthodes de transactions financières qui font appel à un grand nombre de personnes afin de financer un projet.

Les différentes plate forme de financement

En France, deux plate-formes se partagent le gros du marché : Ulule et KissKissBankBank.

Aux états unis, nous avons Kickstarter, une entreprise américaine de financement participatif

KissKissBankBank, est une plate-forme née en 2009. D’abord destinée aux projets musicaux et créatifs, KissKissBankBank lance une deuxième version l’année suivante abandonnant ce côté restrictif pour s’ouvrir aux projets de tous les horizons. En 2011, KissKissBankBank récolte 185 000 euros de dons. 4 ans plus tard, la plate-forme récolte plus de 17 millions d’euros. Une augmentation de plus de 9000 % par rapport à la première année.

Ulule est considérée comme la première plate-forme européenne de financement participatif. Créée un an plus tard que KissKissBankBank, Ulule récolte plus d’un million d’euros de dons dès sa première année d’existence. Plus près de nous Ulule à permit l’émergence du projet 1083 de la société Modétic, une enseigne local qui a récemment eu l’accord pour s’agrandir et rénover l’ancien site de l’usine de chaussures Jourdan à Romans.

Vers une démarche collectif du financement

Ce mode de financement se fait sans l’aide des acteurs traditionnels du financement, il est dit désintermédié. L’émergence des plateformes de financement participatif a été permise grâce à internet et aux réseaux sociaux, complétant ou remplaçant la traditionnelle souscription. Cette tendance s’inscrit dans un mouvement plus global : celui de la consommation collaborative et de la production participative.
Le financement participatif comprend différents secteurs tels que le don (« donation crowdfunding »), la récompense (ou don avec contrepartie), le prêt (aussi appelé « credit crowdfunding », « crowdlending », « peer-to-peer lending » ou prêt participatif) et le capital-investissement.

Attention donc, quand vous participez à une campagne de financement participatif, vérifiez bien de quel type il s’agit.
En général il s’agit de don, avec ou sans contrepartie, souvent des “goodies”, des exemplaires dédicacés…
En général aussi, il y a une notion de paliers à atteindre pour que le financement soit effectif, c’est à dire que vous soyez vraiment débités. Par exemple, quand on demande 2000€, on peut fixer des paliers de 500€, et si 1700€ sont atteints, en fait le financement réel ne sera que de 1500€, le reste ne sera pas débité.

Vers une reprise de confiance envers les projets.

Si les banques perdent leur intérêts pour les êtes humains, et oui on ne vas pas vous mentir, les banques sont là pour faire de l’argent… peu importe la manière dont ils le font, du moment qu’ils en font… Mais du coups ceux qui ont vraiment besoin d’argent ne trouvent pas confiance envers les banques, c’est alors là que le financement participatif entre en jeux et permet à de beaux projets de prendre vie.

La crise financière y est sûrement pour quelque chose dans l’augmentation des dons et du nombre de projets déposés sur les plateformes de crowdfunding. Moins de prêts bancaires accordés et une baisse de confiance entre le monde de la finance et le consommateur sont sûrement des facteurs qui ont joué en faveur du crowdfunding dès le début.
Mais ces premiers arguments ne sont plus vraiment les mêmes en 2016 : « Certaines plateformes surfaient beaucoup sur l’argument anti-système du crowdfunding : « On est gentil, on vient remplacer les banques »… Chez Ulule on n’a jamais cru à cet argument parce que ça n’est pas vrai. Pour nous il ne s’agit même pas d’une alternative au système bancaire, mais plus d’un complément. », nous explique Mathieu Maire du Poset, directeur général adjoint d’Ulule.
Vincent Ricordeau, fondateur de la plateforme KissKissBankBank voit, lui, à travers le financement participatif une démarche un peu plus militante que son concurrent : « avec le crowdfunding, les gens reprennent le pouvoir sur leur argent, ils décident enfin dans quoi ils veulent investir. Plutôt que de laisser leur banque investir à leur place, ils le font. Voilà une des raisons pour lesquelles le crowdfunding, ça marche ».

Oui enfin, pour avoir le pouvoir de mettre son argent quelque part, il faut déjà en avoir…

Agenda

  • Apidae : l’information touristique !
    • Découvrez la platefome collaborative pour les acteurs du tourisme
      La plateforme Apidae Tourisme est une base d’informations en ligne. Elle permet de créer et de diffuser de l’information touristique.
      Venez découvrir comment fonctionne cette plateforme et trouver le rôle que vous pouvez jouer dans cet écosystème : prestataire technique, diffuseur, ou encore usager !
    • La Forge Collective, 8 rue Baudin, 26000 Valence
      Mardi 29 12h30-14h
      http://laforgecollective.fr/evenement/?oaq[uid]=79815724
  • Atelier EPN : Naviguer sur Internet – “Vie privée, attention à vos traces”
    • Les infos stockées sur votre ordinateur
      Les cookies
      Informatique et libertée, la CNIL
      Comment configurer son navigateur pour limiter ces traces ?
      Bien choisir ses mots de passe
      l’E-réputation
    • LATELIER, 3, place du Marché, 26150 die
      Mercredi 30, 10h – 12h
      http://www.cedille.pro/agenda/?oaq[uid]=17484037