Émission Underscore #180 du 5 avril 2020

Actu

La Revision 2020 aura bien lieu

L’invitation, le site… Mais en ligne, du 10 au 13 avril, sur un canapé chez vous.

Le gouvernement demande une ouverture complète des publications et données scientifiques sur le COVID19

Moué enfin faudrait savoir si c’est de la science ou non…

L’AFNOR rend public les normes des masques de protection

Mais juste pourquoi n’est-ce pas public par défaut ?

Un fond de soutien Mozilla aux initiatives libres contre le COVID19

Le Mozilla Open Source Support Program propose jusqu’à 50000$ par projet libre visant à lutter contre la maladie.

Une mise à jour de sécurité pour Firefox

La version 74.0.1 corrige une faille déjà exploitée, donc pensez à mettre à jour.

Scaleway va déployer des instances PeerTube pour le ministère de l’éducation nationale

Ça soulagera Framasoft 🙂

Zoom; c’est plein de trous ?

De nombreux sites s’intéressent à la gestion de la vie privée par Zoom, cette plateforme de visio-conférence très utilisée depuis le début du confinement.

Et deux failles viennent d’être publiées sur Zoom justement.
En attendant des correctifs, n’acceptez pas n’importe-qui dans vos conversations et ne publiez pas l’identifiant de la conférence.

FAILs du mois

Chiptune: Milk by Radix

Sujet : Illusion audio (MedBel)

Notre cerveau est comme un ordinateur mais plus évolué, nous marchons au courant également, sans prise de contact.

Restons dans le monde de l’audio cette semaine, et comme nous sommes confiné aussi,je me suis dit quand on évoque des illusions, on pense le plus souvent aux illusions d’optique. D’ailleurs, le fait est pourtant que les illusions sont générées le plus souvent par l’intervention (bugué) de notre cerveau sur l’interprétation de ce qu’il reçoit comme informations sensorielles depuis nos organes de la perception. Et ces organes, ils ne sont pas limités à nos mirettes! On perçoit le monde extérieur, avec notre pif, nos papilles gustatives

L ‘«illusion» audio, qui est apparue pour la première fois sur Reddit, semble dire un mot – mais que ce mot soit «Yanny» ou «Laurel» est la source d’un désaccord furieux.

Le professeur David Alais de l’école de psychologie de l’Université de Sydney dit que le son Yanny / Laurel est un exemple de “stimulus perceptuellement ambigu”.

«Ils peuvent être vus de deux manières, et souvent l’esprit oscille entre les deux interprétations. Cela se produit parce que le cerveau ne peut pas décider d’une interprétation définitive », explique le professeur Alais.

«S’il y a peu d’ambiguïté, le cerveau se verrouille sur une seule interprétation perceptive. Ici, le son Yanny / Laurel est censé être ambigu car chaque son a un timing et un contenu énergétique similaires – donc, en principe, il est confus.

“Tout cela va mettre en évidence à quel point le cerveau est un interprète actif de l’entrée sensorielle, et donc que le monde extérieur est moins objectif que nous aimons le croire.”

Le professeur Alais dit que pour lui, et probablement pour beaucoup d’autres, c’est «100% Yanny» sans aucune ambiguïté.

Ce manque d’ambiguïté, dit-il, est probablement dû à deux raisons: tout d’abord son âge. À 52 ans, ses oreilles manquent de sensibilité aux hautes fréquences, un résultat naturel du vieillissement; et deuxièmement, une différence de prononciation entre les mots «Yanny» et «Laurel» générés par ordinateur accentués en Amérique du Nord et la façon dont les mots seraient naturellement prononcés en anglais australien ou britannique.

Cet argument est également soutenu par un professeur adjoint d’audition et de neurosciences cognitives Lars Riecke à l’ Université de Maastricht .

S’adressant au Verge, M. Riecke suggère que «le secret est la fréquence? mais une partie est aussi la mécanique de vos oreilles et ce que vous attendez d’entendre ».

“La plupart des sons – y compris L et Y, qui sont parmi ceux en cause ici – sont constitués de plusieurs fréquences à la fois … les fréquences du Y pourraient avoir été artificiellement plus élevées, et les fréquences qui produisent le son L pourraient avoir été abandonné. ”

Le professeur Hugh McDermott du Bionics Institute de Melbourne suggère que, bien que la fréquence de l’appareil sur lequel vous écoutez ait un impact, il y a “beaucoup de facteurs différents qui jouent”.

“Lorsque le cerveau est incertain de quelque chose, il utilise les indices environnants pour vous aider à prendre la bonne décision”, a-t-il déclaré.

“Si vous aviez entendu une conversation autour de vous concernant” Laurel “, vous n’auriez pas entendu” Yanny ”

«L’histoire personnelle peut également donner une préférence inconsciente à l’un ou à l’autre. Vous pourriez connaître de nombreuses personnes nommées «Laurel» et aucune ne s’appelait «Yanny». »

Le professeur McDermott pense également que les indices visuels peuvent avoir joué un rôle. «Vous auriez remarqué que les deux noms apparaissaient à l’écran sans autre contexte ou information. Cela oblige le cerveau à faire un choix entre ces deux alternatives.

“C’est une illusion convaincante et vous pouvez entendre ces deux sons de toute façon.”

Voici une illusion musicale. Allez hop, branchez vos écouteurs et jouez cette vidéo en boucle.

Si l’illusion fonctionne, vous devriez avoir l’impression que la chute en octave se poursuit indéfiniment, même s’il s’agit de la même vidéo… Et ça marche en montée aussi.

Ici une illusion auditive célèbre: l’Effet Mc Gurk, du nom de l’un des chercheurs qui a découvert cette illusion dans les années 70

Dans le premier clip nous entendons très distinctement le son “Ba”. Mais dans le second , nous entendons le son “Fa” , en fait la personne prononce bien “Fa”, mais le son est resté identique avec la prononciation du mot “Bas”, ma femme disait toujours , ah non c’est autre chose , c’est là qu’on peut s’apercevoir que notre cerveau nous joue bien des tours.

Voici une dernière illusion pour finir en rigolant: voici maintenant un effet pervers sur notre perception des sons en fonction de ce que nous lisons. On vous présente les paroles de chansons biaisées par les sous-titres! C’est particulièrement efficace avec des langues qu’on ne maîtrise pas

En résume, l’audio peut être au dieu , ah non la sonorité peut être odieuse avec notre cerveau ou l’inverse , ainsi va la vie … la vie quoi (merci gloky !).

Chiptune: Kool-groove by Djamm

Agenda

Rappelons que l’agenda est celui de la semaine passée lors des rediffusions le samedi.

Biohackathon virtuel (en ligne) COVID-19

Biohackathon virtuel (en ligne) COVID-19 du 5 au 11 avril, 2020 et l’équipe Debian Med vous invitent à nous aider à améliorer les logiciels libres biomédicaux et les outils / bibliothèques qui soutiennent ces projets.

Du 5 au 11 avril 2020.

Revision 2020

L’invitation est visible sur youtube.

En ligne, du 10 au 13 avril, sur un canapé chez vous.

Du lien et des liens

Les CHATONS (Collectif des Hébergeurs Alternatifs,Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires) s’organise et propose le site entraide.chatons.org pour mutualiser les services et répartir la charge sur les différents membres du collectif.

L’impression 3D se mobilise. Si vous avez une imprimante 3D qui prend la poussière vous pouvez vous aussi imprimer des supports de masques par exemple.

L’intégrale de la série Battlestar Galactica est visionnable sur le site de la chaîne SyFy.

Les blogs continuent de donner des conseils aux parents confinés.

On avait mentionné le site unkm pour savoir jusqu’où on pouvait faire son footing, d’autres sites proposent carrément des itinéraires, comme covidradius.info.

Le générique de fin de la chaîne Nolife est arrivé en version jouable.

Dans le podcast Humancoders, 5 devs racontent leur confinement.

L’attestation numérique arrive, pour une fois pas forcément une usine à gaz, enfin on espère.

Le site CoronaMaison rassemble les dessins de vos lieux de confinement.

Enfin, le site “tu vas craquer” prédit à quel moment vous péterez les plombs à cause du confinement, en fonction de vos activités et de votre hygiène de vie.

Astrologeek

  • cosplay : jour ou nuit , to be or not to be
  • technophile : Oulà, sur ce bus c’est un festival de CAN !
  • télétravailleur : Ça y est, on a notre dépôt git ! On va pouvoir enfin se faire des soirées merge entre potes !
  • demomaker : Jaques ADDI… et Jacques SUBI l’assembleur.
  • codeur : (Brice de /bin/nice) “Et tu cast, et du cast, et tu cast ! Exemple, ce pointeur, je l’ai déréférencé, j’al casté.”
  • devops : Ça y est, j’ai fait un INSERT INTO en base ! Bravo, t’as eu ta première relation SQL !