Émission Underscore #178 du 22 mars 2020

Actu

Les réseaux embouteillés à cause du confinement

Les réseaux de Free notamment sont impactés. Rassurez-vous tout ne va pas s’effondrer.

On a un peu plus de détails sur le projet de loi d’urgence sanitaire

On espère juste que les mesures seront temporaires, il ne faudrait pas que des cavaliers législatifs prétextent l’apocalypse pour supprimer des droits.

Google poursuivi pour avoir utilisé des données personnelles d’étudiants américains

Ah bon, c’est interdit ?

Apple refuserait de laisser les méchants utiliser un iPhone dans les films

Euh… LOL ?

Une application “Coronavirus Tracker” qui verrouille les ordiphones

Quelqu’un a trouvé la clef de déblocage de ce ransomware et l’a diffusé.

Pour les 30 ans de Photoshop, le code source de la version 1.0.1 au Computer History Museum

Mais bon, ça reste pas libre ce truc.

Les lauréats des FSF Awards 2019 annoncés

À l’occasion de Libre Planet, évènement organisé par la FSF, qui a du se tenir en ligne pour une fois, les FSF Awards ont été décernés :

  • Contribution exceptionnelle : Clarissa Lima Borges, une jeune étudiante brésilienne en informatique. Son stage auprès d’Outreachy lui a permis de se concentrer sur des tests d’accessibilité des applications GNOME, très appréciés par les utilisateurs.
  • Contribution sociétale : Let’s Encrypt, une autorité de certification gratuite, automatisée et ouverte. Elle fournit des certificats gratuits X.509 pour le protocole cryptographique TLS au moyen d’un processus automatisé.
    “Il n’y a pas de liberté sans vie privée. Alors que le Web devient central dans la vie d’un plus grand nombre de personnes, il est essentiel de garantir qu’il soit 100% crypté et respectueux de la vie privée pour une société libre et saine.” – Josh Aas, directeur exécutif de Let’s Encrypt.
  • Avancée du Logiciel Libre : Jim Meyering
    Le prix “Advancement of Free Software” est décerné à une personne qui a apporté une contribution majeure au progrès et au développement du logiciel libre. Cette année, il est attribué à Jim Meyering, créateur de logiciel libre, mais aussi auteur prolifique.

Corona Labs arrête ses activités et ouvre le code de son SDK de développement de jeux

C’est pas une blague, la news date du 18 février, et n’a rien à voir avec l’épidémie en cours.
Jusqu’ici ce SDK était payant sur abonnement, mais, dans un billet, l’entreprise annonce arrêter son activité au 1er mai 2020 pour des raisons économiques. Corona Labs a donc mis son SDK à disposition sur GitHub sous licence MIT.

Chiptune: Vangelis – Blade Runner (End Titles) – Live by Kebu in Helsinki 2019

En espérant qu’on ne va pas se faire traquer comme des réplicants si on a pas le bon papier sur soi…

Sujet : Tout faire en ligne ?

Alors que le monde panique, que l’Italie s’enferme pendant que la France… ben ne faisait pas grand chose avant cette semaine, et que certains ultra-riches se réfugient dans des bunkers pour éviter le dernier virus à la mode, partageons quelques astuces pour faire ce que l’on peut par Internet et limiter ses déplacements.

Visiblement les parisiens qui le pouvaient ont également fuit vers leur résidence secondaire… en risquant de propager encore plus le virus.

Rappelons que s’il est demandé de resté confiné chez soi, il reste possible de sortir dans certains cas, muni d’une attestation sur l’honneur que l’on aura soi-même rempli.
Donc faîtes comme Martine, remplissez votre attestation !
Le PDF disponible sur le site peut être directement remplis dans un lecteur PDF avant d’être imprimé et signé.
Seul le papier est valable.

Le but de tout ça est de garantir une distance sanitaire (le terme “distanciation sociale” est une mauvaise traduction de l’anglais) pour ralentir la contamination et éviter de déborder les hôpitaux.
Le fameux “étalage de la courbe”.

On devrait même avoir le droit de sortir pour un footing, mais visiblement tous les policiers ne sont pas d’accord sur la distance qu’on a le droit de faire.
Rassurez-vous, la Loi renseignement permet déjà à l’état de vous géolocaliser…
Et de nombreuses entreprises proposent de le faire.
Il semble que la solution choisie par le gouvernement britannique sera uniquement sur base volontaire, c’est déjà ça.

Pour les courses il existe des cartes collaboratives indiquant les commerces toujours ouverts, par exemple chez DokoMaps.
Idéalement ça irait directement dans OpenStreetMap, mais il faut gérer l’exception du coup, ils y travaillent.

Attention bien-sûr au phishing, les méchants ne ratent aucune opportunité.

Pour les chômeurs, vous avez un mois de répit puisque les allocations sont prolongées d’un mois, et il n’y aura pas de contrôle ni de radiation.

Pour ceux qui travaillent, rappelez-vous que vous avez un droit de retrait, si vous considérez que votre employeur ne vous donne pas les moyens de travailler en sécurité, par exemple si vous êtes à moins d’un mètre des autres et que vous ne pouvez pas vous laver les mains. Votre employeur ne peut pas vous obliger à prendre vos congés payés non plus.
Normalement le télétravail également nécessite toujours l’accord du salarié.
Les représentants syndicaux déconseillent de l’accepter si vous êtes seul avec des enfants à garder.
Sauf que bien sûr la loi en cours de vote au parlement pour un “état d’urgence sanitaire” va modifier entre autres le code du travail…
Les auto-entrepreneurs devrait bénéficier aussi d’aménagements.

On pense à tous ceux qui doivent continuer à sortir pour nous soigner, déposer le courrier, collecter les poubelles, faire fonctionner les infrastructures d’eau, d’électricité, de téléphone, et bien sûr d’Internet !
Eux n’ont pas droit au télétravail.
Je pense aussi à ma maman qui est aide ménagère et dont je ne sais même pas si elle a enfin reçu des gants ou des masques.

Une pensée aussi pour nous amis de Guadeloupe qui en plus subissent des coupure d’eau potable.

Faites attention à l’hygiène

Lavez-vous régulièrement les mains, avant de sortir et en rentrant, au savon, ça fonctionne très bien, et ça économise le gel hydro-alcoolique.
Vous pouvez tenter d’en fabriquer vous-même si vous n’en trouvez toujours pas, mais attention à ne pas faire n’importe-quoi. J’ai tenté, mais j’ai un peu abusé sur la glycérine je crois.
Il est important de se laver les mains aussi en sortant des toilettes (mais vous le faisiez déjà non ?) car le virus persisterait dans le tube digestif.

N’oubliez pas de nettoyer vos clefs (à l’alcool) et votre téléphone, sinon ça ne sert à rien de laver les mains pour les re-contaminer derrière.

Le clavier aussi même si c’est plus compliqué, la souris c’est un peu plus simple.

Pensez aussi aux poignées de porte, aux boutons de l’interphone à l’entrée de votre immeuble si vous n’avez pas de concierge.

Télétravail ?

De nombreux sites proposent déjà des infos pour télétravailler au mieux, et beaucoup de gens ont rédigé leurs propres guides.

Dernier en date, celui de Framasoft, qui connaît bien le sujet puisque cette asso bien que lyonnaise est très distribuée sur le territoire.

On peut citer aussi le mémo du Software Freedom Conservancy, de nombreuxjournaux de … membres … du … siteLinuxFR, et plein, plein d’autres.

Comme on l’a dit ce n’est pas forcément évident avec des gosses dans les pattes
ROUDOUDOU: Je confirme c’est une horreur ^_^

Vous pouvez tenter de poser des règles avec eux. Par exemple, un panneau (une simple feuille A4 avec un beau dessin fait ensemble) qui indique que vous voulez être tranquille. D’ailleurs les enfants peuvent en faire un à scotcher sur la porte de leur chambre, histoire de leur montrer qu’eux aussi ont droit à une intimité.

Tenez votre anti-virus à jour, il serait dommage d’infecter toute votre entreprise depuis votre machine perso. Si vous avez un VPN à disposition, configurez-le correctement.

Pensez à faire des pauses, toutes les heures, à bouger… Levez-vous, marchez un peu… certains proposent des exercices à faire pour dérouiller les articulations.
Il est bon de garder des horaires, des rituels, même si c’est dûr.

Plusieurs endroit recensent des outils libres disponibles, et de nombreuses associations ont bossé cette semaine pour proposer de nouvelles instances d’etherpad, de jitsi meet… pour tenir la charge.

Pour la visio-conférence, de nombreux outils existent, dont Jitsi-Meet, en plus des outils propriétaires.

Lunar nous donne quelques conseils pour que ça se passe au mieux.

À G3L, on a une installation de visio minimale qui permet de discuter jusqu’à 4 personnes de façon très simple, ça sera plutôt utile pour faire coucou au neveu et à ses parents par exemple, ou pour qu’un parent resté confiné tout seul puisse voir ses enfants qu’il ne peut pas visiter.

Le site de test sur webrtc.org permet de vérifier que sa configuration fonctionne. Ce site permet de lister les résolutions supportées par votre webcam.

La plupart du temps en fait la vidéo ne sert à rien. Souvent l’audio suffit, vous pouvez utiliser des services comme Mumble.

Il vaut mieux connaître ses collègues assez bien cependant, puisqu’alors on ne dispose plus de la communication non-verbale pour désamorcer certaines situations confuses.

L’état d’Internet

En Italie le confinement sature déjà la bande passante.

Rassurez-vous, ça devrait tenir. Non, vraiment, ça va pas si mal.

Ce n’est pas tant les autoroutes de l’information qui sont embouteillées, mais plutôt les chemins vicinaux qui mènent chez vous.

Mais tout de même, l’AFNIC propose quelques gestes pour limiter la bande passante utilisée. Voir aussi ceux de l’ARCEP.

Commencez par désactiver les données lorsque vous n’utilisez pas votre téléphone. Pensez à éteindre les machines inutilisées. Utilisez plutôt la télé et la radio (en FM) au lieu de leurs sites web.

Puisque vous êtes chez vous, privilégiez la VoWiFi (Voice Over Wifi) qui évite de passer par l’antenne relais, et utilise votre connexion ADSL à la place. La plupart des opérateurs le permettent.

Les vidéo c’est pas le mieux, les sites web dynamiques non plus.

Privilégiez donc l’audio ou le texte à la vidéo. Et le téléchargement au streaming. Évitez de faire une visioconf pendant que vos enfants regardent des séries sur youtube.

Se distraire, se former…

Ben oui, faut aussi éviter de s’ennuyer. Il y a plein de façons de faire sans être un “vilain pirate“.

Un site liste 700 films rares et gratuits disponibles en ligne.

Sinon, CanardPC a publié un dossier sur l’informatique au cinéma, entre caricature et fantasme.

UltraVomit a joué sans public et diffusé son concert sur youtube.

La plateforme Agora OFF propose un Festival des arts confinés.

Cours de Philosophie des sciences par Aurelien Barrau.

Vous pouvez suivre le MOOC CHATONS aussi.

De nombreuses personnes ont fait leur propre liste de quoi regarder.

L’Opéra de Paris met aussi en ligne gratuitement ses spectacles.

Les musées grand-parisiens vous ouvrent leurs portes sur le web.

Certains en profitent pour faire leur pub… on ne citera pas la plateforme en question qui offre un compte premium aux français.

Vous pouvez acheter des epub en soutenant vos librairies indépendantes. A Paris par exemple.

Donc il reste possible de soutenir des librairies indépendantes.

On peut lire des bouquins ! De nombreux auteurs et éditeurs proposent des livrestéléchargeablesgratuitement.

Que lire d’autre ?

ebooksgratuits.com propose des œuvres littéraires du domaine public en format pdf : de quoi relire l’intégrale Arsène Lupin, Jules Verne, Alexandre Dumas, Emile Zola
litteratureaudio.com et audiocite.net proposent aussi des oeuvres du domaine public mais … en version audio ce qui garantit une bonne immersion. Certaines traductions sont originales !

Et la nouvelle de Cory Doctorow “Quand les adminsys dirigèrent la Terre“.

Le CNRS vient de mettre ses Carnets de Science en accès libre.

“Bullshit Jobs” (David Graeber), au moment ou justement on peut s’interroger sur l’utilité sociale de notre travail quand on nous dit de rester chez nous.
Si vous n’aimez pas lire, des vidéos existent aussi sur ce sujet.

Tant qu’on y est, regardez aussi les conférences ou les écrits de Bernard Friot, sur le salaire à vie et les retraites.

Et bien sûr les conférences gesticulées de Franck Lepage : Inculture(s), Inculture(s) 2.

Depuis que Franck Lepage a inventé le concept de nombreuses personnes ont proposé leur propre conférence gesticulée.

Celle de Lunar bien sûr, “Informatique ou Libertés ?” (version courte)

Mais on peut écouter des podcasts aussi…

Ou télécharger le dernier album de MASTER BOOT RECORD.
Ou celui de 3D63 qui vient aussi de sortir.
Si ça vous suffit pas, y a un morceau de 46 minutes de chiptune.

Rappelez-vous que nous, les geeks, sommes les plus à même de faire face à la fin du monde : on a l’habitude de vivre enfermé devant un écran et de combattre des zombies !

Un très grand merci à Framasoft qui fait un énorme boulot, et tous les CHATONS et autres structures qui participent à cet effort ! Ils tiennent d’ailleurs un journal de confinement.

Garder une activité sportive et une alimentation saine

Déjà quand on est geek c’est dûr de faire du sport, alors quand on est coincé chez soi… Mais il faut se forcer un peu.

Il est compliqué de garder la ligne quand on est enfermé à côté des placards et du frigo.

Conseil de ma maman : dès que vous avez fini de manger, lavez-vous les dents, ça évite de grignoter tout de suite.

Et rigoler pour garder le moral !

Regardez des vidéos de chatons, le spectacle de Jérémy Ferrari, des mèmes, faites ce que vous voulez mais rigolez, c’est bon pour la santé !

Suivre des cours en ligne

On ne va pas vous mentir, c’est compliqué, surtout quand on débarque, y compris pour les enseignants.
Donc prenez le temps de comprendre comment ça marche, demandez de l’aide, et ne vous énervez pas.

Bonne nouvelle, la suite logicielle éducative GCompris est maintenant gratuite sur toutes les plateformes.

Quelques pistes…

La Khan Academy est ouverte gratuitement.

De nombreux autres sites existent.

Le CNED… Centre National d’Enseignement à Distance… était en rade pendant plusieurs jours.
Et surtout a refusé que certains mettent à disposition une copie de “leurs” contenus. C’est pas payé par nos impôts déjà pourtant ?

Framasoft s’est aussi retrouvé avec plein d’enseignants qui renvoyaient leurs élèves sur ses services car ceux de l’Éducation nationale ne fonctionnaient pas.

L’Académie de Lyon a par contre la bonne idée d’avoir sa propre instance PeerTube et y propose de nombreux cours en vidéo.

Le site “Continuité Pédagogique” met en relation des bénévoles références et des enseignants en demande d’aide pour l’usage du numérique.

Si vous assistez à un cours ou un TD en visio, coupez votre micro, vous ne voudriez pas que votre prof vous entende l’insulter ?

Si vous êtes professeur et voulez enregistrer vos cours en vidéo il existe des tutoriels.

Ceci dit, tout ça reste un pis-aller, et franchement, ce n’est pas une nécessité vitale que de faire cours, de toute façon tout le monde n’a pas les moyens (comment faire du télétravail + la classe à deux mômes avec un seul ordinateur ?), donc il faudra rattraper les programmes ensuite.

Occuper les enfants

Le site BDnF vous propose de créer vous-même votre bande dessinée.

On peut aussi… fabriquer des masques.
Même s’ils ne servent pas à grand chose, et peut augmenter le risque de contamination s’ils sont mal utilisés, le plus important étant de garder la distance physique pour éviter de s’infecter les uns les autres.

Regarder les animaux avec les webcams, comme à l’aquarium de Monterey Bay.

Des parents ont créé un groupe WhatsApp pour y partager des idées, les archives sont disponibles.

Et d’autres initiatives regroupent des idées pour occuper les bambins.

Pour aider

Vous pouvez contribuer sur DokoMaps par exemple la carte des commerces toujours ouverts.

Si vous avez de la puissance de calcul, vous pouvez contribuer avec :

iFixIt centralise les informations pour réparer les équipements médicaux.

Certains même tentent de remplacer des pièces d’équipements médicaux par l’impression 3D.

Il y a même un appel à concevoir une machine de ventilation facile à fabriquer.

L’Agence de l’innovation de défense (l’armée) a publié un appel à projets de solutions innovantes.

D’autres initiatives recensent les aides et besoins disponibles.

Notamment pour l’informatique, le Groupe de Soutien en cas de Crise Numérique (GSCN) propose l’aide de bénévoles en priorité, à toute personne impliquée dans la lutte contre COVID-19 ou dans le maintien des infrastructure et services essentiels pendant le confinement :

  • médecins, infirmiers, pharmaciens, et tous professionnels de santé travaillant en libéral ou en petites entreprises,
  • collectivités territoriales, associations d’entraide,
  • commerces d’alimentation et de produits de première nécessité.

Ensuite, aux établissements d’enseignement, aux enseignants chargés de cours à distance, et aux élèves et étudiants qui préparent des examens, concours, ou souhaitent continuer leur formation pendant le confinement.
Enfin, à toute personne ou entreprise qui aurait besoin d’aide, de conseils et de logiciels pour continuer son activité à distance, le mieux possible.
Si vous avez des compétences en administration système ou développement informatique, rejoignez-les !

Vous pouvez aussi aider à maintenir des applications sur YunoHost.

On peut aussi contribuer à OpenStreetMap, sans sortir de chez soi. En effet, on dispose de la vue par satellite pour ajouter des éléments, et on peut aussi ajouter des informations aux points existants. Par exemple en décrivant plus précisément les centres de santé pour mieux orienter les services de secours.

Enfin, si vous cherchez une raison valable de sortir, vous pouvez aller donner votre sang, ça aide aussi.

Chiptune: Corona – The Rhythm of the Night (8-bit)

Agenda

Ben, y a pas trop d’agenda en ce moment…

Astrologeek

  • SF : tu connais le héros qui comprend tout ? c’est qui ? C’est Buck , pourquoi Buck ? parce que Rogers « J’ai reçu la totalité de votre message »
  • télétravailleur : C’est normal que ce soit flou : c’est pas ta webcam, c’est tes lunettes !
  • macounet : moi dark vador , j’ai rêvé d’avoir un iphone. (Ouai, au cinéma, Apple ne veut pas prêter ses iPhones aux «méchants»)
  • nerd : confiné ? ça veut dire quoi ? Ah, la vie normale en fait !
  • électronicien : j’ai plombé mon projet et cela m’a pris des plombes.
  • procrastinateur : j’ai fini mon plan de travail , la feuille vierge