Chronique Underscore #64 du 26 Juin 2017

Voici quelques liens sur les sujets développés :

En Suisse, le Musée Bolo sur l’informatique, risque de fermer par manque de place

C’est toujours la même histoire, comme pour MO5.com, une grande collection implique un grand espace !

L’ONU lance sa bibliothèque numérique aux documents gratuitement consultables et réutilisables

l’AFNOR veut votre avis sur le prochain clavier français

On vous avait dit qu’une étude était en cours pour trouver un successeur au clavier Azerty. Les candidats sont une évolution de l’Azerty et le Bépo.
L’AFNOR nous demande notre avis avant de prendre la décision finale.
La consultation est ouverte jusqu’au 9 juillet.

La Galice installe LibreOffice sur 6000 postes

La région autonome de Galice continue d’encourager l’utilisation de logiciels libres et vient de publier un plan logiciel libre comprenant 110 actions.

VideoLAN (VLC) se mobilise contre les codecs payants et propriétaires

« L’association VideoLAN s’est constamment opposée aux brevets logiciels, car ils entravent l’innovation et augmentent les coûts pour tous, sauf de quelques-uns ». C’est pourquoi l’organisation à qui l’on doit le formidable lecteur multimédia VLC, a décidé de rejoindre l’alliance pour un média ouvert (Alliance for Open Media) pour travailler sur un nouveau codec, AV1 (AOMedia Video 1).

Chiptune: Richard Stallman singing the hacker freedom song

C’est l’hymne du logiciel libre, créé par RMS lui-même.

Sujet: Portrait : Richard M Stallman

Pour les militants comme moi, RMS c’est un peu le pape du logiciel libre. Mais qui est-t-il exactement ?

En feuilletant sa page Wikipédia, on apprend qu’il est né à Manhattan, le 16 mars 1953.

Il a étudié à Harvard, puis travaille au département de recherche en intelligence artificielle du MIT, ou il voit ses collègues partir pour rejoindre des entreprises qui ferment le code de logiciels jusqu’ici ouverts à tous. Comme il l’explique, le logiciel a d’abord été créé libre, par des scientifiques, des hackers, dont le but, l’éthique, est normalement de créer et partager des connaissances. C’est ensuite que certains se sont dit qu’on pouvait en fermer le code et en tirer du profit.

Au début des années 1980, une imprimante Xerox de son labo a commencé à avoir des bourrages, et il a voulu corriger ça dans le pilote. Mais il s’est rendu compte que les sources n’étaient pas disponibles et que personne ne voulait les communiquer. C’est là qu’il décida de changer el monde.

Il a ensuite développé de nombreux logiciels dont les plus connus des développeurs sont l’éditeur de texte GNU Emacs, le compilateur C de GNU (GCC), le débogueur GNU (gdb) mais aussi, en collaboration avec Roland McGrath, le moteur de production GNU Make.
C’est avec Emacs qu’il pense à ajouter des conditions à l’utilisation du logiciel, pas des interdictions d’usage comme avec les logiciels fermés, mais des injonctions à redistribuer les améliorations qu’on écrivait. Une sorte de contrat social d’entraide mutuelle pour les codeurs. Les prémisses des licences libres.

En 1983 il annonce le projet GNU qui veut réimplémenter Unix malgré son nom (GNU’s Not Unix). En 1984 il quitte le MIT. En 1985 il crée la Free Software Foundation (FSF) et publie le Manifeste GNU. Il décide d’utiliser pour ses logiciel le concept du “copyleft” (inventé par Don Hopkins) (“copie laissée”, parfois traduit aussi par “gauche d’auteur”) qui demande la redistribution des logiciels dérivées selon les mêmes conditions, pour garantir que les 4 libertés qu’il donne seront conservés pour toutes les versions futures.

En 1989, il publia la première version de la licence publique générale GNU à laquelle Eben Moglen contribuera.

En 1991 la naissance de Linux apporte un noyau au projet GNU qui venait juste de commencer à travailler sur le sien (appelé Hurd), et du coup tout le monde parle de “Linux” comme d’un OS alors que c’est juste le noyau, sur lequel repose les bibliothèques et outils du projet GNU (on parle donc de GNU/Linux ou “GNU et Linux”), et d’autres choses comme l’interface graphique, le bureau, le gestionnaire de paquet… le tout formant une “distribution de GNU/Linux”.

Il parle couramment français, et utilise d’ailleurs notre devise nationale pour décrire simplement l’idée du logiciel libre : « Je puis expliquer la base philosophique du logiciel libre en trois mots : liberté, égalité, fraternité. Liberté, parce que les utilisateurs sont libres. Égalité, parce qu’ils disposent tous des mêmes libertés. Fraternité, parce que nous encourageons chacun à coopérer dans la communauté. »

Même s’il ne code plus beaucoup, il continue à propager les valeurs du logiciel libre en donnant des conférences, notamment lors des RMLL.
Il a d’ailleurs une seconde identité, Saint iGNUcius, qui couronné d’un plateau de disque dur répand la parole de l’Eglise d’Emacs.
https://stallman.org/saint.html
“Il n’y a pas de système d’exploitation hors de GNU et l’un de ses noyaux” 😉

D’ailleurs, quand je lui ai demandé pardon pour ne pas parler de GNU/Haiku, en précisant que Haiku n’était pas le nom du noyau, il a dit “eh bien tu n’as qu’à donner un nom à ton noyau, par exemple Limerick, et dire ‘GNU/Limerick'”. (Je vous laisse chercher la définition de limerick.)

A lire :

Agenda

  • RMLL : Rencontres Mondiales du Logiciel Libre
    • Conférences, Ateliers, Village associatif & professionnel
    • Plus de 5000 personnes
    • 1 au 7 juillet
    • Saint-Etienne
    • https://2017.rmll.info/
  • Mission “Graphisme”
    • Être le faiseur de sa communication graphique !
    • Les outils de la communication graphique professionnelle à votre portée.
    • Vous désirez créer votre entreprise, vous réalisez professionnellement dans un domaine qui vous convient ou accroître vos compétences ? Les outils numériques du graphiste sont souvent un passage obligatoire.
    • Vous ne voulez pas forcément devenir graphiste, mais si vous pouviez faire par vous-même de petites mises en page ou de la retouche d’images, ce serait parfait !
    • Cette formation aux bases des logiciels de PAO afin d’être autonome dans vos projets est idéale.
    • Payant, sur inscription
    • La Forge Collective, 8 Rue Baudin, Valence
    • Du 3 au 5 juillet, de 9h à 17h
    • http://laforgecollective.fr/evenement/?oaq%5Buid%5D=15905787

Astrologeek

  • cosplay : si tu veux te déguiser en Christian, épile ton clavier.
  • libriste : T’as lu le dernier roman de Stallman Rushdie, Les Versets Libristes ? Microsoft a émis une fatwah contre lui !
  • macounet : Ne prête pas ton mac à un libriste, ta pomme lui restera en travers du gosier !
  • demomaker : Elle est libre ta chaîne de compilation ?
  • codeur : Plus de batterie ? Essaye avec une dynamo branchée sur un hand-spinner !
  • amigaïste : Tu connais AROS ? Aros Ramazzotti ? Non, AROS, l’OS libre compatible Amiga !