Chronique Underscore #68 du 24 Juillet 2017

Voici quelques liens sur les sujets développés :

Le compositeur Seiji Yokoyama (#SaintSeiya, #Albator) est décédé à l’âge de 82 ans.

Incroyablement prolifique depuis le début de sa carrière dans les années 50, il a participé à des centaines de projets dont des classiques d’animation comme Albator mais aussi Saint Seiya.

Le 13ème Docteur … sera une femme !

L’annonce il y a quelques jour de l’interprète du 13ème Docteur a fait l’effet d’une bombe, et a même soulevé de nombreux messages misogynes.
Pourtant même si le personnage principal de Doctor who a toujours été interprété par un mâle blanc, souvent accompagné par une jolie jeune fille, la série a néanmoins introduit des personnages tels que le Captaine Jack Harkness, ouvertement bisexuel, et quand à la dernière incarnation du Maître, l’ennemi juré du Docteur (mais non, ce sont les Daleks, mais ne lui dites pas ça le vexerait), il s’est dernièrement régénéré en Missy. Cette évolution était donc naturelle.
Et comme l’a fait remarqué le compte twitter du dictionnaire Merriam-Webster, “Le mot ‘docteur’ n’a pas de genre en Anglais”.

DRM : feu vert pour inclure les verrous numériques dans les standards du web

Selon le président du W3C, les EME (Encrypted Media Extensions) améliorent l’expérience de l’utilisateur par rapport aux solutions actuelles, le directeur a décidé de publier la spécification révisée en tant que recommandation du W3C.
On peux ressentir comme un écart se creusant entre respect de l’utilisateur, et notre chère bonne vieille W3C.
L’EFF fait appel de la décision de Tim Berners-Lee, on croise les doigts.

Sortie de Fedora 26

depuis mardi 11 juillet 2017, le projet Fedora est fier d’annoncer la sortie de la distribution GNU/Linux Fedora 26.

Polémique : Firefox laisserait Google traquer ses utilisateurs ?

Les utilisateur de Firefox seraient-ils traqués par Google directement dans le navigateur ? Il semble bien que Mozilla ait conclu un contrat avec Google pour utiliser Analytics pour récupérer les statistiques sur le site répertoriant les addons, qui est affiché lorsqu’on ouvre la liste pour les paramétrer.
De plus, comme cette page est affichée avec un schéma d’URI “about:”, les bloqueurs de publicité comme uMatrix et uBlock n’étaient pas actifs.

Depuis Mozilla a corrigé un peu le tir, en désactivant Analytics avec le paramètre “Do Not Track Me”. Mais bon, ça la fout mal tout de même.

Des ptits trous

La région Grand-Est refuse de céder au chantage de SFR sur la fibre

Philippe Richert, le président de la région Grand Est, n’a pas apprécié la réaction de Michel Combes, président de SFR. Celui-ci, comprenant qu’il est plutôt mal parti pour remporter un appel d’offres de la région visant à y déployer le très haut débit dans sept départements, a envoyé un courrier menaçant le président de région.
Une attitude bien cavalière de la part SFR sur cette affaire…

Depuis, notre président-directeur-général de la startup-nation a décidé d’accélérer le calendrier du déploiement… ou pas.

Il se contente en fait de la même chose que Fleur Pellerin, 2020 mais sans fibrer tout le monde, puisqu’on laissera les gueux avec de la 4G ou du satellite (genre, ça va être sympa la visio-conf avec 1 seconde de décalage). Bref, des fausses promesses.

Le Projet de Loi Terrorisme vient de passer au Sénat

et il arrive à l’Assemblée nationale en octobre. Alors il va falloir adopter un député et leur expliquer pourquoi il faut voter contre ce texte, même si c’est pas gagné du tout !
La Quadrature du Net est déjà opposé à ce texte et le fait savoir.

Chiptune: Tires on Fire by coda (Ken Snyder)

style “eurobeat” newschool pc

Sujet: Retour des RMLL

Les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre, après une pause l’an dernier par manque de candidature, ont eu lieu du 1er au 7 juillet à Saint-Étienne, et c’est donc Alolise le CHATONS local qui organisait.

Ça m’avait vraiment manqué l’été dernier, alors j’étais vraiment impatient même si un peu trop fatigué pour faire tout ce que j’avais prévu, mais bon, c’était déjà pas mal.

Le week-end

Comme d’habitude, le week-end était destiné au grand-public, avec quelques stands sur la place Jean-Jaurès au centre-ville, pour informer, et inciter à venir dans la semaine.
Les samedi et dimanche furent donc assez tranquille, avec un temps changeant, un peu de pluie en arrivant, mais ensuite du soleil de temps en temps, donc un peu plus d’affluence.

La conf de RMS

Ce n’est pas la première fois que Richard Stallman participe aux RMLL, mais c’est la première fois qu’il donnait une conférence un dimanche soir, dans un cinéma dont le propriétaire était étonné que sa salle déborde.

On devait avoir droit à d’autres invités prestigieux, comme Cédric Villani, mais il a décommandé, c’est vrai qu’il est très occupé maintenant…

Les stands

Pour la semaine, les stands étaient un peu moins nombreux qu’à l’habitude, probablement parce que certaines assos ont hésité à venir après 2 ans. C’est dommage car c’était tout de même très intéressant. Les habitués étaient là, comme l’April, la FSFE, Mozilla (coucou hello), mais aussi des petits nouveaux, comme le routeur tchèque Turis Omnia.

Les conférences

Comme toujours on doit se cloner 15 fois pour tout voir, heureusement les bénévoles d’Ubicast – qui enregistre gracieusement la plupart des confs avec son matériel – rendent ça plus supportable. Les vidéos arrivent déjà d’ailleurs.

J’ai tout de même vu quelques conférences, dont celle de hello sur les WebExtensions. Il y en avait deux sur la monnaie libre, la première était à 9h20 un lendemain de repas du libre, mais la salle était pourtant pleine.
Pour la mienne sur Haiku j’ai eu une dizaine de personnes, ce qui est un bon score pour un OS confidentiel !

L’atelier CHATONS

Le vendredi était réservé à un atelier CHATONS, pour discuter des actions à mener sur la communication entre autre.
Il a tout de même été fait un bilan des RMLL et une discussion sur les futures éditions dans l’amphi d’à côté.

Les avant-soirées

C’était l’occasion entre 18h et 20h, après avoir fermé les stands, de faire une pause musicale, avec différents groupes. Les libristes ont par exemple eu l’occasion de découvrir Paula Powered, et ont visiblement apprécié.

Repas du Libre

Comme d’habitude, le Repas du libre c’est le moment de s’asseoir à une table pour discuter devant une bonne assiette.

RPLL

Parallèlement, car les RMLL se veulent un évènement non-commercial, les Rencontres Professionnelles du Logiciel Libre étaient organisées par PlossRA, le rassemblement des entreprises du libre en Rhône-Alpes. Ils ont financé leur évènement et ont même participé au budget des RMLL avec l’excédent.

Le Festival Dark-Off

Un festival “off” avec des évènements dans la ville avait pour but de permettre aux festivaliers de rencontrer nombres de collectifs, d’associations et de lieux stéphanois. Malheureusement j’étais déjà très occupé donc j’ai rien vu de tout ça.

L’hébergement

Plusieurs solutions étaient disponibles pour l’hébergement, j’ai pris une chambre au CROUS, qui bien qu’exiguë (surtout avec toutes les étagères ajoutées à la rénovation) était suffisante. Il semble qu’il en restait, visiblement beaucoup de monde avait pris des appartements genre airbnb avec un tarif inférieur.

C’est pour quand à Valence ?

Ça fait quelques années que je veux faire ça à Valence, mais pour l’instant j’étais un peu seul. Maintenant on est deux. Enfin, il faut être au moins une dizaine pour préparer ça correctement, et bien plus quand l’évènement se rapproche. Avis !

 

Voir les compte-rendus de NextInpact, Philippe Scoffoni, …

Y a des photos à voir… par exemple celles de l’April,
et toutes celles déposées sur le site officiel.

Et les vidéos arrivent déjà, donc vous pouvez visionner les conférences que vous avez manqué.

Lectures et écoutures d’été

Pour finir la saison nous voulions vous faire part de tout ce qu’on avait lu, vu, écouté, ou qu’on avait pas encore eu le temps de lire justement, et c’est pas sûr que l’été y suffise.

(anglais) L’histoire de l’IBM PC sur ArsTechnica.

Sur Usbek & Rica : Une brève histoire des hackers.

La série “Leviathans” sur le framablog.

Pour les fans de SF, La Méthode Scientifique sur France Culture vous a préparé une sélection.

Un autre blog aussi, celui de Stéphanie Chaptal, journaliste et traductrice, donne des conseils de lecture SF.

Les écrits d’Aaron Swartz : on vous a parlé du livre sorti récemment, mais de nombreux textes sont disponibles en ligne.
Celui qui pourrait changer le monde“.
Le livre.

Surveillance:// de Tristan Nitot

La face cachée d’Internet, par Malicia Rogue
ce qu’en dit Bortzmeyer.

Le livre d’Amaelle Guiton qui date de 2013, “Hackers, au cœur de la résistance numérique“.

Amaelle m’a suggéré d’autres ouvrages :

  • Les deux derniers bouquins de Fred Turner, bien sûr !
  • Et le gros bouquin de Biella Coleman sur Anonymous.
    • Il y a presque dix ans – avant WikiLeaks, Occupy Wall Street et le Printemps arabe –, l’anthropologue Gabriella Coleman se plongeait dans l’étude d’un phénomène mondial alors en pleine expansion: la communauté de hackers au masque désormais célèbre, Anonymous. Après quelques mois, elle était devenue si étroitement liée au groupe – tantôt confidente, tantôt interprète ou porte-parole – que ce statut ambigu, atypique, avait pris une place centrale dans son travail. C’est depuis cette zone liminaire que ce récit entreprend de cerner la nébuleuse, à la manière d’un journal d’enquête anthropologique.
    • On me dit aussi que son premier livre, “Coding Freedom” est aussi intéressant, et dispo en français.

La tête dans la toile, L’intégrale des chroniques de Xavier de La Porte “Ce qui nous arrive sur la toile” de La Matinale 2013-2014 de France Culture.

Plusieurs livres d’Olivier Ertzscheid, maître de conférences en sciences de l’information, qui tient aussi un blog.

  • Classiques connectés
    • Et si Baudelaire avait écrit un hymne aux algorithmes au lieu de son hymne à la beauté ? Et si Jean de La Fontaine avait connu Google, Facebook et Amazon, quelle fable aurait-il choisie pour raconter notre rapport à ces acteurs ? Et quelle morale en aurait-il tiré ? Et si Aragon avait été davantage fasciné par les « données » plutôt que par les Yeux d’Elsa ? Si, plutôt qu’un renard, c’est Google qui avait appris au Petit Prince le sens du mot apprivoiser ? Anthologie critique réalisée en l’an 4097 pour nous aider à appréhender dès aujourd’hui l’évolution de notre rapport au monde… connecté.
  • Qu’est-ce que l’identité numérique ? (2011)
  • L’appétit des géants – Pouvoir des algorithmes, ambitions des plateformes (Mai 2017)

Si vous avez déjà tout lu, Stéphane Bortzmeyer a quelques fiches de lecture supplémentaires sur son blog.

Quelques récits de libération vers GNU/Linux :

Des magazines :

Et si vous vous sentez l’âme d’un écrivain, la revue Humanités numériques lance un premier appel à contribution.

Quelques podcasts aussi :

Des vidéos :

Enfin, si vous voulez juste changer d’ambiance sonore on a plein de choses en stock aussi…

Agenda

  • Rien trouvé pour l’agenda, donc reposez-vous bien pour être en forme à la rentrée !

Astrologeek

  • roliste : le maître du jeu n’a pas toujours raison surtout quand il a tort !
  • gamer : cet été pas besoin de crème solaire, il n’y a plus de pokemon à attraper !
  • otaku : c’est bien plus rigolo quand on est allongé sur son gros totoroooo
  • libriste : “Passe-moi l’sed!”
  • technophile : Rahhh, elle m’a fait rater mon copier-coller ! C’est pas une amie, molette !
  • nolife : ça serait bien de sortir de tes jeux… au moins plus d’une seconde.