Émission Underscore #113 du 14 octobre 2018

Actu

Les podcasts d’Amiga Impact reprennent leur rythme de croisière

Après quelques absences le mois dernier à cause du rush de la rentrée, notre ami Batteman met à profit son nouvel équipement pour nous conter chaque semaine toute l’actualité Amiga.
Une bonne demi-heure à chaque fois, c’est du boulot !

Parution des mémoires de John Perry Barlow

Le co-fondateur de l’EFF (Electronic Frontier Foundation) venait de terminer la rédaction de « Mother American Night » avant de nous quitter il y a quelque mois.
Il est disponible en livre audio également, pour l’instant uniquement en anglais.

Un Hors-Série du Canard Enchaîné sur la vie privée

Avec des contributions de La Quadrature, Framasoft, April…

Plein de changements à La Quadrature

Le départ (enfin plutôt son officialisation) de Jérémie Zimmermann, un nouveau bureau de transition suite à l’AG, mais toujours plein de projets pour défendre nos libertés en ligne et hors-ligne.
Et les plaintes contre les GAFAM avancent !

Framapic est de retour !

Framasoft recrute un⋅e “chargé⋅e de communication et partenariats”

C’est l’occasion de travailler pour la bonne cause même si on ne sait pas coder !

OpenBSD 6.4 est sorti

Avec notamment plein de nouveaux pilotes.

Mageia 6.1 est disponible

La distribution de GNU/Linux, héritière de Mandriva, a donc une nouvelle version.

Campagne de financement pour le 3ème volume de “The Atari ST and The Creative People”

sur Indiegogo, donnez si vous voulez que ce livre soit imprimé !

Musique : Back in time – huey Lewis

Sujet: Nécrologie internet vers les années 90-2000

Vous l’avez tous remarqué, tandis que sonne bientôt l’heure de ressortir les squelettes d’halloween, cette fois nous avons décidé de plonger notre main dans le passé.
Ne vous enfuyez pas si la nécrologie reste un hobby de vieux… nous n’irons pas si loin dans le temps mais juste 20 ans en arrière.
Il fut un temps où les foyers français étaient pour certains privilégié équipé d’un Minitel…. et puis un jour… tandis que certains avaient leurs ordinateurs pour jouer, est venu leur
d’être aussi connecté.

Thierry L’hermitte nous explique internet en 1996

Mais alors qu’est ce que l’internet ?

Comme le dirait wiki, Internet est le réseau informatique mondial accessible au public. C’est un réseau de réseaux, à commutation de paquets, sans centre névralgique, composé de millions de réseaux aussi bien publics que privés, universitaires, commerciaux et gouvernementaux, eux-mêmes regroupés en réseaux autonomes (il y en avait 47 000 en 2014). L’information est transmise par Internet grâce à un ensemble standardisé de protocoles de transfert de données, qui permet des applications variées comme le courrier électronique, la messagerie instantanée, le pair-à-pair et le World Wide Web. Internet ayant été popularisé par l’apparition du World Wide Web, les deux sont parfois confondus par le public non averti.

Bien avant tout ça déjà dans les années 60 APARNET fit son apparition dans le domaine scientifique, ainsi les chercheurs trouvèrent au delà de cette outil de communication qui était au départ un dispositif à des fins militaires, l’utilisèrent pour relier les ordinateurs entre eux. On est bien loin de l’usage quotidien qui s’est démocratisée en France dans les années 90… avec l’avènement du WEB et du protocol TCP/IP, TCP (Transmission Control Protocol) et IP (Internet Protocol) et de l’apparition des premières pages en HTML (Le HTML est un langage informatique qui permet de mettre en forme du contenu à l’aide de balises.).

Beaucoup d’entre nous confonde encore le web et l’internet. Dieu merci l’internet ce n’est pas que le web… mais ça a du mal à entrer dans les têtes des gens. Imaginez vous un iceberg… l’internet c’est un peu ça

Son du modem

Déjà pour avoir internet, le passage obligé était d’être équipé d’un ordinateur et d’un modem… et puis à l’époque nous avions un abonnement internet. Et chaque minutes, chaque secondes passées sur internet était payant, avec une tarification de jour… et de nuit un peu moins cher, si si ça existait ! et ça c’était un gros frein à l’usage de cette outil, car à l’époque, chaque octets pesaient lourd en temps de chargement, c’est pourquoi le web restait “light” vis à vis d’un usage d’avantage texte avec l’usage régulier du Mail ou de l’IRC… en mode texte. Le web, loin de son époque d’aujourd’hui à aussi commencer comme celà…ohh bien sûr il y avait des choses déjà extraordinaires à faire sur le web, vous pouviez “visiter le louvre” enfin, voir les œuvres… lorsque vous chargiez une image… je pense très certainement que la définition ne devait pas non plus être énorme.

Les usages

Internet, perso, j’y ai touché quand j’étais au lycée, au bien au cybercafé, nous avions encore le Minitel à la maison, et déjà l’intérêt était de pouvoir utiliser l Internet, nécessitait de se connecter à son fournisseur d’accès, et celui-ci nous permettait d’accéder aux autres serveurs reliés sur le réseaux, partout dans le monde. Après il existait aussi l’internet d’internet, avec Infonie crée en 1995 (un fournisseur d’accès qui te proposait son internet avec ses services tel “Ladybird “) pour les néophytes, ça revient à ne voir internet que par une seule porte (comme certains le font aujourd’hui avec facebook). Pour les vrais, les geeks, on savait qu’internet de ne résumait pas à ça !

Nous avions en effet une multitude de serveur, par exemple, les emails, avec lesquelles nous échangions des messages, à l’époque certains ont même connu quelques mésaventure chez Caramail, je noterais pour l’anecdote mon ami alonetrio qui s’est fait qualifié de vilain pirate car il avait trouvé une faille chez caramail qui permettait de pirater la messagerie des utilisateurs. et Oui les failles ça ne date pas d’hier.

Pour discuter nous avions l’irc, internet relay chat, et puis d’autres msn messenger pour les adorateurs de billou.

Nous avions des newsgroups (crée en 1979), associés à nos logiciels très souvent, dans lesquels nous pouvions débattre, échanger, partager leurs connaissances et leur point de vue au travers de forums thématiques… et ce depuis longtemps. (bien avant l’arrivée des réseaux sociaux tel que nous les avons aujourd’hui). Cette outil reste encore puissant malgré son âge.

Les forums de discussions accessible d’avantage par le web était aussi un endroit où les gens échangeaient sur de multiple sujet. 4Chan n’a fait son apparition qu’en 2003.

On avait des “pages perso” que nous hébergions chez des serveurs type mygale, geocities, tripod, ou bien chez.com. Les blogs avant la proposition de skyrocks, on en voyait pas toujours l’intérêt. Qui a encore un profile myspace ?

Wikipédia n’existait pas, internet n’était pas assez rapide pour cela, on avait à la place des CD de ENCARTA !

Amazon était déjà présent dans les années 2000 pour les achats en ligne. Et LDLC était aussi présent en 1997 (ce qui n’empêche pas cette enseigne de continuer d’ouvrir des magasins physique en France).

Les sites revenu du passé

  • Altavista (1995 – 2013)
  • Club Internet (1995 – 2009)
  • Geocities (1994 – 2009)
  • IBazar (1998 – 2001)
  • Jacky PC (1999 – 2010)
  • Liberty Surf (1999 – 2001)
  • Lycos (1994 – 2009)
  • Napster (1999 – 2001)
  • Voila.fr (1996 – 2014)
  • Wanadoo (1995 – 2006)
  • Alapage (1996-1999)
  • Altern.org (1992-2015)
  • Caramail (1997 encore en vie sous le nom de GMX Caramail depuis 2009)
  • Chez.com (1997 – encore en vie depuis 2013 grâce à free)

Google est ton ami

Oui quand tu fesais tes recherches internet, tandis que certains utilisait Lynx ou cab sur atari, ibrowse sur amiga, nestcape sur mac, internet explorer ou mozilla sur pc, tu avait une multitude de moteur de recherche, au choix, Yahoo!, Excite, Infoseek, Echo, hotbox, ALTAVISTA (réputé pour référencer des craks et diverses choses pirates). Attention il m’est arrivé d’écrire “Hasta la vista”, eh bien le site internet relié à ce nom était tout à fait autre choses, j’ai bien ri sur le moment. Et oui il fut un temps où un Labrador allait chercher tes infos et une Simone pour vendre tes objets aux enchères. A l’époque google était parmi les autres moteurs et à vrai dire on le trouvait bien parce qu’il était sommaire. c’est bien une face caché pour ce moteur qui revends de tas d’informations derrières notre dos.

L’internet c’était bien avant

Si internet se cantonnait à rester enfermer dans un ordinateur, depuis l’avènement des connexions sur nos mobiles, internet est partout, les objets connectés en sont une preuve vivante que le phénomène se transforme et trouve vie dans bien d’autres applications, amenant l’état à nous imposer désormais à tous quasiment, ce passage obligé, soit disant tout le monde va avoir un accès ? même dans les campagnes les plus reculés.

Pour aller plus loin

Chiptune: Savez vous plantez Windows

Agenda

Rappelons que l’agenda est celui de la semaine passée lors des rediffusions le samedi.

Contrib’atelier Villeurbanne

Les Contrib’ateliers ont fait une pause en Septembre, mais ils reprennent !
Les contrib’ateliers, c’est ZE moment pour lâcher tous tes talents sur la contribution aux cultures et logiciels libres.
Pour tout public. Genre, tout public. Toi aussi, oui.

  • Tu écris une langue étrangère ?
  • Tu es nul.le en informatique ? (c’est une qualité rare)
  • Tu adores le design ?
  • Tu utilises des outils libres de droits ?
  • Tu sais “que” coder ?

Viens, tu verras, tu trouveras où participer !
Pensez à vous inscrire avant.
Rendez-vous mercredi 17 octobre à partir de 19h00, au 33 avenue Jean Capelle à Villeurbanne. (Sur OSM, puis suivez les affiches !)

Magies Numériques: Exorciser son téléphone portable

« Magies numériques »: une semaine pour questionner notre rapport magique et irrationnel aux nouvelles technologies.
Objets obsédants, véritables aspirateurs d’informations et d’émotions, les smartphones ont envahi notre quotidien; un envahissement temporel et affectif avec son lot de rituels incongrus: «scroller», actualiser, courir après les barres de réseaux ou les 1% de batterie.
Nos téléphones maintiennent notre attention captive à coup d’alertes incessantes. Et quand la machine s’immisce dans nos photos, nos textos ou nos pièces jointes, l’assistant personnel révèle sa vraie nature d’espion.
Sommes-nous possédé-es par nos téléphones portables?
Qui possède réellement nos appareils, ou plutôt, par quoi sont-ils possédés?
Nous vous proposons de faire un point sur notre usage des smartphones à fin de reprendre le contrôle de cet objet que l’on considère à tort comme magique et à notre service, mais qui en réalité nous possède plus que nous le possédons.
Le jeudi 18 octobre 2018 de 14h00 à 16h00.
Bibliothèque Municipale Jean Macé, 2 rue Domer, Lyon

Gamin’Gônes 2018

Cette année G2L2corp s’associe avec LaDOSE.net et l’Arcaneum pour vous proposer une 2nd édition du Gamin’Gône qui promet d’être Fantastique !
Le Gamin’Gône c’est 500m² dédiés à 100% à l’animation vidéo ludique !
Au programme: Du Freeplay console (next gen et rétro), du Freeplay arcade, des tournois gratuits, un tournoi Hearthstone avec Cashprize, un espace indépendant, du speedrun, des conférences, des quiz, des invités
Entrée journée (Samedi ou Dimanche) : 3€
Entrée week-end : 5€
du 20 octobre 2018 au 21 octobre 2018
Supinfo Lyon, 16 rue Jean Desparmet, 69008 Lyon 8ème

La MicroAlchimie c’est le week-end prochain !

20 et 21 octobre
Clérieux

Astrologeek

  • otaku : Mickey, il connaît pas
  • sysadmin : Mot de passe pour root ? Oué enfin, là c’est plutôt le mot de passe pour octobre.
  • technophile : this bit is technotronic
  • maker : mamama , ma maker est ma création (Boney M – Ma Baker)
  • nerd : “C’est comme des Kinder” Des Kinder sur batterie ou des Kinder sur prise ?
  • codeur : Java c’est de plus en plus lourd, j’ai plus de place disque… C’est bien maven ça !