Chronique Underscore #38 du 28 novembre 2016

Voici quelques liens sur les sujets développés :

Flippant : Deux IA ont communiqué dans une langue indéchiffrable par l’homme

Google Brain, le programme de recherche en intelligence artificielle du géant Google, vient de franchir un palier étonnant et quelque peu inquiétant. En effet, deux ordinateurs sont parvenus à communiquer entre eux dans une langue qu’ils avaient eux-mêmes créée, une langue indéchiffrable par l’homme.
En effet, les chercheurs sont parvenus à faire communiquer deux IA nommées Alice et Bob entre elles, alors que de son côté, une troisième IA du nom d’Eve avait pour but d’intercepter leurs communications. Elles sont parvenus à communiquer, voir même de crypter leur conversation ce qui a eu pour effet que la troisième IA ne comprenait pas ce qui s’y échangeait. Au finale, un scénario qui pourrait faire flipper vu le suréalisme de la situation.

Tim Berners-Lee redoute un chaos via l’Open Data

Le piratage des données ouvertes qui alimentent les applications de gestion de trafic pourrait bloquer une ville, alerte l’inventeur du Web, Tim Berners-Lee.
« Si vous détournez les données de trafic routier, par exemple, dans le but de faire croire à tout le monde que toutes les routes au sud du fleuve sont fermées, chacun va s’engouffrer du côté nord du fleuve, cela va créer un embouteillage monstre et bloquer la ville », a expliqué au Guardian Tim Berners-Lee

Comment les publicitaires vous espionnent à coups d’ultrasons

Il manquait plus que ça. Maintenant les publicités émettent des ultra-sons pour que vos autres machines les entendent, histoire de savoir que les deux machines vous appartiennent…
On appelle ça le « cross-device tracking » ainsi si vous écoutiez votre télé en ayant votre smartphone (il se pourrait que celui-ci puisse vous espionner sur ce que vous regarez).

Le ministère de la Culture cède aux sirènes de Microsoft

Bon, ça fait juste un de plus…
Ils vont dépenser 2 millions d’euros l’an prochain pour installer la suite de logiciels bureautiques Office sur les ordinateurs du personnel, aujourd’hui équipés de logiciels libres.

Un pro-HADOPI condamné pour plagiat

En parlant de culture, je cite NextInpact: “Calogero a été définitivement condamné par la justice dans une affaire de plagiat. Vilaine tache sur la partition de ce chanteur qui s’était aussi égosillé à soutenir le projet de loi Hadopi.” LOL

Chiptune: Fusion By Fabounio

 

Sujet: Retour sur les RML8 et Capitole du Libre

Rencontres des Monnaies Libres 8

On vous a déjà parlé des monnaies locales, dont celle de Valence. Mais là c’est encore autre chose.

En effet, les monnaies libres sont décrite dans la Théorie Relative de la Monnaie, qui énonce des principes de symétrie dans l’espace, c’est à dire une égalité de droit entre les membres d’une communauté, et dans le temps, c’est à dire en tenant compte des générations. Les monnaies libres sont donc co-créées équitablement par tous les membres passés, présents et à venir.

Les deux premiers jours se déroulaient au Quai des Savoirs, à l’ancienne faculté des sciences, un bâtiment tout juste rénové et qui comprend des salles d’exposition, des bureaux d’assos, des salons…

Le jeudi était consacré au développement du logiciel DUniter, qui permet de créer une monnaie libre en utilisant la blockchain. Pour rappel, la blockchain est un livre de comptes partagé entre toutes les machines, et signé cryptographiquement. C’est une méthode qui permet de faire une base de données décentralisé, en remplaçant la sérialisation du serveur central par une compétition entre les machines pour sélectionner le prochain bloc par consensus.

La différence par rapport au bitcoin c’est qu’ici seul les membres reconnus et acceptés par les autres dans la toile de confiance peuvent co-créer la monnaie de façon équitable, alors qu’avec le bitcoin seuls ceux qui ont les machines les plus puissantes peuvent en créer. Contrairement aux années précédentes où on a surtout exploré l’architecture du logiciel lui-même, cette fois-ci on a regardé comment l’utiliser depuis d’autres applications, par exemple pour publier un flux RSS avec les évènement reçus par le noeud.

Le vendredi était consacré aux différents clients, notamment Cesium, qui permet de gérer son compte DUniter depuis un navigateur web, y compris depuis un téléphone mobile.

Le week-end était lui réservé pour les conférences théoriques et les ateliers ouverts au public pour apprendre à utiliser les logiciels, et intégré au programme de Capitole du Libre.

Capitole du Libre

Cet évènement, organisé à l’ENSEEIHT (ça se prononce N7) à Toulouse rassemble sur un week-end presque 100 conférences, des ateliers et des stand associatifs autour du logiciel libre.

Côté conférences on a eu droit aux habitués, comme Benjamin Bayart et les Exégètes amateurs, Lionel Maurel alias Calimaq, et Quota_atypique qui nous a parlé de Kant et la régulation des télécom.
On a aussi eu droit à des sujets plus techniques, avec Torlus qui parlait de préservation du patrimoine numérique, et la présentation de la BitBox, une console de jeu Do-It-Yourself.
Nos amis de Silicium avaient un stand aussi, avec un Apple II, et un vieux PC portable Toshiba sur lequel tournant 386BSD, le premier Unix libre.

Il y avait aussi des ateliers sur Firefox, Inkscape, Blender, Natron, MuseScore, un logiciel d’édition de partition musicale, … et une install party bien-sûr.
Une conf sur org-mode (coucou Thierry !), d’autres sur la “Brique Internet” et YunoHost, des solutions d’auto-hébergement.

Et en parlant d’auto-hébergement, vu que des membres de Framasoft ainsi que des autres CHATONS étaient présents, ce fut l’occasion de se rencontrer de visu.

A peu près toutes les conférences ont été enregistrées, les vidéos devraient bientôt être disponibles.

Voir aussi le compte-rendu de Zeste de Savoir.

Agenda

  • Cookie demoparty
    • Samedi 3 décembre au SAE d’Aubervilliers en région Parisienne
      L’évènement nommé Cookie rentre dans le cadre d’une sensibilisation à cette culture digitale underground dérivée et en parallèle des jeux vidéo dont elle tire les codes, de la scène 3D ou des images de synthèse dont elle s’inspire.
      http://paris.siggraph.org/activites/2016-2017/cookie-demoparty
  • Nuit de l’info
    • le jeudi 1er décembre, une trentaine d’étudiants de l’IUT vont participer à la Nuit de l’Info. Il s’agit d’un concours national, réparti sur une quarantaine de sites, destinés à environ 2000 étudiants (L1 à M2) par équipes de 10, qui consiste en une nuit à relever des défis techniques autour du développement d’une application web 2.0.
      Nous on va aller soutenir les étudiants ! Et si vous avez de l’expérience de dev à partager, ils cherchent des coaches!
      du jeudi 1, au coucher du Soleil, 16h40 au lendemain 8h. Le vendredi le jury se réunit pour choisir les gagnants.
      à l’IUT de Valence, rue Barthelemy de Laffemas, Valence
      http://www.nuitdelinfo.com/
  • Do it week-end : Le 1er Hackathon de la Drôme ouvert à tous !
    • Le DO IT WEEK-END, se déroulera le week-end du 16-17-18 décembre 2016 au 8 Fablab Drôme situé à Crest.
      La soirée de clôture aura lieu au Lycée St Louis de Crest.
      Le thème du Hackathon 2016 est « mon objet connecté ».
      Des experts (designers, développeurs, électroniciens, graphistes…) accompagneront les équipes sur la durée de l’événement.
      Le Hackathon est ouvert aux étudiants ainsi qu’à tous les porteurs de projets ou de compétences (designer, artistes, ingénieur, makers…), de manière à constituer des équipes hétérogènes et dynamiques.
    • Il faut s’inscrire avant le 9 décembre
      http://www.cedille.pro/agenda/?oaq[uid]=63385458
      http://www.8fablab.fr/index.php/2-non-categorise/58-hackathon
      https://www.youtube.com/watch?v=IdJ6WHc76BA
  • Hopdrink #1 Valence
    • Les événements freelance par la communauté Hopwork
      Vous êtes freelance ? Vous aimeriez devenir freelance ?
      Venez rencontrez d’autres freelances autour d’un verre, pour parler des problématiques des freelances : outils, clients, prospection, statuts, bons plans.
      Un Hopdrink est un événement organisé par la communauté Hopwork. Hopwork est une plateforme collaborative mettant en relation les freelances et les entreprises.
    • Sur inscription
      Mercredi 7 décembre, de 19h à 22h
      La Forge Collective, 8 rue Baudin, Valence
      http://laforgecollective.fr/evenement/?oaq[uid]=44872703