Émission Underscore #179 du 29 mars 2020

(Adaptation de la chansonnette des Visiteurs)

Filez l’haleine, filez l’haleine
Du corona dondaine
Cousez mitaines, cousez mitaines
Por de bels praticiennes
Dévidez fibres et ethernet
Rebranchez Internet
Enfilez masques et bandelettes
Distancez amourettes.

Actu

Firefox rétablit en urgence le support de TLS 1.0 et 1.1

À cause des nombreux sites gouvernementaux de gestion de crise ne supportant pas correctement les dernières normes, Mozilla a été contraint de revenir en arrière alors qu’ils prévoyaient de supprimer le support des vieilles versions du protocole de chiffrement pour que ces sites restent utilisables.

La Quadrature du Net relance sa campagne de dons

Si l’année a bien commencé, il reste 80% du budget à trouver. Comme beaucoup d’associations d’ailleurs, on peut supposer que l’épisode de pandémie va faire encore baisser les dons. Pourtant avec le projet de loi sur l’urgence sanitaire qui risque de rogner encore sur les libertés au prétexte pratique de nous protéger, il reste nécessaire de soutenir LQDN !

L’OpenData, c’est pas encore ça !

Comme l’annonçait Regards Citoyens, l’OpenData par défaut de la loi Republique Numérique est un échec toujours pas mis en œuvre : à défaut, le gouvernement recommande… de saisir la CADA
https://www.nosdeputes.fr/15/question/QE/5501

Les brevets logiciels arrêtés une troisièmes fois en Europe

Cette fois-ci c’est la Cour constitutionnelle allemande qui a dynamité le projet de directive de brevet unitaire. Mais bon, il est coriace…

WikHaiepedia, un wikipédia du jardinage

Le projet vise à documenter et fédérer les initiatives d’autonomisation agricole.

Le prochain Firefox arrive, avec un conteneur pour isoler Facebook

Ainsi tout en ayant un onglet ouvert sur votre compte Facebook, vous pourez visiter d’autres sites sans craindre qu’ils ne vous identifient pour vous envoyer toujours plus de publicités ciblées.

Des musiciens génèrent toutes les musiques possible et les déposent dans le domaine public volontaire

Fatigués des poursuites de musiciens pour violation du droit d’auteur, ils ont écrit un programme pour générer toutes les mélodies possible en MIDI, pour ensuite en tant qu’auteur les diffuser sous licence CC-0, l’équivalent du domaine public volontaire.

La région PACA persiste dans sa volonté de reconnaissance faciale près des lycées

Le tribunal administratif de Marseille leur a pourtant interdit, mais bon…

En Espagne, Google sommé d’afficher une décision d’acquittement en tête des résultat de recherche

Une nouvelle forme du “droit à l’oubli” ?

GCompris arrive sur Patreon

GCompris, le logiciel éducatif libre pour les écoliers, est désormais gratuit sur toutes les plateformes, y compris Windows et Android. Pour assurer la poursuite du développement de GCompris, le responsable de la maintenance, Timothée Giet, a ouvert un compte Patreon et demande aux sponsors de l’aider en faisant des dons.

Eric Raymond viré de l’OpenSource Initiative

ESR, l’un des cofondateurs de l’OSI, a été banni des listes de diffusion de l’organisation, semble-t-il à cause de certains propos.

La CNIL publie sa stratégie de contrôle pour 2020

Avec trois priorités ; les données de santé, la géolocalisation pour les services de proximité ainsi que les cookies et autres traceurs.

Plus d’un milliard d’euros d’amende pour Apple

pour avoir favorisé ses boutiques et certains grossistes au détriment de revendeurs agréés en France.

L’EHRC ne veut plus de la reconnaissance faciale en Grande Bretagne

La Commission britannique pour l’égalité et les droits de l’homme (EHRC) a déclaré que l’utilisation publique de la reconnaissance biométrique faciale devrait être suspendue jusqu’à ce que son impact ait été examiné de manière indépendante et que les lois régissant son application se soient améliorées, relève le Guardian.

GitHub rachète NPM, le gestionnaire de paquet de NodeJS

C’est donc Microsoft qui prend le contrôle d’une autre brique du logiciel libre contemporain.

Les failles dans les logiciels opensource auraient augmenté de 50% ?

C’est surtout parce qu’elles sont mieux détectées qu’avant, donc c’est une bonne nouvelle !

La version 14 de Java arrive

Si, ça existe toujours !

Firefox va désactiver par défaut le support de FTP

… et le supprimera définitivement en 2021.

La vente du registre du .org retardée jusqu’au 20 avril

Espérons qu’une meilleure solution soit trouvée que la vente à un fond spéculatif.

La CNIL repousse encore l’application stricte du RGPD

Pour rappel, en juillet 2019, la CNIL publiait des lignes directrices où elle rappelait que le RGPD exige que le dépôt de cookie et autres traceurs se fasse avec notre « consentement explicite ». La CNIL avait explicitement annoncé qu’elle ne sanctionnerait le non-respect de ces règles qu’à partir de 6 mois après la publication de ces recommandations, mais elle a une nouvelle fois repoussé ce délai comme le déplore La Quadrature du Net.

Chiptune: TheFatRat – MAYDAY feat. Laura Brehm

Sujet : Le Cyberharcelement

L’an dernier, lors de la semaine sur la santé mentale, nous vous avions évoqué pleins de petits sujets en relation avec le numérique. Ainsi, cette semaine, nous allons revenir sur un sujet de manière plus approfondie. De manière générale, le harcèlement, tout le monde peux comprendre la définition de ce terme. Aujourd’hui, de nouvelles formes sont apparus avec l’émergence des outils de communications numérique.

Je pensais pouvoir vous proposer de commenter un documentaire que j’avais vu il y a quelques mois concernant les cyber violence conjugal. Il s’avère que depuis, le documentaire a été effacé, et n’est plus consultable en ligne.

Qu’est ce que le harcelèment

Le harcèlement, dans la vrai vie prends différentes formes :

  • des insultes ou vexations,
  • des menaces,
  • des propos obscènes,
  • des appels téléphoniques, SMS ou courriers électroniques malveillants,
  • des visites au domicile ou passages sur le lieu de travail…

De manière général, le harcèlement est répréhensible, tout comme sa forme numérique, il peut être puni de deux à trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Malgré les sanctions encourrues, les plaintes n’aboutissent que rarement. Les victimes n’ont souvent pas la possibilité d’identifier puis de porter plainte contre leurs harceleurs (qui réalisent souvent des raids massifs ciblés), ou elles n’ont pas le budget pour se faire aider d’un avocat, les services de police sont rarement formés pour enquêter, tandis que les plateformes en ligne traînent à réagir. De quoi nourrir, pour les auteurs de ce cyber-harcèlement, un vrai sentiment d’impunité…

Le cyberharcèlement, est quelques chose qui peu être parfois difficile a dénoncer. A savoir que les harceleurs peuvent être des personnes anonymes. derrière un écran il est toujours plus facile de pouvoir agir. En effet, certains harceleurs se sentent protégé par l’écran.

Le fait d’être caché derrière un écran augmente par la même occasion le sentiment d’insécurité que peut ressentir la victime, ne sachant pas qui s’en prend à elle.

Il existe des différences et des similitudes entre le harcèlement et le cyberharcèlement.

  • Le harcèlement et le cyberharcèlement sont tous les deux répétés dans le temps, et ont pour but de blesser durablement une personne.
  • Dans les deux cas, la victime ressent un sentiment de culpabilité, et a une image de soi dévalorisée.
  • Le harcèlement et le cyberharcèlement entraînent des conséquences scolaires, sociales et psychiques de longue durée.

Les messages, photos et vidéos publiés et échangés via les canaux numériques laissent des traces même après la fin d’un harcèlement. Les contenus diffusés restants en ligne permettent de prouver plus facilement la situation de harcèlement.

Chez les jeune le coté massif et instantanée

Le cyberharcelement chez les jeunes à aussi de grave conséquence, la diffusion sur les réseaux sociaux de publications humiliantes sont visibles par un grand nombre d’internautes. Là où le harcèlement scolaire se limite aux remparts de l’école, désormais, la victime humiliée est visible aux yeux de tous. Les internautes pouvant rapidement relayer les informations. Les frontières spatiales dans ce type de harcèlement n’existent plus.

Un numéro de téléphone à connaître : le 3020

Un site internet disponible pour vous aider à mieux connaitre ce sujet et devenir “ambassadeur” dans votre établissement scolaire : https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr

Le harcèlement dans un contexte de cyber violence conjugale

Dans un contexte violence conjugale, le documentaire que j’avais consulté, des femmes dénonçaient la manière dont leur ex conjoint se comportaient. A savoir qu’elles étaient contrôlé que cela soit sur leur téléphones, leurs factures téléphoniques, leurs réseaux sociaux, leurs sms échangés, leurs historiques de navigation, les photos prises, leurs géolocalisation.

L’une des conséquence après avoir subi des cyberviolences conjugales, 42% des femmes sondées limitent leur activité numérique. “Les victimes s’isolent davantage, et sans numérique, elles obtiennent moins de soutien à travers les échanges qu’elles peuvent avoir avec leurs proches via messageries

Le droit à l’oubli

Selon wiki Le droit à l’oubli est un concept qui a été discuté et mis en pratique dans l’Union européenne ainsi qu’en Argentine tout à la fin du xxe siècle. Il permet à un individu de demander le retrait sur le World Wide Web de certaines informations qui pourraient lui nuire sur des actions qu’il a fait dans le passé. Le droit à l’oubli s’applique concrètement soit par le retrait de l’information sur le site d’origine, on parle alors du droit à l’effacement, soit par un déréférencement du site internet par les moteurs de recherches, on parle alors du droit au déréférencement.

Les conséquences du cyberharcèlement

Le cyberharcèlement est violent par une nouvelle dimension qui est celle de la visibilité. Sur le Net, les faits sont connus à grande échelle, ce qui constitue une pression supplémentaire pour la victime qui voit son intimité « violée » et qui ne peut pas être oubliée sur la Toile. C’est notre e-réputation qui est en jeu sur le Web, la façon dont nous allons être perçus.

Selon certains chiffres présentés par la CNIL, environ 61 %17 des victimes affirment ne pas avoir reçu d’aide face au cyberharcèlement. Pourtant, une prise de conscience a été faite sur les dangers que ce type de harcèlement représente et de l’impact négatif qu’il peut avoir sur les personnes.
Les conséquences du harcèlement numérique sont nombreuses et ne concernent pas uniquement la victime. Ces attaques, souvent violentes, entraînent des « séquelles graves chez la victime, l’agresseur ou le témoin ». La médiatisation du harcèlement montre souvent les conséquences pour les victimes, mais oublie trop souvent que le harcèlement implique trois parties : en plus de la victime, il faut penser aux conséquences pour le harceleur, ainsi que pour le témoin.

Conséquence pour la victime :

  • Absentéisme et décrochage scolaire. Indisponibilité psychique. Logique d’isolement, sentiment d’abandon.
  • Troubles du métabolisme et du comportement. Divers symptômes de santé.
  • Isolement relationnel. Renfermement sur soi, sentiment de honte, perte de confiance et d’estime de soi, culpabilité.

À moyen terme

  • Troubles anxio-dépressifs. Sentiment d’être coupable de ce que l’on subit.
  • Comportement suicidaire.
  • Comportement violent. Recours à la violence comme unique moyen possible de défense.

À long terme[modifier | modifier le code]

  • Trouble de la socialisation. Problème d’une construction sociale à l’âge adulte.
  • Troubles psychiques. Dépression, drogue, etc. Les dérives peuvent être directement liées aux conséquences du harcèlement vécu plus jeune.
  • Coût social. Problème de santé publique, prise en charge médico-sociale onéreuse.

Les réseaux sociaux inefficaces

Les victimes de cyberharcèlement se retrouvent la plupart du temps sans ressource. Les plates-formes des géants du Web (telles que Twitter, Facebook et YouTube) sont très régulièrement pointées du doigt quant à l’inefficacité de leurs outils de modération de contenus.

La justice est généralement impuissante face au phénomène, qu’elle ne prend parfois pas au sérieux, ce type d’agression étant souvent minimisé en raison de son caractère «virtuel». De plus, l’absence de frontières physiques, le nombre généralement élevé de personnes impliquées, les éventuels outils d’anonymisation, les législations auxquelles s’appliquent les plates-formes et l’absence de moyens de répression efficace rendent difficile toute forme de condamnation, les cas de cyberharceleurs ayant dû faire face à la justice sont donc rares.

Pour aller plus loin :

Chiptune: Shingo Nakamura & Kazusa – Move On

Agenda

Rappelons que l’agenda est celui de la semaine passée lors des rediffusions le samedi.

De nombreux évènements sont toujours annulés, alors que certains se sont organisés pour se dérouler uniquement en ligne, à l’image de Libre Planet au début du mois.

Hackaday propose un calendrier avec des évènements en ligne.

Du lien et des liens

Du coup pour remplacer l’absence d’agenda je propose une nouvelle rubrique avec des liens pratiques et utiles pour votre confinement, surtout si contrairement à Linus Torvalds vous n’avez pas l’habitude de travailler en peignoir et en caressant votre chat.

Une nouvelle version de l’attestation dérogatoire de sortie est disponible sur le site du gouvernement, avec des options supplémentaires, et un champ pour l’heure. Mais vous pouvez continuer d’utiliser la précédente, en prenant soin d’indiquer l’heure de sortie.

Numérama nous apprend qu’une version simplifiée de cette attestation est disponible, notamment pour les personnes qui ont du mal avec le français ou des soucis de compréhension, comme un handicap cognitif. Cette version “FALC” utilise des pictogrammes pour être Facile à Lire et À Comprendre. Elle est maintenant disponible sur le site du gouvernement.

Le site de l’ANSES liste les recommandations d’hygiène lorsque l’on fait les courses. Pas besoin de paranoïa, juste d’un peu de bon sens.

Astrologeek

  • gamer : insert coin pour continuer , la machine compte toujours sur moi
  • sysadmin : HOME mon dieu !
  • macounet : je n’ai pas les pièces , peut être un virus dans la commande
  • télétravailleur : Visio, boulot, dodo !
  • codeur : À perte de vue je ne vois que des prés… deprecated.
  • procrastinateur : Je remplirai l’attestation de sortie en rentrant.