Émission Underscore #91 du 3 Mars 2018

Voici quelques liens sur les sujets développés :

Disparition de John Perry Barlow

John Perry Barlow était membre fondateur de l’Electronic Frontier Foundation ainsi que de la Freedom of the Press Foundation, et a écrit la Déclaration d’indépendance du cyberespace (“Declaration of Cyberspace Independence“), il était aussi parolier du groupe des Grateful Dead.
Articles sur libé, et la réinterprétation de la déclaration d’indépendance.
Voir aussi l’hommage sur le framablog.

Disparition de Shawn Pearce

Shawn Pearce est mort fin janvier 2018, d’un cancer agressif. Il était « auteur et committer et/ou fondateur de Git, Jgit, libgit et Gerrit ».

Un hackathon au Vatican

Le Vatican va accueillir son premier hackathon, un événement collaboratif autour de la programmation informatique, le « VHacks » du 8 au 11 mars.
Un événement autour de trois thèmes principaux : l’inclusion sociale, le dialogue interreligieux ainsi que la crise des migrants et des réfugiés.
Les participants seront les étudiants les plus brillants du monde avec des « origines académiques, ethniques et religieuses diverses » et seront au nombre de 120.
Les objectifs de l’événement seront de tirer parti de la technologie pour résoudre les problèmes mondiaux actuels, promouvoir la collaboration entre les jeunes leaders issus de divers milieux universitaires, ethniques et religieux. Il s’agira enfin d’encourager les « institutions fondées sur des valeurs » à adopter la technologie pour accomplir leur mission.

La métropole de Grenoble migre sur LibreOffice et le fait savoir en recrutant un chef de projet pour sa migration !

La fiche de poste est intéressante à lire, et notamment cette phrase :
“La réussite de ce projet reposera essentiellement dans la qualité de l’accompagnement qui sera mis en place et qui est au cœur du poste proposé.”
Bravo Grenoble !
Date limite de candidature : 17/03/2018

Bientôt une gestion des images plus stable dans LibreOffice ?

La gestion des images dans LibreOffice reste assez complexe et sujette à des bugs gênants. Certaines disparaissent à la réouverture d’un document, sans qu’on sache pourquoi. La Document Foundation veut donc payer un ou des développeur pour corriger ça.

Donnons pour les JDLL

Juste un petit rappel, on peut participer au financement des Journées du Logiciel Libre à Lyon.
Et puis on peut aussi donner pour Pas Sage En Seine, même si c’est un peu plus loin.

Sortie du SILL 2018

Le Socle Interministériel de Logiciels Libres sort en version 2018.
Bien qu’encore très centré sur Windows, il recommande trois distributions GNU/Linux : CentOS pour les développeurs, Ubuntu-Eole pour des raisons évidentes et Debian.
Tous les documents du #SILL sont sur la forge Eole.

la Revue Stratégique de Cyberdéfense propose que les entreprises publient le code source…

De produits après la date de fin de support. C’est bien avant qu’il faudrait le faire, mais ce serait déjà un progrès pour lutter contre l’obsolescence programmée.

La Cour des comptes reconnaît l’intérêt du logiciel libre

Dans son rapport public annuel 2018, la Cour des comptes a reconnu l’intérêt du logiciel libre, décrit comme un « puissant facteur d’efficience et d’influence » mais aussi une façon de répondre à un « enjeu de sécurité et de souveraineté ».
Mais bon, continuons à faire de l’OpenBar avec Microsoft pour la défense et l’éducation nationale.

La société Free Electrons se fait attaquer par Free

et change de nom. Elle devient Bootlin.
Mais franchement Xavier, t’as rien d’autre à faire qu’embêter des gens qui bossent sur du linux embarqué ?

Musique: BROUSSAÏ – Génération Email – Album “Kingston Town”

Sujet: Le compteur communiquant Linky

Rappel : EDF, RTE, ERDF, Enedis…

Dans cette histoire il y a plein d’acronymes…

EDF : Électricité de France, le fournisseur historique.

RTE : Réseau de transport d’électricité, une filiale d’EDF depuis 2000, qui gère les réseaux haute tension (supérieure à 50 kV (HTB)).

ERDF : Électricité Réseau Distribution France, autre filiale d’EDF depuis 2008, qui gère le reste du réseau, jusqu’aux abonnés (la boucle locale quoi). Et maintenant ça s’appelle Enedis, paske, paske bon.

Ce découpage a pour but de préparer la privatisation et l’entrée d’autres fournisseurs sur le marché.

Du coup maintenant il y a d’autres fournisseurs, comme Direct Énergie, ou Enercoop, qui ont des contrats avec Enedis.

C’est comme pour l’ADSL, plusieurs fournisseurs, même si le réseau cuivré appartient encore à Orange (il y a eu moins de découpages là).

Les compteurs actuels

Il y a déjà plusieurs types de compteurs électriques.

Les plus anciens, qui utilisent une bobine faisant tourner une roue dentée, peuvent fonctionner 70 ans. Mais bon, heureusement ils seront recyclés.

Et il y a déjà des compteurs électroniques, ceux avec un afficheur à cristaux liquides.

Le Linky, compteur “intelligent” ?

Même s’il contient un microprocesseur (un ARM Cortex-M3), en plus de toute une électronique (donc plus susceptible de tomber en panne), ce n’est pas vraiment pour ça qu’on peut dire qu’il est intelligent, il fait juste ce qu’on lui dit.

Par contre, en plus d’envoyer le total de la consommation une fois par jour, il est aussi capable, même si c’est désactivé par défaut, d’enregistrer un “profil de consommation” bien plus détaillé et pendant plusieurs mois, qui lui permet de savoir quand certains appareils démarrent ou s’arrêtent (frigo, lave-linge…). Et on peut lui demander de faire ça à distance, donc par exemple, ça pourrait intéresser les services de renseignement de savoir quand un suspect est chez lui ou pas.
Enfin, je dis ça, je dis rien.

Il peut aussi en théorie communiquer avec des objets connectés, même si cette fonction non plus n’est pas encore activée.

Et ça pose de nombreux problèmes, sans même parler des possibilités de failles de sécurité dans son firmware, qui permettrait d’en prendre le contrôle, ou d’espionnage des communications, même si c’est “crypté” comme ils disent.

Des alternatives ?

Bien sûr, il existe des systèmes avec par exemple des pinces à clipser autour des câbles, qui rapportent la consommation. Sans avoir changer le compteur.
Même EDF propose son boîtier “sowee” pour gérer les objets connectés (et les contrôler tous… hmm). Mais bon, il faut leur faire confiance.
Il y a par exemple Flukso, présenté au FOSDEM en 2010.

Mauvaises ondes ?

Je ne vais pas débattre de cette question, disons seulement qu’il s’agit de communications par les fils, donc avec très peu de rayonnement (même si tout câble électrique rayonne un peu), avec des fréquences de l’ordre du kHz, bien en dessous des micro-ondes des téléphones portables, et bien en dessous des niveaux de puissance des DECT, mobile et compagnie. Et la transmission est limitée à quelque secondes par jour. Franchement pas ce qui devrait préoccuper en premier.

Mais ça va vraiment économiser de l’énergie ?

Pas forcément, il y a déjà eu des expériences, au bout de 6 mois les gens ne font plus attention aux infos de consommation, et les chiffres remontent au même niveau qu’avant.

Même la Cour des comptes dit que Linky va surtout servir à Enedis.
Elle décrit Linky comme “coûteux, compliqué, et pas si utile“.

Et mes données dans tout ça ?

Le président d’Enedis présente son entreprise non pas comme un distributeur d’électricité mais comme un “opérateur Big Data”. Tout est dit.

Ils veulent nos données, nos profils de consommation, pour faire des sous avec.

Vu que de toute façon on aura pas forcément le choix, autant se préparer à récupérer nous-même nos données.
Il y a plusieurs possibilités mais elles ne sont pas vraiment bien documentées (peut-être à dessein ?).

On peut par exemple récupérer des informations directement en se branchant sur le compteur, par le port TIC (TéléInformation Client), qui existait déjà sur les compteurs électroniques. Linky y ajoute un protocole plus évolué.

On peut aussi récupérer ses relevés de consommation sur le site d’Enedis en théorie, mais il faut cliquer sur un bouton pour récupérer un fichier CSV dans un mail… pas très pratique.
Il devrait être possible d’utiliser les API privées utilisées par les applis d’EDF par exemple, certains on déjà testé des choses à ce sujet.

Générateur de graphiques de consommation d’électricité Linky pour affichage sur Kindle.

D’ailleurs, j’ai regardé l’appli et le site d’EDF, et quand on voit le nombre de trackers dedans, on se demande comment ils osent dire que nos données sont protégées…
EDF&MOI sur Exodus Privacy.

Pour le gaz aussi…

Oui pour le gaz aussi il y a GazPar qui envoie des infos par radio (puisqu’il n’a pas de fil pour du CPL), et pose les mêmes problèmes.

Peut-on le refuser ?

Si vous ne l’avez pas encore, il arrive bientôt.

Pour le refuser, c’est… compliqué. Et Enedis se débrouille bien pour que ça le reste.
J’ai beaucoup entendu dire que le compteur était la propriété des communes, qui en déléguerait la gestion à Enedis.
Mais il ne semble pas que ce soit le cas.

Néanmoins de nombreuses communes ont pris des arrêtés interdisant leur pose, et le maire de Valence a demandé à ce que l’on respecte la volonté des gens.

Enedis invoque une directive européenne pour forcer la main aux gens, comme d’habitude c’est la faute de l’Europe.
Alors qu’en fait, la directive ne l’impose pas, mais laisse le soin aux états de décider, en leur suggérant fortement de faire des études pour vérifier si ça sert à quelque chose.

Comme dit Philippe Aigrain dans sa tribune “Les compteurs, intelligents ou débilitants ?“, c’est une question de démocratie, on décide à la place des gens, en leur imposant un choix pas forcément pertinent. Le fait que le compteur appartienne au distributeur n’était pas forcément un problème tant qu’il était stupide, mais maintenant avec toutes ses possibilités, ça devient gênant.

Il existe des collectifs et autres sites avec des infos plus ou moins vérifiées contre Linky. A prendre avec quelques pincettes.

Une initiative existe pour regrouper les plaintes pour une action collective.

Quant à moi j’ai préféré faire un courrier sur le ton de l’humour parce que je me doute que ça ne sert pas vraiment à grand-chose.

Mais ça n’est pas une raison pour ne rien faire.

Certains fournisseurs comme Enercoop publient une position assez neutre.

CanardPC Hardware a un dossier assez complet.

Voir aussi le “Pack de conformité sur les compteurs communicants” de la CNIL.

A noter au moins une décision qui a obligé Enedis à réinstaller l’ancien compteur.

Musique : Linus Said – SUSE Music Parody (Momma Said)

Linus Said – Musical Parody from SUSECON 2017
Parody of Lukas Graham’s Momma Said

Agenda

  • Mission Graphisme Open Source
    • Les outils de la communication graphique professionnelle à votre portée. Vous désirez créer votre entreprise, vous réalisez professionnellement dans un domaine qui vous convient ou accroitre vos compétences, les outils numériques du graphiste sont souvent un passage obligatoire. Vous ne voulez pas forcément devenir graphiste, mais si vous pouviez faire par vous-même de petites mises en page ou de la retouche d’images, ce serait parfait ! Cette formation aux bases des logiciels de PAO afin d‘être autonome dans vos projets est idéale.
    • Payant, sur inscription
    • La Forge Collective, 8 Rue Baudin, Valence
    • Du 6 au 8 mars, 9h – 17h
  • Lyon Libre en fête – Créer votre site web avec Hugo sur Framagit
    • L’EPN des Rancy (située au 249 rue vendôme, lyon 3) vous propose dans le cadre de l’évènement national Libre en Fête (qui fait la promotion des logiciels libres), de vous initier à la publication sur le web.
    • Les étudiantes et étudiants en communication de la licence professionnelle Colibre animeront cet atelier.
    • Ce samedi 10 mars: venez découvrir et prendre en main la création de votre site web avec Hugo sur Framagit.
    • Framagit permet d’héberger des pages web pour créer rapidement votre site collaboratif.tre efficace avec un réseau social libre (diaspora* ou framasphère)
    • Cet atelier est ouvert à tous.
    • samedi 10 mars, 10h à 12h.
    • Maison pour tous / Salle des Rancy, 249 rue Vendôme, Lyon
  • Fumble Fest 3
    • G2L2 Corp vous propose cette année, encore plus de jeux avec des nouveautés, des initiations de peinture sur figurine, des jeux de rôles avec des maîtres du jeu formidables et pleins d’autres activités.
    • L’évènement se déroule toujours à SUPINFO (16 Rue Jean Desparmet Lyon 8ème), le week-end du 10 au 11 Mars 2018 sans interruption pour profiter de vos partie de jeux de rôles jusqu’au bout de la nuit !
    • L’entrée est toujours à 2€ seulement et gratuite pour les moins de 8 ans
    • du Samedi 10 mars 2018 au Dimanche 11 mars 2018
    • Supinfo Lyon à Lyon 8ème
  • Atelier FreeCAD – Modélisation 3D sur ordinateur
    • Prérequis : un ordinateur (Windows, Linux ou Mac) pouvant être amené au VAL ainsi qu’une souris. Atelier d’initiation à la modélisation et l’assemblage de pièces en 3D sur ordinateur en utilisant le logiciel libre FreeCad. Cet atelier est ouvert à tous niveaux. Il a pour but d’apprendre les bases de la modélisation sur ordinateur pour être capable, par exemple, de faire des plans ou un projet d’impression de pièces à l’imprimante 3D.
    • Sur inscription
    • Valence Atelier Libre, 13 bis rue Montplaisir, Valence
    • Le 12 mars, 18h à 21h

Astrologeek

  • sysadmin : On a une dette technique depuis qu’on a changé de tableur… On Excel à s’ODT !
  • libriste : “les fabricants de cathéters sanguins sont les seules entreprises qui ne recherchent pas le profit, car elles sont sans gain.” (Cette blague vous est offerte pas Richard Stallman)
  • oldschool : je joue qu’avec pong , lol , Ah! t’a ri
  • hacker : Faut pas être un peu marteau pour utiliser Tor ?
  • nerd : Pfff, j’arrive pas à choisir un thème pour WordPress… (chanson Johnny) “J’ai un problème, je crois bien que je thème…”
  • demomaker : j’ai jamais eu la version complète , juste une démo !