Chronique Underscore #34 du 31 octobre 2016

Voici quelques liens sur les sujets développés :

Un plan pour sauver Twitter : l’acheter collectivement

Plusieurs entreprises lorgnent sur Twitter actuellement.
ON a entendu parlé de disney ou bien microsoft, Salesforce, et Google
Le tout c’est depuis que Twitter est en bourse… On se demande qui va en tenir le cordon !
Toutes ses guerres me font personnellement un peu flippé, car derrière twitter, c’est nous qui sommes des produits !

Une nouvelle norme Ethernet à 5Gbit/s

S’il existe déjà une norme pour les câbles ethernet de 10Gbit/s, ils restent chers. Une nouvelle norme permet d’utiliser les câbles “catégorie 5e et 6” de passer de 1 à 5Gbit/s. Par contre il faudra bien sûr que les cartes réseau implémentent cette norme, qui reste plutôt destiné aux entreprises.

Encore des patches pour OpenSSL

Fin septembre, les équipes du projet OpenSSL émettaient un correctifpour une vulnérabilité de sévérité limitée. Celle-ci pouvait être utilisée pour provoquer un déni de service par surconsommation de mémoire vive. Las, le remède s’est avéré plus dangereux que le mal : une autre vulnérabilité, critique cette fois-ci, est apparue, pouvant être exploitant pour forcer l’exécution à distance de code arbitraire.

Préférence au logiciel libre – La Russie prépare sa loi pour écarter les américains

La Russie compte ainsi réduire sa dépendance vis-à-vis des technologies fournies par des éditeurs comme Oracle, Microsoft et IBM. Cette loi supplémentaire complèterait une disposition adoptée l’année dernière et limitant l’achat auprès de 2000 éditeurs locaux.

Predpol équitable ou pas ?

Alors que les crimes arrivent partout, les logiciels de prédiction envoient la police chez les pauvres et les noirs.
Des chercheurs du Human Rights Data Analysis Group ont obtenu une copie du logiciel utilisé par de nombreuses polices américaines à prix d’or, et l’ont nourri des données des arrestations de 2010 à Oakland, lui demandant de prédire les résultats de 2011. En 2010, les arrestations avaient surtout lieu dans les quartiers pauvres et noirs. Le logiciel a prédit des arrestation dans… les quartiers pauvres et noirs. Pourtant des études indiquent que les crimes se produisent sur toute la ville. Mais la police “un peu” raciste d’Oakland se concentre là bas, et ce n’est pas le logiciel qui va les contredire… on trouve là où on cherche.
(en Anglais)

Chiptune: Les Chatons Mignon – RUX

Présenté à la VIP en 2014.

Sujet: CHATONS

Framasoft

C’est une petite association lyonnaise. Si si, 6 permanents et 30 membres c’est pas gros vu le boulot qu’ils font, et ils sont aidés par plus de 200 bénévoles et plus de 2000 donateurs.
Framasoft édite depuis longtemps un catalogue en ligne de logiciels libres, nommé FramaLibre. Depuis quelques années ils ont lancé d’autres projets, comme la FramaKey, une clef USB avec des logiciels libres utilisables directement sans installation sous Windows.

Depuis quelques années maintenant ils proposent plusieurs services en ligne pour tenter de remplacer les services des GAFAM (les fameux Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft). Au début c’était juste une instance d’Etherpad, un éditeur collaboratif, nommé donc Framapad. Et puis ils ont voulu en faire parler…

Campagne Dégooglisons

Leur action la plus médiatique est la campagne Dégooglisons, qui vise à proposer des services alternatifs à nos drogues numériques.
Ils ont donc recensé les services existant auxquels nous sommes tous accrocs, et ont voulu montrer que pour chacun il est possible d’avoir une alternative.
Donc, après Framapad pour remplacer certaines utilisations de Google Docs, ils ont pondu Framadate, pour remplacer Doodle, Framacalc, pour avoir un tableur enligne sans Google…
Framadrive… A chaque fois, ils réutilisent des logiciels libres, avec le moins de modifications possibles (ils publient bien sûr les modifications pour qu’elles soient reprises officiellement), et documentent l’installation sur leur blog notamment, car leur but n’est pas de re-centraliser, mais justement de montrer qu’on peut installer tout ça soi-même si on veut vraiment.

Et depuis le début du mois ils proposent 5 nouveaux services :
Framalistes (lundi 03 octobre) : cet outil qui repose sur le logiciel Sympa vous permettra de créer vos listes de diffusions, d’échanger des emails et de quitter Google Groups !
Framanotes (mar 04 octobre) : installez les applications Turtl, connectez-les à leur serveur pour créer, conserver et chiffrer vos notes, images, fichiers, marque-pages sur des tableaux… voire les partager avec d’autres ; et ainsi quitter en groupe Evernote !
Framaforms (mercredi 05 octobre) : basé sur Drupal et Webforms, il vous permettra de créer rapidement des formulaires pour votre doctorat, vos contributeurs ou votre site Web sans livrer les réponses des participants à Google Forms. Ça par exemple, je sais que c’était très attendu par de nombreuses personnes.
Framatalk (jeudi 06 Octobre) : avec Jitsi Meet installé sur leurs serveurs, vous pourrez créer en deux clics une conversation audio ou vidéo, voire une conférence (si votre connexion le permet) et vous défaire peu à peu de Discord ou du Skype de Microsoft. L’affreux verbe « skaïper » deviendra enfin un mauvais souvenir.
Framagenda (vendredi 07 octobre) : ils ont amélioré pour vous le code de l’application « calendar » de ownCloud/Nextcloud, afin que vos agendas, contacts, rendez-vous, et plannings puissent être affichés, devenir publics, semi-publics ou complètement privés… Fini l’espionnage par Google/Apple/Microsoft Agenda.

Ça fait un total de 30 services maintenant !

Bien sûr, il faut se rappeler que tout ça est géré par 6 permanents, avec très peu de moyens. Et même s’ils documentent les problèmes lorsqu’ils surviennent, et préviennent des maintenances à l’avance, ça reste un (énorme) travail bénévole, et parfois ça peut casser (mais chez Google aussi hein).
De plus, chaque service, en tout cas pour ceux qui nécessitent de créer un compte, gère l’inscription lui-même. Il n’y a pas de “compte frama” comme on peut avoir un compte Google. C’est à la fois volontaire, pour la sécurité, et aussi parce que chaque service est basé sur des logiciels très différents, et qu’il serait très complexe de gérer les correspondances entre les comptes, et ce n’est pas le but.

Et la campagne Degooglisons, c’est ce qui les a relancé. Je cite :
“C’est peu connu, mais au moment où nous avons lancé Dégooglisons Internet, Framasoft était sur le point de fermer. Épuisement des membres, épuisement des ressources (nous n’avions plus de sous !)… nous avons préféré lancer un beau projet quitte à exploser en plein vol plutôt que de finir sur les rotules.”
On peut dire qu’ils ont fait fort !

Franchement, ça marche vachement bien, par exemple, nous préparons nos chroniques Underscore sur un Framapad, et hormis quelques bugs (surtout avec Safari, bizarrement), ben c’est très pratique.

Donc, n’hésitez-pas à tester leurs services, leur remonter les bugs, et bien sûr contribuer (avec du code, ou financièrement) !

https://framablog.org/2016/10/03/degooglisons-saison-3-30-services-alternatifs-aux-produits-de-google-co/

https://framablog.org/2016/10/08/betisier-hey-jai-trouve-7-nouveaux-moyens-de-degoogliser-le-6e-va-te-surprendre/

Les CHATONS

Mais Framasoft voudrait éviter de devenir un autre Google, même s’ils en sont loin. Du coup, comme l’a fait FDN avec la Fédération FDN, ils ont souhaité essaimer vers d’autres associations du logiciel libre.
Ils ont donc créé le Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires, qui donne l’acronyme CHATONS.
Le but est de proposer une charte à d’autres associations souhaitant héberger des services pour la communauté, basés sur des logiciels libres, pour éviter de tout concentrer quelque part, mais au contraire d’avoir d’autres versions des mêmes services, pour augmenter la résilience, et aussi limiter la charge sur chaque serveur ainsi que les coûts.
Le site vient d’être mis en ligne, avec un superbe logo (des chatons bien sûr).

L’offre de G3L

On vous a déjà parlé de G3L, le groupe des utilisateurs de GNU/Linux et des Logiciels Libres en Drôme-Ardèche. Ils tiennent réunion deux vendredi par mois à la MJC Chateauvert à partir de 19h30.
L’an dernier ils avaient mis en place plusieurs services pour les membres et le grand public. D’autres services ont été ajoutés cette année, et ils ont décidé de rejoindre les CHATONS.
Les services utilisables par tous sont :
Le “pod” Diaspora* : qui est donc une instance du réseau social distribué Diaspora*.
TinyTinyRSS qui permet de gérer ses souscriptions aux flux RSS (comme les podcasts)
Wallabag, qui permet de garder des pages web à lire plus tard, et de les convertir en fichiers PDF, en ebook…
D’autres services sont réservés aux membres (la cotisation n’est pas énorme non plus):
Un owncloud, c’est à dire un nuage personnel, avec du stockage de fichiers à distance, qui permet de partager en envoyant une URL par mail, la gestion des agenda partagés…
Un webmail Rainloop, qui ne stocke rien lui-même mais présente une interface unifiée “à la Gmail” vers vos boîtes mail existantes par le protocole IMAP.

Agenda